Give Me CD

Gagnez la compilation 2-CDs “Give Me The Funk !″

En partenariat avec Wagram Music, Funk★U vous offre des exemplaires de la compilation 2-CDs Give Me the Funk ! The Best Funky-Flavored Music.

Compilé par l’équipe de Funk★U Magazine, ce recueil 2-CDs renferme des classiques incontournables de Funkadelic, Gil Scott-Heron, Cymande, Ohio Players, Patrice Rushen, Curtis Mayfield, mais aussi des titres rares de Syl Johnson, Blowfly, The Sylvers, Little Beaver, T Connection et bien d’autres (informations).

Pour remporter les exemplaires CD mis en jeu, il suffit de répondre à la question suivante en nous écrivant à concoursfunku@gmail.com avant le vendredi 16 octobre. N’oubliez pas d’ajouter vos coordonnées complètes (nom, prénom, adresse postale) !

 Tracklisting CD

CD1 

  1. Manu Dibango Soul Makossa
  2. Blowfly  Nobody’s Butt But Yours, Babe
  3. George McCrae I Get Lifted
  4. GMTF! Digital 3000x3000Gil Scott-Heron Home Is Where The Hatred Is
  5. Gwen McCrae All This Love That I’M Givin’
  6. Little Beaver Concrete Jungle
  7. Bobby Byrd Back From The Dead
  8. Funkadelic Can You Get To That
  9. T Connection Funkannection
  10. The Sylvers I Aim To Please
  11. Patrice Rushen Hang It Up
  12. Jerry Butler & Jerry Peters Speak The Truth To The People – Frankie’s Theme
  13. Curtis Mayfield Toot An’ Toot An’ Toot
  14. Syl Johnson Ms Fine Brown Frame
  15. Cymande Bra
  16. Lonnie Liston Smith And The Cosmic Echoes A Chance For Peace

CD2

  1. Clarence Reid If It Was Good Enough For Daddy
  2. Betty Wright All Your Kissin’ Sho’ Don’T Make True Lovin’
  3. Andre Maurice You’re The Cream Of The Crop
  4. Uncle Louie Feat. Walter Murphy I Like Funky Music
  5. 9th Creation A Good Time
  6. Young Senators Jungle
  7. Blo Mind Walk
  8. Roger Damawuzan & Les As Du Bénin Wait For Me
  9. Jimmy “Bo” Horne Clean Up Man
  10. Doris Duke Woman Of The Ghetto
  11. Esther Phillips Home Is Where The Hatred Is
  12. Larry Dixon Hey Girl
  13. The Right Direction Midnight Rhythm
  14. Captain Sky Hero
  15. Barrett Strong Money (That’s What I Want)
  16. Booker T & the MG’s Green Onions

 


Give me the funk vol2

Gagnez des vinyles de “Give Me The Funk ! Vol. 2″

En partenariat avec Wagram Music, Funk★U vous offre des exemplaires vinyle du deuxième volume de la collection Give Me the Funk ! The Best Funky-Flavored Music.

Á l’aube des années 1970, la révolution funk s’empare de la planète et des sous-genres musicaux. Le rhythm’n’blues se cale désormais sur The One, le premier temps du groove défini par James Brown, tandis que la soul s’électrise, à l’image du trio vocal The Detroit Emeralds dont les enregistrements — parmi lesquels « Baby Let Me Take You (In My Arms) » ­­— intègrent dorénavant des membres de Parliament-Funkadelic.

De l’autre côté de l’Atlantique, le groupe Cymande perce au Royaume-Uni grâce à sa fusion de soul, de funk et de rythmes afro-caribéens. « Soul Makossa », l’emblème afro-funk de Manu Di Bango, résonne également dans ce deuxième volume de la collection Give Me the funk ! The Best Funky-Flavored Music. Au moment du triomphe de « Soul Makossa », le label TK Records abrite à Miami les productions des époux George et Gwen McRae et du singer-songwriter et guitariste Willie Hale, alias Little Beaver. « Concrete Jungle », un de ses titres les plus emblématiques, sonne comme un écho à « Home Is Where the Hatred Is », un des nombreux chefs-d’œuvre d’un autre illustre auteur-compositeur : l’immense Gil Scott-Heron, le poète des jungles de béton.

Give me the funk, nothing but the funk !

Pour remporter les exemplaires vinyles mis en jeu, il suffit de répondre à la question suivante en nous écrivant à concoursfunku@gmail.com avant le vendredi 25 septembre. N’oubliez pas d’ajouter vos coordonnées complètes (nom, prénom, adresse postale) !

  • Pour quelle occasion Manu Dibango a-t-il composé “Soul Makossa” ? 

Tracklisting Give Me the Funk ! The Best Funky-Flavored Music (Vol. 2)

FACE A

  1. Blowfly Nobody’s Butt But Yours, BabeGive me 2
  2. The Detroit Emeralds Baby Let Me Take You (In My Arms)
  3. George McCrae I Get Lifted
  4. Brother To Brother Chance With You
  5. Gil Scott-Heron Home Is Where The Hatred Is

FACE B

  1. Manu Dibango Soul Makossa
  2. The Fatback Band Yum Yum (Gimme Some)
  3. Gwen McCrae All This Love That I’M Givin’
  4. Little Beaver Concrete Jungle
  5. Cymande Bra

Give me the funk une

Funk★U présente la collection “Give Me the Funk !”

En partenariat avec Wagram Music, Funk★U présente la collection Give Me the Funk ! The Best Funky-Flavored Music. Au programme disponible à partir du 21 août, trois vinyles simples et un recueil 2-CDS renferment des classiques incontournables de James Brown, Funkadelic, Gil Scott-Heron, Cymande, Ohio Players, Patrice Rushen, Curtis Mayfield, mais aussi des titres rares de Syl Johnson, Blowfly, The Sylvers, Little Beaver, T Connection et bien d’autres (tracklistings disponibles ci-dessous).

Give me the funk, nothing but the funk !

Give me the Funk vol1

Give Me the Funk !  (Volume 1) 

Du rhythm’n’blues à la soul music en passant par le jazz, le blues et le doo-wop, la route sinueuse qui mène au funk démarre dans les années 1950. Avant de graver les tables de loi du genre au milieu des sixties, James Brown dessinait déjà les contours du funk avec « Think! », extrait de son troisième album du même nom paru en 1960. Little Willie John, le modèle premier du Godfather of Soul, est présent dans cette sélection roots avec son standard « Fever », grand succès de l’année 1956 qui, à l’instar de « Think! », servira de prototype à de nombreuses reprises à succès.

Le premier volume de la collection Give Me the Funk ! The Best Funky-Flavored Music relie également deux des plus grandes enseignes de la Great Black Music américaine : au Sud, Stax Records s’impose dans les charts nationaux avec « Green Onions » de Booker T. & the MG’s et « Last Night » des Mar-Keys. Au Nord de la ligne Mason-Dixon, la Motown s’apprête à conquérir la planète soul grâce à Barrett Strong, auteur du tube « Money », puis surtout Marvin Gaye et Stevie Wonder. Artistes pionniers, l’archange du label de Detroit et le prodige multi-instrumentiste signeront bientôt de nombreux chefs-d’œuvre du catalogue funk.

En marge des futurs souverains de la dynastie funk, d’autres performers et instrumentistes de choix entrevoient le futur du groove, des polyrythmes complexes du « Watermelon Man » d’Herbie Hancock en passant par l’énergie électrique d’Ike & Tina Turner et l’extravagance scénique de Screamin’ Jay Hawkins.

 

Give me the funk vol2

Give Me the Funk !  (Volume 2) 

Á l’aube des années 1970, la révolution funk s’empare de la planète et des sous-genres musicaux. Le rhythm’n’blues se cale désormais sur The One, le premier temps du groove défini par James Brown, tandis que la soul s’électrise, à l’image du trio vocal The Detroit Emeralds dont les enregistrements — parmi lesquels « Baby Let Me Take You (In My Arms) » — intègrent dorénavant des membres de Parliament-Funkadelic.

De l’autre côté de l’Atlantique, le groupe Cymande perce au Royaume-Uni grâce à sa fusion de soul, de funk et de rythmes afro-caribéens. « Dans Cymande, on aimait Aretha Franklin, James Brown et Curtis Mayfield, mais on pouvait aussi adorer en même temps le reggae et Manu Di Bango », déclare le percussionniste Pablo Gonsales. « Soul Makossa », l’emblème afro-funk de Manu Di Bango, résonne dans ce deuxième volume de la collection Give Me the funk ! The Best Funky-Flavored Music. « Je l’ai composé en 1972 pour la Coupe d’Afrique des Nations », racontait le regretté saxophoniste dans les pages de Funk★U. « C’était une face-B qui n’a pas connu de gros succès en Afrique. Dans les quartiers, les gamins en riaient… En revanche, le titre a explosé aux États-Unis l’année suivante ! C’était un morceau rassembleur qui a parlé à un public particulier dans un contexte particulier, un contexte où les afro-américains avaient les yeux rivés vers l’Afrique, ils l’idéalisaient comme une terre promise. D’ailleurs, après « Soul Makossa », il n’y a plus eu de tube africain mondial comme celui-ci. »

Au moment du triomphe de « Soul Makossa », le label TK Records abrite à Miami les productions des époux George et Gwen McRae et du singer-songwriter et guitariste Willie Hale, alias Little Beaver. « Concrete Jungle », un de ses titres les plus emblématiques, sonne comme un écho à « Home Is Where the Hatred Is », un des nombreux chefs-d’œuvre d’un autre illustre auteur-compositeur : l’immense Gil Scott-Heron, le poète des jungles de béton.

 

 

Give me the Funk vol3

Give Me the Funk !  (Volume 3)

« Si j’ai enregistré « Maggot Brain » sous acide ? J’ai TOUT enregistré sous acide ! ». Quand George Clinton raconte la création d’un des albums phares de Funkadelic, le Pape du P-Funk évoque indirectement la démesure et l’extravagance de la scène funk des années 1970. « Avec Funkadelic, nous faisions tout ce qui nous passait par la tête car je ne voulais pas qu’on nous range dans une catégorie. Nous avions une mission et nous étions complètement cinglés. Nous avons fait des choses qu’on aurait crues impossibles en studio. À partir de là, nous avons basculé de l’autre côté de la barrière, et on y est restés. » Dans le sillage des expérimentations délirantes du Dr. Funkenstein, les Ohio Players, sous l’impulsion du génial Junie Morrison, imaginent leur inénarrable Funky Granny, aïeule salace et personnage récurrent de leurs premiers LPs d’exception. Le fantasque frappe également là où on ne l’attend pas : après avoir excellé dans le registre des ballades soul, The Sylvers plongent à leur tour dans le bouillon funkadélique avec un « I Aim to Please » débraillé à l’envi, tandis que Curtis Mayfield troque avec succès ses luxuriants arrangements contre le fracas électronique des drum machines dans le dévastateur « Toot An’ Toot An’ Toot ».

Chantre de la blaxploitation depuis Superfly, Curtis Mayfield marque de son empreinte une série de bandes originales cultes et parfois méconnues : dans celle de Melinda (1972), son ancien partenaire des Impressions Jerry Butler délivre le prêche de « Speak The Truth to the People ». Aux côtés de ce downtempo teinté de sitar indien, Joe Simon signe la chanson générique érotico-orchestrale du thriller féministe Cleopatra Jones. Mais si les icônes glamour de la blaxploitation sont légion, peu de femmes cumulent encore les premiers rôles dans la production musicale, à l’exception de Patrice Rushen. « À l’époque, il n’y avait pas de plan marketing pour une musique qui appartenait à la fois au jazz, à la pop, au R&B et à la dance music », explique la prodige des claviers. « Au final, il n’y avait pas de problème une fois qu’on appréciait le résultat. On voulait simplement le faire découvrir à ses amis, et on ne se souciait pas de son genre. Je suis très heureuse d’avoir brouillé ces frontières musicales. » Dans « Hang it Up », ses interventions virtuoses au Fender Rhodes font écho aux envolées cosmiques de Lonnie Liston Smith, dont le stratosphérique « A Chance for Peace » conclut en apesanteur le troisième volume de cette collection.

Give Me the Funk ! The Best Funky-Flavored Music (Wagram Music). Disponible le 21 août en vinyles simples, 2-CDs et version digitale.

 

Tracklistings vinyles

Give Me the Funk !  (Volume 1)

FACE AGive me 1

  1. Booker T. & the MG’s Green Onions
  2. James Brown & The Famous Flames  Think
  3. The Mar-Keys Last Night
  4. Marvin Gaye Hitch Hike
  5. Ray Charles Unchain My Heart
  6. Barrett Strong Money (That’s What I Want)
  7. Stevie Wonder Ain’t That Love

FACE B

  1. Herbie Hancock Watermelon Man
  2. Ike & Tina Turner A Fool In Love
  3. Little Willie John Fever
  4. Etta James I Just Want To Make Love To You
  5. Screamin’ Jay Hawkins I Put a Spell on You

 

Give Me the Funk !  (Volume 2)

FACE AGive me 2

  1. Blowfly Nobody’s Butt But Yours, Babe
  2. The Detroit Emeralds Baby Let Me Take You (In My Arms)
  3. George McCrae I Get Lifted
  4. Brother To Brother Chance With You
  5. Gil Scott-Heron Home Is Where The Hatred Is

FACE B

  1. Manu Dibango Soul Makossa
  2. The Fatback Band Yum Yum (Gimme Some)
  3. Gwen McCrae All This Love That I’M Givin’
  4. Little Beaver Concrete Jungle
  5. Cymande Bra

 

Give Me the Funk !  (Volume 3)

FACE AGive me 3

  1. Bobby Byrd Back From The Dead
  2. Funkadelic Can You Get To That
  3. T Connection Funkannection
  4. The Sylvers I Aim To Please
  5. Patrice Rushen Hang It Up

 

FACE B

  1.  Joe Simon Theme From Cleopatra Jones
  2. Jerry Butler Speak The Truth To The People – Frankie’s Theme
  3. Ohio Players Funky Worm
  4. Curtis Mayfield Toot An’ Toot An’ Toot
  5. Lonnie Liston Smith and The Cosmic Echoes A Chance For Peace

 

 Tracklisting CD

CD1 

  1. Manu Dibango Soul Makossa
  2. Blowfly  Nobody’s Butt But Yours, Babe
  3. George McCrae I Get Lifted
  4. GMTF! Digital 3000x3000Gil Scott-Heron Home Is Where The Hatred Is
  5. Gwen McCrae All This Love That I’M Givin’
  6. Little Beaver Concrete Jungle
  7. Bobby Byrd Back From The Dead
  8. Funkadelic Can You Get To That
  9. T Connection Funkannection
  10. The Sylvers I Aim To Please
  11. Patrice Rushen Hang It Up
  12. Jerry Butler & Jerry Peters Speak The Truth To The People – Frankie’s Theme
  13. Curtis Mayfield Toot An’ Toot An’ Toot
  14. Syl Johnson Ms Fine Brown Frame
  15. Cymande Bra
  16. Lonnie Liston Smith And The Cosmic Echoes A Chance For Peace

CD2 

  1. Clarence Reid If It Was Good Enough For Daddy
  2. Betty Wright All Your Kissin’ Sho’ Don’T Make True Lovin’
  3. Andre Maurice You’re The Cream Of The Crop
  4. Uncle Louie Feat. Walter Murphy I Like Funky Music
  5. 9th Creation A Good Time
  6. Young Senators Jungle
  7. Blo Mind Walk
  8. Roger Damawuzan & Les As Du Bénin Wait For Me
  9. Jimmy “Bo” Horne Clean Up Man
  10. Doris Duke Woman Of The Ghetto
  11. Esther Phillips Home Is Where The Hatred Is
  12. Larry Dixon Hey Girl
  13. The Right Direction Midnight Rhythm
  14. Captain Sky Hero
  15. Barrett Strong Money (That’s What I Want)
  16. Booker T & the MG’s Green Onions

 

 

 

 


Gil Scott 570

Gil Scott-Heron : “I’m New Here” en version Deluxe

En février 2010, le légendaire et regretté musicien, poète et auteur Gil Scott-Heron publiait I’m New Here, son 13ème et dernier album. D’abord imaginé en 2005, puis finalement produit par Richard Russell à New York en janvier 2008, le premier album de Gil Scott-Heron après 13 ans de silence était tout aussi viscéral et ambitieux que ses illustres prédécesseurs.

Le 7 février, à l’occasion du 10ème anniversaire de sa sortie, XL Recording publiera une version Deluxe de l’album en éditions 2-CDs et double-vinyle. En supplément du tracklisting original, I’m New Here 10th Anniversary Edition propose deux titres inédits : “Handsome Johnny”, une reprise de Richie Havens, et la composition originale “King Henry IV”, inspirée par le thème du sida, sans oublier une sélection de titres issus des séances d’enregistrement de l’album uniquement parus sur la rare édition Deluxe vinyle d’I’m New Here, parmi lesquels de superbes relecture à nu des incontournables “Winter in America” et “Home Is Where the Hatred Is”.

I’m New Here (10th Anniversary Expanded Edition) Product Shot

Tracklisting vinyle

Face A
1. On Coming From A Broken Home (Pt.1)
2. Me And The Devil
3. I’m New Here
4. Your Soul And Mine
5. Parents (Interlude)
6. I’ll Take Care Of You
7. Being Blessed (Interlude)

Face B
1. Where Did The Night Go
2. I Was Guided (Interlude)
3. New York Is Killing Me
4. Certain Things (Interlude)
5. Running
6. The Crutch
7. I’ve Been Me (Interlude)
8. On Coming From A Broken Home (Pt. 2)

Face C
1. Handsome Johnny
2. King Henry IV
3. Piano Player (interlude)
4. Home Is Where the Hatred Is (2010 live studio version)
5. Winter (interlude)

Face D
6. Winter in America (2010 live studio version)
7. Jazz (Interlude)
8. Is That Jazz (2010 live studio version)
9. A Place to Go (interlude)
10. My Cloud (with Malcolm Cecil)


Gil Scott-Heron

Gil Scott-Heron réimaginé par Makaya McCraven dans “We’re New Again”

À l’occasion des 10 ans de la sortie de l’ultime chef-d’œuvre de Gil Scott-Heron I’m New Here, XL Recordings publiera le 7 février prochain We’re New Again, une ré-invention orchestrée par le batteur jazz et producteur Makaya McCraven.

Dans We’re New Again – enregistré et produit en grande partie dans son home studio de Chicago, avec un petit groupe de musiciens triés sur le volet – McCraven fusionne son jazz au ton improvisé, électronique et gorgé de samples, avec les mots et la voix de Gil Scott-Heron (tracklisting ci-dessous). Makaya McCraven donnera également deux concerts en France en janvier 2020 (à Paris, New Morning le 15 et à L’Aéronef de Lille le 16).

Tracklisting

1. Special Tribute (Broken Home pt.1)
2. I’m New HereGil Scott New Again
3. Running
4. Blessed Parents
5. New York is Killing Me
6. The Patch (Broken Home pt.2)
7. People of The Light
8. Being Blessed
9. Where Did the Night Go
10. Lily Scott (Broken Home pt.3)
11. I’ll Take Care of You
12. I’ve Been Me
13. This Can't Be Real.
14. Piano Player
15. The Crutch
16. Guided (Broken Home pt.4)
17. Certain Bad Things
18. Me and the Devil


ce-bruce_talamon_art_edition-image_02_06911

Gagnez des exemplaires du livre “Soul R&B Funk, Photographs 1972-1982″ (TERMINÉ)

En partenariat avec Taschen, FunkU vous propose de remporter des exemplaires du beau livre Soul. R&B. Funk, Photographs 1972-1982 de Bruce W. Talamon.

Photographe personnel d’Earth Wind & Fire et de Bob Marley, Bruce W. Talamon a immortalisé les plus grands artistes afro-américains au quatre coins du globe. La quintessence de son travail unique, capté entre 1972 et 1982, sera publiée pour la première fois dans le courant du mois d’août par l’éditeur allemand Taschen. On retrouve dans les 376 pages de Soul. R&B. Funk. Photographs 1972–1982 près de 300 clichés iconiques de Marvin Gaye, Earth Wind & Fire, Stevie Wonder, Donna Summer, The Jackson Five, Diana Ross, James Brown, George Clinton, Gil Scott-Heron, Chaka Khan et bien d’autres.

Un ouvrage indispensable publié en édition simple, et, pour les plus fortunés, en version limitée à 500 exemplaires au format XXL (40 centimètres de hauteur) incluant quatre tirages signés.

Pour remporter les exemplaires de l’édition simple mises en jeu, il suffit de répondre à la question suivante en nous écrivant à concoursfunku@gmail.com avant le dimanche 14 octobre minuit. N’oubliez pas d’ajouter vos coordonnées complètes (nom, prénom, adresse postale) ! Concours réservé à la France Métropolitaine.

    • Quel numéro papier de Funk★U avait été illustré par les photos de Bruce W. Talamon ?

CONCOURS TERMINÉ ! Bravo à Thibaut G., Pauline M. et Anouar H. qui ont trouvé la bonne réponse : Funk★U n°11 (N°17 également accepté).

Book bruce_talamon_art_edition-cover_06911

 

 


ce-bruce_talamon_art_edition-image_02_06911

“Soul R&B Funk, Photographs 1972–1982″ en librairie

Photographe personnel d’Earth Wind & Fire et de Bob Marley, Bruce W. Talamon a immortalisé les plus grands artistes afro-américains au quatre coins du globe.

La quintessence de son travail unique, capté entre 1972 et 1982, sera publiée pour la première fois dans le courant du mois d’août par l’éditeur allemand Taschen. On retrouve dans Bruce W. Talamon. Soul. R&B. Funk. Photographs 1972–1982 près de 300 clichés iconiques de Marvin Gaye, Earth Wind & Fire, Stevie Wonder, Donna Summer, The Jackson Five, Diana Ross, James Brown, George Clinton, Gil Scott-Heron, Chaka Khan et bien d’autres.

Un ouvrage indispensable publié en édition simple, et, pour les plus fortunés, en version limitée à 500 exemplaires au format XXL (40 centimètres de hauteur) avec quatre tirages signés – Prix : 1250 € !

Book bruce_talamon_art_edition-cover_06911


Gil-Scott_Heron_Michael_Ochs

Un livre collector sur Gil Scott-Heron

Proposé sur la plateforme de projet participatif Kisskissbankbank, le livre collector A New Black Poet est un ouvrage en français composé de textes, de belles photos grands formats et d’illustrations originales d’artistes.

Celui-ci retracera la vie, la carrière, les influences, les combats et la discographie de Gil Scott-Heron et bien plus encore.

gil-scott-heron-livre-book-3

A New Black Poet contient des témoignages de différentes personnalités : Gia Scott-Heron (Fille de Gil Scott-Heron), Sandra Nkaké & Jï Drû, Mélissa Laveaux, Jean-Jacques Milteau, Raphaël Didjaman…, Thomas Mauceri (cineaste français), mais aussi des témoignages et un poème de Malik al Nasir, « protégé » de Gil Scott-Heron, du producteur Manu Boubli – (Comet Records), de Victor Kiswell (dénicheur de pépites musicales), du journaliste Jacques Denis (Libération) et de Sebastian Danchin (écrivain, historien, producteur, spécialiste du blues) et du conférencier Belkacem Meziane. La préface de l’ouvrage sera également signée par notre confrère Olivier Cachin.

Le livre (format 22,5 x 22,5 cm), mais aussi un vinyle 4-titres, des affiches, des sérigraphies sont également proposés aux participants d’un projet de crowdfunding qui prendra fin le mois prochain.

Informations

Gil Scott Heron – A New Black Poet from Rud_Plok on Vimeo.


Impression

“Funk Fever, From the Roots to the Fruits of Funk (Vol. 2)”

Parue en 2014, la compilation Funk Fever, From the Roots to the Fruits of Funk alignait une sélection de titres des légendes du genre, de perles du rare groove et des morceaux signés par héritiers de “l’âge d’or” de la soul et du funk. Le 30 septembre, le deuxième volume de la collection s’enrichit de 65 nouveaux titres dans un coffret 4-CDs comprenant des plages de Gil Scott-Heron, Betty Wright, Millie Jackson, Aaron Neville, Darondo, Ike & Tina Turner, Joe Bataan, mais aussi The Bamboos, Breakestra, The Quantic Soul Orchestra, Malone Barnes et Vaudou Game. Une nouvelle sélection 100% groove, “des racines jusqu’aux fruits” également disponible en version digitale et en vinyle 12-titres pour les amateurs de sillons. Tracklistings complets ci-dessous !

Funk Fever, From the Roots to the Fruits of Funk (Vol. 2) (Wagram Music). Disponible en coffret 4-CDs, vinyle simple et version digitale.

Simu 3D - Funk Fever Vol.2

Tracklisting (version CD)

CD1 – Rare Groove Funk

1. Gil Scott-Heron – Lady Day and John Coltrane 03:34
2. Ike & Tina Turner – Baby, Don’Do It 01:56
3. Gene Anderson – The Loneliest One 02:01
4. The Universals – New Generation 02:23
5. Latin Breed – I Turn You On 02:21
6. Reverend Jamel & Bob Johnson – Walking on the Moon 03:52
7. Malone & Barnes And The Spontaneous Simplicity – Road Man 03:20
8. Larry Ellis & The Black Hammer – Funky Thing (Part 1) 02:56
9. Joe Bataan – Call My Name 04:38
10. Reginald Milton & The Soul Jets – Clap Your Hands 02:35
11. Ray Camacho – Movin’ On 02:57
12. The “Great” Deltas – Tra La La 02:40
13. The Wallace Brothers – Whatcha Feel is Whatcha Get 02:57
14. Herman Hitson – Ain’t No Other Way 02:35
15. Vern Blair Debate – Ooh Ah Ee 02:56
16. Jeannie Tracy – Trippin’ on the Sound 02:10
17. Dee Edwards – (I Can) Deal With That 03:36
18. Little Denise – Check Me Out 02:07

CD2 -Funky-Soul

1. Aaron Neville – Hercules 03:33
2. Etta James – I Just Want To Make Love To You 02:41
3. Darondo – Didn’t I 03:26
4. Millie Jackson – All the Way Lover 05:47
5. Bettye Swann – Make Me Yours 03:11
6. Stevie Wonder – Fingertips Pt 1
7. Betty Wright – Clean up Woman 02:42
8. Freddy Cole – Brother Where Are You 04:48
9. Pearl Dowdell – Good Things 02:34
10. Gil Scott-Heron – Home Is Where the Hatred Is 03:19
11. Shanon ”Terea” Robinson – Pretty Bird 04:02
12. Carla Whitney – War 02:43
13. Sandi And Matues – The World (pt.1) 02:28
14. Joe Simon – Drowning in the Sea of Love 03:24
15. James Carr – These Arms of Mine 02:34
16. Millie Jackson – Tell Her It’s Over 03:54
17. Sugar Black – The Looser 04:42
18. The Lions – Think (About It) [feat. Noelle Scaggs] 04:44

CD3 – Tropical Funk

1. Orlando Julius – Disco Hi-Life 08:52
2. Roger Damawuzan & Les As Du Bénin – Wait For Me 03:17
3. Tee Mac – Stay on Me 04:40
4. Stanislas Tohon – O kou 07:08
5. BLO – Mind Walk 05:33
6. Keni Okulolo – You Can Live But Once 05:40
7. Ernesto djédjé – Zadie Bobo 03:45
8. Vaudou Game – Pas contente (feat. Roger Damawuzan) 03:32
9. Orlando Julius And His Modern Acess – James Brown Ride On 06:21
10. Setenta – Apariencias 03:26
11. Pete Rodriguez – I Like It Like That 04:21
12. Joe Cuba – Do You Feel It? (¿Tu Lo Sientes?) 03:23
13. Fania All Stars – Viva Tirado 05:19
14. Setenta – Funky Tumbao 03:39
15. Sugar Black – Funky Man 02:01

CD4 – New Funk

1. The Quantic Soul Orchestra – Pushin’ On (feat. Alice Russell) 03:15
2. Diplomats Of Solid Sound – If You’re Wrong… (I Don’t Want To Be Right) [feat. The Diplomettes] 03:10
3. The Bamboos – Eel Oil 03:03
4. Breakestra – Stand Up 04:54
5. The Allergies – Be With You 04:32
6. Vaudou Game – La vie c’est bon 03:29
7. The Boogie Gentleman – It’s Party Time 04:37
8. Hi Pespective – Faster (feat. Kissey Asplund) 04:43
9. Ephemerals – Call it What You Want 02:34
10. Black Merda – Let Go 03:26
11. Basement Freaks – White Hot (feat. Kylie Auldist) 04:04
12. Soopasoul – Ya Lookin’ Tight 05:02
13. The Bamboos – Tighten Up (Kay Dee Version) 03:52
14. Alexia Coley – Beautiful Waste of Time (Smoove Remix) 03:57
15. Kraak & Smaak – Toxic Love Affair (feat. Ivar & Sanguita) 04:31
16. Dr. Rubberfunk – Northern Comfort (feat. John Turrell) 02:47
17. J-Felix – Runaway (feat. Harleighblu) 06:59

Tracklisting (vinyle)

Face A :Impression

1. Millie Jackson – All the Way Lover 05:47
2. Freddy Cole – Brother Where Are You 04:48
3. Reverend Jamel & Bob Johnson – Walking on the Moon 03:52
4. Malone & Barnes And The Spontaneous Simplicity – Road Man 03:20
5. The Allergies – Be With You 04:32
6. Vaudou Game – Pas contente (feat. Roger Damawuzan) 03:32

Face B :

1. The Quantic Soul Orchestra – Pushin’ On (feat. Alice Russell) 03:15
2. Diplomats Of Solid Sound – If You’re Wrong… (I Don’t Want To Be Right) [feat. The Diplomettes] 03:10
3. Orlando Julius – Disco Hi-Life 08:52
4. Gil Scott-Heron – Lady Day and John Coltrane 03:34
5. The Universals – New Generation 02:23
6. Aaron Neville – Hercules 03:33

 

 

 


Montreux Jazz Live

Le Montreux Jazz Festival met en ligne ses archives vidéos

À la veille du lancement de sa 50ème édition, le Montreux Jazz Festival entame la mise en ligne de ses archives vidéos. Près de 5000 heures de bandes ont été numérisées par l’École polytechnique fédérale de Lausanne pour aboutir à la diffusion de près de 800 vidéos relatant les plus grandes heures du festival fondé et dirigé par le regretté Claude Nobs sont disponibles sur le site Montreux Jazz Live.

Parmi celles-ci figurent des extraits de performances signées James Brown, Stevie Wonder, Miles Davis, Marvin Gaye, Nina Simone, Gil Scott-Heron et d’intrigants documents, dont une jam des Crusaders en compagnie de Larry Graham, Gilberto Gil et Claude Nobs millésimée 1982 bientôt en ligne ! Une vidéo interactive résumant ce demi-siècle de concerts historiques est disponible ci-dessous.

La programmation de la 50ème édition du Montreux Jazz Festival, qui se tiendra du 1er au 16 juillet prochain, sera dévoilée le 14 avril.


Charenee

Charenee Wade “Offering – The Music of Gil Scott-Heron and Brian Jackson”

LChareneee 30 juin, Charenee Wade publiera Offering – The Music of Gil Scott-Heron and Brian Jackson, un hommage au poète urbain disparu en 2011. En 11 titres puisés dans le riche catalogue de Gil Scott-Heron (dont “Home Is Where the Hatred Is”, “Ain’t No Such Thing As a Superman”, Peace Go With Your Brother” et “I Think I’ll Call It Morning”), la chanteuse jazz redessine les contours des chansons sombres de l’auteur de Winter In America en compagnie de prestigieux invités, dont Christian McBride et Marcus Miller, qui délivre une somptueuse partie de clarinette basse sur relecture d’”Essex/Martin, Grant, Byrd & Till”.

L’album sera disponible sur le label Motéma (distribution Membran).


Gil+Scott+Heron

“Nothing New” de Gil Scott-Heron réédité

Gil Scott-Heron aurait soufflé le 1er avril ses 66 bougies. En hommage, le label XL Recordings vient de rééditer au format digital Nothing New, un superbe album d’auto-reprises piano-voix des classiques du poète urbain paru l’année dernière en vinyle limité à 300 exemplaires dans le cadre du Disquaire Day.

En bonus de cette réédition numérique, les internautes pourront également découvrir le documentaire Who Is Gil Scott-Heron ?, réalisé par Iain Forsyth et Jane Pollard.

Une ressortie physique de Nothing New vinyle + DVD est également prévue en juin.


Retour en haut ↑