Sly Stone Woodstock

Questlove prépare un documentaire sur Sly Stone

Fort du succès de son documentaire Summer of Soul (…Or, When The Revolution Could Not Be Televised“) à la dernière édition du Festival de Sundance, Questlove vient d’annoncer la mise en chantier d’un nouveau projet filmé.

Après avoir capturé sur pellicule “Le Woodstock noir“, le batteur-producteur de The Roots s’apprête à réaliser un documentaire sur Sylvester Stewart, alias Sly Stone. “L’héritage créatif de Sly fait partie de mon ADN“, déclare Questlove. “Avoir l’honneur d’explorer son histoire et son héritage est bien plus qu’un rêve pour moi.”

D’après le communiqué accompagnant cette nouvelle, le documentaire retracera les hauts et les bas de la carrière de l’auteur de “Everybody Is a Star“ et “Family Affair“, et comment la pression entourant son immense succès commercial et de sa position au sein de l’Amérique noire l’ont contraint à décevoir des attentes impossibles.

Plus d’informations prochainement dans ces pages…


Bootsy Want Me

Vidéo : Bootsy Collins “Want Me 2 Stay” feat. Larry Graham

Paru le mois dernier, le très recommandable The Power of One, le dernier album en date de Bootsy Collins, contient une reprise de “If You Want Me To Stay”, le classique de Sly Stone gravé en 1973 pour l’album Fresh.

47 ans plus tard, le bassiste étoilé du P-Funk rejoint Larry Graham, le légendaire bassiste de Sly and the Family Stone pour une relecture 2020 agrémentée de la présence de Branford Marsalis.

Découvrez ci-dessous la vidéo de Bootsy Collins “Want Me 2 Stay” feat. Larry Graham”.


Parliament 2018 une2

Le nouvel album de Parliament disponible

Parliament Medical Fraud.jpgDeux semaines après avoir dévoilé la clip d’”I’m Gon Make U Sick O’Me”, George Clinton vient d’annoncer la date de sortie de Medicaid Fraud Dogg, le nouvel album studio de Parliament.

38 ans (!) après la sortie de Trombipulation, ce nouvel album de 23 titres est disponible sur toutes les plateformes digitales depuis le mardi 22 mai. Aucune date de sortie sur support physique n’a été annoncée pour le moment.

George Clinton & Parliament-Funkadelic donneront leur dernier concert français au Casino de Paris le 3 juillet.

 


Sly+Stone_1975

Un documentaire officiel sur Sly Stone en préparation

Actuellement en cours de tournage en Californie, un documentaire officiel sur Sly Stone devrait voir le jour en 2019.

Réalisé par Derik Murray (auteur de documentaires sur Martin Luther King, John Fitzgerald Kennedy et Heath Ledger), celui comportera de nombreux documents inédits et une bande-son composées des titres officiels de Sly and the Family Stone. Ce film comprendra surtout de longs entretiens avec Sylvester Stewart, alias Sly Stone.

“Dans l’histoire de la pop music, certain artistes sont bien plus que des innovateurs ou des icônes”, déclare Derik Murray à Rolling Stone. “Certains artistes sont des avatars – la manifestation d’une idée. L’idée de Sly Stone était de créer un groupe proposant un kaléidoscope de styles musicaux et culturels inégalé à ce jour.”

Aux dernières nouvelles, Sly Stone, sorti vainqueur en 2015 de sa bataille juridique de longue date contre son ancienne société de management, n’aurait touché qu’une partie des cinq millions de dollars escomptés. Vivant dans un van parqué à Los Angeles depuis près d’une décennie, le flamboyant leader de la Family Stone, interrogé à la sortie du tribunal par un groupe de fans sur sa première dépense envisagée, avait simplement répondu : “J’irai m’acheter un plus gros van.”


Sly+Stone

Sly Stone honoré aux Grammy Awards

Comme chaque année, les Grammy Awards décerneront leur Lifetime Achievement Award, une récompense saluant une contribution artistique notable dans le domaine musical. en 2017, Sly Stone fera partie des gagnants du trophée aux côtés (entre autres) de Nina Simone, Thom Bell et Mo Ostin.

Sly sera-t-il présent à la cérémonie qui aura lieu à Los Angeles le 12 février prochain, dix ans après son retour “difficile” sur la scène des Grammy Awards ?


Sly+Stone_1975

Sly Stone en vedette d’un nouveau documentaire

À peine Coming Back for More, l’excellente enquête de Willem Alkema parue en DVD, I Want To Take You Higher, un nouveau documentaire réalisé par Mark Kidel aura prochainement pour vedette Sly Stone. En production depuis 2010, ce film s’attarde sur les années 1971-1973, celles des albums cultes There’s a Riot Goin’On et Fresh, et surtout celles de la désintégration de Sly and the Family Stone.

“Sly a été très chaleureux et amical”, explique Mark Kidel en décrivant au magazine Mojo l’implication de Sly Stone dans son documentaire. “Il est comme ça lorsqu’il est “on”, mais il faut savoir accepter qu’il est toujours toxicomane et qu’il n’est pas toujours dans d’aussi bonnes dispositions à d’autres moments. Mais ce n’est pas le sujet du film qui parle de musique… Nous avons aussi échangé beaucoup de texto surréalistes. Sly envoie des textos surréalistes, c’est un poète. Ils ressemblent un peu à du William Burroughs, il faut savoir les décoder”

En plus d’une série d’entretiens tournés en 2014 I Want to Take You Higher proposera également des images inédites filmées lors d’un concert à Harlem en 1970. Plus d’infos sur une date de sortie dans les semaines à venir…

 


Sly Stone DVD

Sly Stone “Coming Back for More” (documentaire 2015)

Réalisé par le vidéaste hollandais Willem Alkema avec l’assistance des indispensables Edwin et Arno Konings, fans et archivistes patentés de la saga Sly Stonienne, ce documentaire consacré à Sly Stone est enfin disponible en version DVD import après plusieurs années de gestation. Mi-biographie de Sly and the Family Stone, mi-enquête sur les traces du reclus Sylvester Stewart, Sly Stone : Coming Back For More dresse en 75 minutes le portrait d’un créateur tourmenté, de l’enfance texane au comeback mitigé des années 2000. Fil rouge de l’arc narratif, la traque d’une ancienne superstar disparue des radars occasionne des séquences dignes d’un thriller musico-policier, avec ses filatures, ses coups de fils nocturnes et ses rebondissements inattendus. L’issue finale n’en sera que plus heureuse.

Sly Stone DVDAchevé en 2015, le montage propose également une mise à jour des derniers développements du combat juridique mené par Sly pour l’obtention de ses droits d’auteur. Un épilogue illustré en compagnie d’un Sly Stone à des années-lumières de la figure pathétique aperçue sur les scènes européennes au cours de l’été 2007. Vif, alerte et drôle (“Comment je me sens sur scène ? Environ un mètre 50 au-dessus du niveau de la terre”), Sly Stone, malgré un handicap dorsal occasionné par une chute de quad en 2007, revient avec humour et lucidité sur ses années d’errance et réagit à chaud à une playlist composée de titres de son impressionnant catalogue.

Émaillé de témoignages de première main, dont les membres originaux de la Family Stone Larry Graham, Jerry Martini, Greg Errico et la regrettée Cynthia Robinson, mais aussi George Clinton, Nile Rodgers, le saxophoniste Pat Rizzo et Clive Davis, le documentaire de Willem Alkema révèle également une foule d’archives vidéo à faire pâlir les collectionneurs, dont de stupéfiantes images amateurs tournées en club en 1967, des extraits inédits de Woodstock et des versions exubérantes de “Sing a Simple Song” et “Dance to the Music” tournées au Lyceum de Londres en septembre 1970 et disponibles en intégralité dans les bonus.

Sly Stone de Willem Alkema (DVD Curiouscope, disponible en import japonais. Version européenne disponible prochainement).

Page Facebook

Site Internet

 


Sly 2015 2

Vidéo : Sly Stone rejoint la Family Stone sur scène

Dimanche soir, au Count Basie Theater de Red Bank (New Jersey), Sly Stone a crée la surprise en rejoignant ses anciens camarades de la Family Stone sur scène. Près de quatre décennies après leur derniers concerts en commun, Sylvester Stewart est apparu sur scène aux côtés de Greg Errico, Jerry Martini et Cynthia Robinson le temps d’une version d’”If You Want Me to Stay”, le classique de Fresh (1973). Vidéo ci-dessous.

Sly 2015“Je n’aurais jamais cru que ça pouvait arriver,” raconte Greg Errico, “mais je sentais que ça pouvait arriver d’un instant à l’autre. Nous avions joué à Glastonbury en juillet, mais il n’a pas pu venir. Nous sommes restés en contact et c’était génial de le retrouver aussi souriant. Il était vraiment présent et il groovait à fond.”  Un deuxième motif de satisfaction pour Sly Stone après s’être vu octroyer la somme de cinq millions dollars lors du procès l’opposant à son ancien manager. L’ancien leader de la Family Stone devrait pourtant attendre la décision de l’appel pour toucher son dû.

PS : Larry Graham, le dernier membre original de la Family Stone manquant à l’appel, a été également aperçu en juillet dernier aux côtés de ses anciens partenaires. Et si… ?

Larry Graham + Family Stone

Larry Graham, Cynthia Robinson, Jerry Martini et Greg Errico

 

 


Sly Fillmore 2

Audio : Sly & the Family Stone “Dance To The Music Live at The Fillmore East ’68″

Disponible en vinyle limité à l’occasion de la dernière édition du Disquaire Day, Live at The Fillmore East October 4th & 5th 1968, éblouissant témoignage de la puissance scénique de Sly & the Family Stone, paraîtra en version intégrale 4-CDs le 17 juillet via Sony Legacy.

Découvrez ci-dessus une version hyperdynamique de “Dance to the Music” où Sly Stone, Larry Graham, Freddie Stone, Cynthia Robinson, Gregg Errico, Jerry Martini et Rose Stone déboulonnent sur scène le premier hit de leur carrière.


2012.06.30 - George Clinton - Enghien2

Parliament/Funkadelic & The Family Stone réunis à Glastonbury !

Si à tout hasard vous étiez détenteurs d’un billet pour le festival britannique de Glastonbury (le plus important rassemblement festivalier de la planète), l’édition 2015 qui aura lieu du 24 au 28 juin proposera la rencontre inédite de Parliament/Funkadelic et de The Family Stone, qui comprend les anciens partenaires de Sly Stone (Gregg Errico, Jerry Martini, Cynthia Robinson). L’affiche, intitulée The Mothership Returns, permettra aux deux formations légendaires de l’histoire du funk de croiser leurs répertoires.

Mavis Staples, Pharrell Williams, Lionel Richie et Lianne La Havas sont également au programme de cette édition 2015. En espérant que la BBC, qui retransmet chaque année les concerts de Glastonbury, diffusera cette rencontre au sommet…

Glastonbury 2015


Sly Stone 2014

Sly Stone remporte son procès et devrait empocher 5 millions de $

Le long procès opposant Sly Stone et son ancien manager Jerry Goldstein pour royalties impayées a pris fin hier à la Cour supérieure de Los Angeles. Le jury a donné raison à Sylvester Stewart, qui devrait, si l’appel de ses opposants devait se solder par une défaite, empocher 2,5 millions de $ de la part de son ex-manager et la même somme de la part de la société de production St. Event et de son ancien avocat Glenn Stone.

Ruiné depuis la fin des années 1990, l’ancien leader vivait selon certaines sources (contestées par ses proches) dans un van dans l’attente du procès. sa dernière apparition publique remonte toutefois à ce week-end, où Sly était l’invité d’honneur de la convention Love City, un événement organisé à Oakland où il est apparu aux côtés de ses anciens partenaires de la Family Stone (extrait vidéo ci-dessous).


Clinton autobio

George Clinton “Brothas Be, Yo Like George”

Qu’apprend-on après avoir refermé les 385 pages de Brothas Be, Yo Like George, Ain’t That Funkin’ Kinda Hard On You ?, l’autobiographie de George Clinton basée sur des entretiens réalisés par Ben Greenman. On savait déjà que le MC en chef de Parliament/Funkadelic était un conteur hors-pair, et ces mémoires faisant preuve d’une étonnante précision mémorielle confirment le retour à la grande forme du Dr. Funkenstein. « Clean » depuis 2010, George Clinton raconte une vie proche de la structure idéalisée d’un biopic, du difficile apprentissage de jeunesse à l’âge d’or des années 1970, puis la descente aux enfers (narcotique et juridique) avant la rédemption tardive. Épicentre de l’ouvrage, les années P-Funk privilégient la description des concepts épiques de chaque album de Parliament et Funkadelic aux détails d’enregistrements et aux bacchanales de tournées qui, selon témoins, n’avaient rien à envier aux campagnes de destruction massive des rockers seventies. Bootsy Collins et Bernie Worrell sont les seconds rôles principaux d’une saga délirante émaillée d’anecdotes sidérantes, de la rencontre fortuite de zombies sur le tournage de La nuit des morts vivants en passant par l’incroyable épisode du guitariste anonyme de « Get Off Your Ass and Jam ».

Sly Stone, l’autre acolyte de Brothas Be, Yo Like George…, occupe également une grande place dans un récit dont le dernier tiers décrit (parfois longuement) les déboires juridiques de George Clinton victime des bad guys Armen Boladian et Nene Montes, dépositaires illégaux d’enregistrements historiques produits pour Westbound, Warner Bros. et Capitol. Malgré quelques réserves, Brothas Be, Yo Like George, Ain’t That Funkin’ Kinda Hard On You ? constitue une lecture passionnante mais malheureusement réservée aux anglicistes, la chose ayant peu de chance d’être traduite un jour dans la langue de Molière.

Jacques Trémolin

George Clinton Brothas Be, Yo Like George, Ain’t That Funkin’ Kinda Hard On You ? **** (Atria Books)

Clinton autobio


Retour en haut ↑