DAngelo+2016+Mark_Metcalife

D’Angelo : “Black Messiah” réédité en double cd

Pour fêter sa nouvelle tournée au Japon, D’Angelo sort une nouvelle édition de Black Messiah en double cd.

Une édition limitée digipack renfermant un bandana collector aux couleurs de l’album et surtout un cd bonus avec une session live enregistrée pour Spotify l’an dernier.

Au programme, 32 minutes de D’Angelo & The Vanguard captées live dans les locaux de la plateforme de streaming à New York avec des relectures de « Betray My Heart », « Really Love », « The Door » et la reprise de Prince « She’s Always in My Hair ». Comptez une vingtaine d’euros pour cet import japonais disponible chez tous les bons disquaires.

Dangelo+BlackMessiah+LimitedEdition

Tracklisting :

Disc 1 :

Ain’t That Easy
1000 Deaths
The Charade
Sugah Daddy
Really Love
Back to The Future
Till It’s Done (TUTU)
Prayer
Betray My Heart
The Door
Back To The Future
Another Life

Disc 2 :

Betray My Heart
Really Love
The Door
She’s Always in My Hair (Prince)


D'Angelo+SaturdayNightLive

D’Angelo, Snarky Puppy et Mark Ronson récompensés aux Grammy Awards

D’Angelo était absent de la 58ème cérémonie des Grammy Awards qui s’est tenue hier soir, à Los Angeles. L’auteur de Black Messiah a néanmoins décroché les récompenses du meilleur album R&B et celui de la meilleure chanson R&B de l’année pour “Really Love”.

Ses collaborateurs Russell Elevado, Kendra Foster, Ben Kane, Brent Fischer et Isaiah Rogers sont venus récupérer les trophées d’une cérémonie où ont été également récompensés Mark Ronson (Record of the year et meilleur duo de l’année avec “Uptown Funk”), Snarky Puppy (meilleur album instrumental avec Sylva), Kendrick Lamar (meilleur album hip-hop), Lalah Hathaway (Best Traditional R&B Performance pour  ”Little Ghetto Boy”), Mavis Staples (Best American Roots Performance avec “See That My Grave Is Kept Clean”). Le documentaire Amy, consacré meilleur film musical de 2015.



D’Angelo : “Mon nouveau single sortira en juillet”

A l’aube d’un nouveau concert en duo avec Questlove au First Avenue de Minneapolis dimanche, D’Angelo a accordé une rare interview au StarTribune dans laquelle il évoque son très attendu nouvel album, son rapport à la célébrité, Prince, J Dilla et son pote Questlove. J’adore travailler avec Ahmir, à cause de son intelligence musicale. On a des goûts très similaires. Nous finissons mutuellement les phrases de l’autre. On a pas besoin de beaucoup se parler, on a tellement travaillé ensemble. Pas de doute, nous sommes frères d’une mère différente.

Questlove et moi sommes de grands aficionados de Prince” déclare Michael Archer qui donnera son tout premier concert au First Avenue, salle mythique où a été tourné le film Purple Rain. “Prince est ma plus grande influence. Il continue d’être une source d’inspiration, avec la carrière qu’il a eu, l’adoration et le respect qu’il continue de susciter. Il a posé les bases d’un fabuleux héritage musical et artistique“.

Concernant la sortie du tant attendu successeur de Voodoo (13 ans déjà), D’Angelo nous révèle que le premier single “Really Love” sortira au mois de juillet et nous en dit un peu plus sur la nature de cet album. “C’est funky” lâche-t-il d’un rire joyeux. “C’est certainement une évolution par rapport à Voodoo.[En studio] Je suis dans ma bulle alors je ne suis pas trop au fait de ce qui se fait. Je ne me base jamais sur les tendances du moment. Je n’appuie jamais sur pause. Ces nouveaux morceaux sont puissants. Il me tarde de les faire découvrir au public. Cela fait bien trop longtemps que je dis que cet album est presque terminé. Il y a eu beaucoup de problèmes administratifs, de business… Des questions juridiques ont mis les choses en suspens. Beaucoup de choses personnelles aussi.” D’Angelo fait sans doute référence ici à ses problèmes de drogues (il a effectué trois séjours en cure de désintoxication dont un au Crossroads Centre crée par Eric Clapton à Antigua aux Antilles), son accident de voiture en 2005 et ses différents démêlés avec la justice. En 2005, il fut arrêté pour possession de drogue et en 2010 pour avoir sollicité les faveurs d’une agent de police travaillant sous couverture dans les rues de New York. “Dieu merci, je suis ici et en bonne santé, et je vais pouvoir donner plus aux gens.”

La mort de son ami producteur J Dilla l’a également beaucoup affecté. “Sa disparition a vraiment bouleversé tout le monde. On venait juste de terminer un morceau avec Common. On était très amis, on parlait beaucoup et on avait pas mal de projets ensemble. On a vraiment perdu une force. J’étais tellement bouleversé que je n’ai pas pu me rendre à ses funérailles. J’étais tellement plongé dans mon addiction à ce moment-là. C’est là que j’ai pris la décision d’appeler Eric Clatpon.

Enfin, le journaliste lui demande qu’est-ce qui est le plus difficile quand on s’appelle D’Angelo ? “C’est une question difficile” répond ce père de trois enfants. “J’essaye encore de me débrouiller avec tout ça. Il y a une différence entre D’Angelo et Michael. Quand je suis à la maison, je suis juste papa. J’ai un plaisir fou à voir comment mes enfants perçoivent D’Angelo, l’artiste. C’est trippant parfois. J’ai parlé de mes problèmes de drogue. On en a dit beaucoup plus sur cette histoire de sex-symbol. Pour moi, ce n’est pas un problème. Chacun a une manière différente de traiter avec la célébrité. Il n’y a pas d’école pour ça, particulièrement pour les musiciens. Les athlètes ont plus de moyens mis à leur disposition pour affronter le succès, l’argent, la célébrité et tout ce qui va avec. C’est pas évident. J’apprends à trouver mon chemin à travers tout ça. Je pense que je continuerai d’apprendre jusqu’à la fin de mes jours.”

D’Angelo et Questlove seront en concert dimanche 23 juin au First Avenue de Minneapolis et le 3 juillet à Philadelphie. Des shows basés sur l’improvisation et le feeling comme celui donné au Brooklyn Bowl de New York en mars dernier qui avait vu les frères d’armes revisiter les classiques de Sly and the Family Stone, Funkadelic, The Ohio Players, Curtis Mayfield ou Prince . “On ne sait pas encore ce qu’on va jouer en fait. On se retrouve et on jamme ensemble. Il n’y a pas de set list, on va juste jouer des chansons qu’on aime et passer un bon moment“.


D'Angelo BET

Vidéo : D’Angelo live @ Montreal Olympia (30/05/2013)

D’Angelo est de retour sur scène ce printemps à l’occasion d’une nouvelle tournée américaine. Jeudi 30 mai, l’auteur de Voodoo s’est produit pour la première fois au Canada à l’Olympia de Montréal. Découvrez ci-dessous les vidéos amatrices de “Left&Right/Brown Sugar”, “Feel Like Makin’ Love” et “Really Love”, un titre annoncé par D’Angelo comme le premier extrait single d’un troisième toujours absent des grilles de prévisions 2013 du label RCA.




Retour en haut ↑