Live Report : The Brand New Heavies, Paris (Trabendo) 12/11/2013

Si 25 ans après sa naissance, l’acid-jazz peine encore à se trouver une définition, les Brand New Heavies ont, eux, démontré qu’ils n’avaient besoin que d’un mot pour se qualifier : danse ! Le terme pourrait sembler réducteur pour certains, mais on sait pourtant d’expérience qu’un groupe qui fricote avec le funk et qui arrive à cet exploit sans même trop forcer est un gage non négligeable de qualité. On pourrait rajouter à cela un sens du show mi-réglé, mi-déjanté (plusieurs changement de costumes qui ne passeront pas inaperçus, de la combi-short léopard de la chanteuse à l’ensemble rose bonbon du bassiste), des jeux de lumières impressionnants, un niveau instrumental au top. Sourire jusqu’aux oreilles et blagues inclus dans le prix.

Si les Brand New Heavies ont déjà eu tendance sur disque à se ramollir un peu – leur dernier album, Forward, poussait parfois un peu trop loin les arrangements melo à coup de violons – la scène est pour le groupe un terrain de jeux où seuls les cuivres sont invités. Épaulés par leur nouvelle chanteuse, Dawn Joseph (qui semble bien être la bonne), ils ne parviennent pas à tenir en place une seule seconde, et ça tombe bien, le public non plus. On a cru assister à à un show de Janelle Monáe en mieux, en plus organique. En plus anglais, tout simplement. Bonne nouvelle : les Brand New Heavies reviendront avec un album et une tournée au printemps.

Noé Termine

Setlist

  • Forward
  • Back to Love
  • Never Stop
  • Dream on Dreamer/Midnight
  • Sunlight
  • Heaven
  • Gimme one of Those
  • Sometimes
  • Spend Some Time
  • Addicted
  • Stay This Way

rappel :

  • Universe
  • Dream Come True



One Response to Live Report : The Brand New Heavies, Paris (Trabendo) 12/11/2013

  1. Eyeon says:

    Il manque des titres dans la set-list (je suis sûr qu’ils ont joué Midnight at the Oasis par exemple)

    En tout cas, c’était terrible!

    Dawn Joseph emmène vraiment une énergie extraordianire, même si j’aurais aimé voir un petit guest de N’Dea Davenport…

    B.N.H. are back!

Retour en haut ↑