Stevie Wonder Harlem 1969

Le “Black Woodstock 1969″ bientôt sur les écrans

Au cours de l’été 1969, le Harlem Cultural Festival avait réuni plus de 300 000 spectateurs au Mount Morris Park. Sly and the Family Stone, Stevie Wonder, Nina Simone, B.B. King, The 5th Dimension, David Ruffin, Mahalia Jackson, the Staple Singers et Gladys Knight and the Pips figuraient à l’affiche de cet événement.

Cinquante ans plus tard, ses 40 heures d’images inédites vont être compilées dans Black Woodstock, un documentaire réalisé par Questlove, le batteur de The Roots et directeur musical de l’émission Late Night with Jimmy Fallon. “Je suis très excité à l’idée de présenter au public la passion, l’histoire et la musique du Harlem Cultural Festival”, déclare ce dernier. “Les performances sont extraordinaires et j’ai été stupéfait en découvrant ces archives pour la première fois. C’est incroyable de visionner après 50 ans une histoire qui n’avait jamais été racontée jusqu’ici et j’ai hâte de la raconter.”

Aucune date de sortie ou de diffusion n’a été annoncée pour le moment. À suivre…


 

 

 


stevie-studio-circa-1960

La série documentaire Soundbreaking bientôt sur Arte

Diffusée en novembre dernier sur la chaîne américaine PBS, la passionnante série documentaire française Soundbreaking rend honneur aux grands producteurs et autres hommes de l’ombre des studios d’enregistrement. Arte proposera en février les épisodes de cette fascinante saga comprenant des entretiens avec plus de 150 musiciens et artistes, dont Nile Rodgers, Quincy Jones, Questlove, Jimmy Jam et Chuck D. et de nombreuses images d’archives. Dans le premier épisode d’une série de six rendez-vous de 52 minutes, Stevie Wonder est également salué en compagnie de ses producteurs Malcolm Cecil et Bob Margouleff, co-auteur des révolutionnaires Talking Book et Innervisions.

Soundbreaking sera diffusé par tranche de deux épisodes les vendredi 10, 17 et 24 février à 22h25 sur Arte. Découvrez ci-dessous le programme complet de chaque épisode. Coffret 2-DVDs 6×52 minutes également disponible le 7 mars (Arte Éditions, 24,95 €).

Soundbreaking - mezz

  • VENDREDI 10 FÉVRIER

22h25 LA FÉE ÉLECTRICITÉ
Au coeur de cet épisode, la révolution qu’a constitué l’arrivée, dans le monde de la musique populaire, de l’électricité et de ses deux enfants naturels : la guitare électrique puis le synthétiseur. Du pionnier Charlie Christian au dieu Jimi Hendrix en passant par Muddy Waters, The Rolling Stones ou Cream, ce sont quelques-uns des plus grands maîtres de la guitare électrique qui sont évoqués. Cette révolution, si elle permet à la guitare de jouer plus fort et de faire entendre des sons jusqu’alors inédits, donne également naissance à un nouvel instrument et avec lui, à de nouveaux univers sonores : le synthétiseur. Musique électronique (Kraftwerk ou Jarre), pop-rock (The Who ou Stevie Wonder) ou musiques de danse (disco ou French Touch), très vite, l’instrument devient omniprésent…
Avec notamment Ben Harper, George Benson, Jean-Michel Jarre, Giorgio Moroder, Je Beck, B.B King, Roger Daltrey, Brian Eno...

23h15 LA MAGIE DU STUDIO
C’est à la plus importante révolution technique et esthétique de l’histoire de la musique enregistrée qu’est dédié cet épisode : celle du multipiste, qui permet l’enregistrement et le réenregistrement de plusieurs sources sonores. Le studio se transforme alors en véritable laboratoire où toutes les manipulations sont désormais possibles. Les Paul, son brillant inventeur; Pierre Schaeffer, son pionnier méconnu; les Beatles et leur producteur George Martin, ses maîtres incontestés; Brian Wilson, son génie torturé; Pink Floyd, ses audacieux expérimentateurs… c’est aux figures majeures du multipiste, dont la plupart témoignent elles-mêmes, que le lm rend hommage. A leurs héritiers aussi, tenants du home studio et de l’informatique musicale. Fascinant récit de la manière dont la musique populaire est entrée dans la modernité.
Avec notamment Roger Waters, Paul McCartney, Ringo Starr, Annie Lennox, Catherine Ringer, Beck, David Gilmour, Bon Iver..

  • VENDREDI 17 FÉVRIER

22h25 PROFESSION PRODUCTEUR
Loin des clichés, le film dresse le portrait d’un maillon essentiel du monde musical, qui doit être, au même titre que les musiciens qu’il aide à accoucher de leur oeuvre, considéré comme un artiste. George Martin, Phil Spector, Renaud Letang, Rick Rubin, c’est de ces artistes et de leur rôle dans le processus de création qu’il s’agit ici… Et, naturellement, des musiciens dont ils sont indissociables : les Beatles, Tina Turner, Manu Chao, Johnny Cash
Avec notamment George Martin, Quincy Jones, Jimmy Iovine, Rick Rubin, Don Was, Tony Visconti...

23h15 TROUVER SA VOIX
Du rudimentaire cornet dont Caruso fût la star au logiciel Auto-Tune dont le Believe de Cher a été le premier tube, ce sont plus de cent ans de bouleversements techniques que retrace le film. D’esthétiques vocales aussi, nées de ces bouleversements. L’art du crooning de Crosby ou Sinatra; l’esthétique du murmure chez Gainsbourg; la recherche d’authenticité menée par les grandes voix de la soul, de Ray Charles à Amy Winehouse; celle, au contraire, de l’artificialité à l’oeuvre chez Kraftwerk ou Kanye West… pour les chanteurs, les producteurs et les ingénieurs du son, autant de manières différentes de faire usage de la voix et de l’enregistrer. Un seul et même défi pourtant : réussir à capter, pour la faire entendre, l’âme de la chanson qu’est l’émotion délivrée par la voix…
Avec notamment Debbie Harry, Suzanne Vega, Nile Rodgers, Dee Dee Bridgewater…

  • VENDREDI 24 FÉVRIER

22h30 DU 78 TOURS AU FICHIER MP3
Plus que de simples supports de diffusion de la musique, disques, cassettes, CD ou MP3 revêtent, à plus d’un titre, une importance majeure. Regrets de l’époque qui les a vu naître, ils jouent un rôle social et sont bien souvent les manifestations concrètes des conflits de génération. Contraintes techniques imposées aux créateurs, ils ont été mères de l’invention et ont eu, sur la musique, de considérables conséquences artistiques. De la guerre qui opposa le 33 au 45 tours à l’exploitation du potentiel d’internet en passant par l’invention du concept album ou l’avènement du vidéoclip, voyage dans plus d’un siècle de formats musicaux.
Avec notamment Elton John, Questlove, Mark Knopfler, Chuck D, Dave Stewart

23h20 GÉNÉRATIONS SAMPLE
Dé ni comme la pratique consistant à prélever un échantillon d’une composition musicale préexistante pour l’insérer, souvent en boucle, dans une nouvelle, le sampling, bien que tout droit venu du dub jamaïcain, du funk de James Brown et du disco, est d’abord l’oeuvre des musiciens de hip-hop. Afrika Bambaataa, Darryl McDaniels de RUN D.M.C, Chuck D de Public Enemy, Adam Horovitz des Beastie Boys ou Akhenaton : ce sont les acteurs majeurs de cette révolution technique et artistique qui en font eux-mêmes le récit. Plongée inédite dans une pratique en réalité aussi ancienne que la musique elle-même…
Avec notamment Jean-Michel Jarre, Akhenaton, Moby, Darryl McDaniels…


Stevie+Wonder+Seventies

Vidéo : Stevie Wonder en vedette de la série “Soundbreaking”

Diffusée à partir du 14 novembre sur la chaîne américaine PBS, la série documentaire Soundbreaking rend honneur aux grands producteurs et autres hommes de l’ombre des studios d’enregistrement. Dans le quatrième épisode d’une série de huit rendez-vous d’une heure comprenant des entretiens avec plus de 150 musiciens et artistes (dont Nile Rodgers, Quincy Jones, Questlove et Chuck D.), Stevie Wonder est également salué en compagnie de ses producteurs Malcolm Cecil et Bob Margouleff, co-auteur des révolutionnaires Talking Book et Innervisions.

Chaque épisode de Soundbreaking sera disponible le lendemain de sa diffusion sur iTunes, Amazon Video et Google Play. La série complète sera disponible en DVD et Blu-ray ole 29 novembre.

Découvrez ci-dessus un extrait de l’épisode de Soundbreaking consacré à Stevie Wonder.


Dangelo+John+Mayer+Roots+picnic

Vidéo : D’Angelo “Brown Sugar” feat. John Mayer & The Roots en live à New-York

Samedi soir, D’Angelo clôturait en beauté la première journée du festival Roots Picnic organisé au Bryant Park de New York avec une performance de 37 minutes. Accompagné d’un groupe remanié featuring Questlove à la batterie, John Mayer à la guitare et de la choriste Shelby J. qui faisait son grand retour, D’Angelo a régalé le public new-yorkais avec les classiques de Black Messiah et de Voodoo émaillés de raretés comme “The Root” ou “Greatdayndamornin’/ Booty”.

Revivez la version super funky de “Brown Sugar” et son final gospel à travers les clips ci-dessous.

Une vidéo publiée par @scottlee80 le

Une vidéo publiée par Lesley (@tynie626) le


D'Angelo

Audio : D’Angelo & the Soultronics “Essence Festival Rehearsals 1998″

C’est la Fête de la musique avec D’Angelo & The Soultronics ! Voici une répétition de huit titres enregistrés à la veille de l’Essence Festival de la Nouvelle-Orléans, en 1998. À l’époque, D’Angelo surfe encore sur le succès de Brown Sugar mais prépare déjà son successeur culte, Voodoo, qui paraîtra à la fin de l’année suivante. Il est également accompagné par les Soultronics, sa formation de scène explosive composée, entre autres, de Questlove, Pino Palladino et Anthony Hamilton.

Découvrez cette répétition ci-dessous, avec des sélections de Brown Sugar, un titre encore inédit de Voodoo et une reprise de James Brown (“Ain’t it Funky Now”) en introduction.


20120626- Lenny Kravitz Bercy Paris_0005

Vidéo : Lenny Kravitz & The Roots “Are You Gonna Go My Way ?”

Lenny Kravitz était hier soir l’invité de la 10ème jam-session annuelle des Roots. Trois titres y ont été interprétés, dont “Fly Away”, “Let Love Rule” et, en rappel, un “Are You Gonna Go My Way ?” augmenté du backing-band de Lenny Kravitz et de celui de Questlove. A voir ci-dessus!


michael-jacksons-journey-from-motown-to-off-the-wall.26559.16258_OffthewallThecreationofMichaelJacksonsAlbum_still2_SpikeLee__byKerwinDeVonish

Preview : “Michael Jackson’s Journey from Motown to Off the Wall”

 Michael Jackson’s Journey from Motown to Off the Wall, le nouveau documentaire de Spike Lee consacré au King of Pop, était projeté hier soir à Paris pour la presse, quelques jours avant la sortie de la réédition Deluxe d’Off the Wall contenant l’album original et le DVD du documentaire le 26 février.

Jackson Off wallÀ l’inverse de Bad 25, réalisé par le même Spike Lee en 2012, ce document élargit le cadre d’un simple album pour explorer une période cruciale de la carrière de Michael Jackson : celle de son émancipation artistique au cours des années 1970. Une progression narrative abondamment illustrée culminant dans la deuxième partie du documentaire sur une analyse titre par titre des plages d’Off the Wall. Séquence déjà culte à la rédaction : le regretté Louis Johnson rejouant la ligne de basse insensée de “Get on the Floor” dans une émission métal 80′s ! Des Jacksons 5 aux Jacksons, de “Ben” (“une chanson sur un rat mort” !) à “Shake Your Body (Down To the Ground)”, de The Wiz à Off the Wall,   Michael Jackson’s Journey… bénéficie également de témoignages qualitatifs signés Gamble & Huff, Questlove, Berry Gordy, Stevie Wonder, Greg Phillinganes, Verdine White, David Byrne et, surtout, d’une foule d’archives rares et inédites, dont des extraits stratosphériques des tournées Destiny (1979) et Triumph (1981).

Souvent drôle, à l’image du sketch d’Eddie Murphy inspiré par “She’s Out of My Life”, et même parfois de manière involontaire (essaierait-on de nous faire croire que la nanar The Wiz serait le Citizen Kane du genre ?), le documentaire de Spike Lee n’échappe pas aux écueils du genre, avec ses débordements hagiographiques lors d’un final ampoulé et la présence d’un casting d’intervenants trop marketing-friendly pour être honnête (The Weeknd ? Pharrell Williams ? John Legend ?). Et ou est passé Quincy Jones, uniquement présent via des interviews d’époque ? Quelques maigres réserves face à un document qui, une fois n’est pas coutume, s’attarde sur la facette artistique et créative de Michael Jackson. À voir absolument !

 


Jill Scott 2015

Vidéo : Jill Scott “You Don’t Know”

Quatre ans après l’excellent The Light Of the Sun, Jill Scott publie son nouveau single, « You Don’t know ». Le clip accompagnant cette ballade soul met en scène la chanteuse récemment aperçue au cinéma dans Get On Up, Questlove et Adam Blackstone. Le cinquième album de Jill Scott est prévu pour l’automne.


Prince+JimmyFallon+Haim+SNL+Afterparty

Vidéo : Prince “Let’s Go Crazy” (SNL Afterparty)

Dimanche dernier, Saturday Night Live, l’émission satirique de la chaîne NBC, fêtait ses 40 ans avec une émission spéciale suivie d’une afterparty bien arrosée au Plaza Hotel de New York.

Animée par Jimmy Fallon, cette soirée a accueilli de nombreuses performances impromptues de Debbie Harry, Dan Aykroyd, B-52s, Paul McCartney en duo avec Taylor Swift et Prince. Sur l’invitation de l’animateur vedette du Tonight Show, le chanteur de Minneapolis s’est frayé un chemin jusqu’à la scène en compagnie de 3rdEyeGirl. “Chers enivrés…” a déclaré Prince avant de reprendre son golden hit “Let’s Go Crazy” entouré de la comédienne Maya Rudolph, Bill Murray, Chris Rock et du groupe Haim qui se produisait la semaine dernière avec Morris Day. Une performance immortalisée via les smartphones de Questlove, DJ Cassidy et quelques privilégiés présents ce soir là.

Photo : Courtney Morrison

Une vidéo publiée par David (@17days) le

Une vidéo publiée par djcassidy (@djcassidy) le


Prince+NewYork+Jordan+concert+2015

Prince donne un concert surprise à New-York

Toujours là où on ne l’attend pas, Prince a donné un concert surprise hier soir à New York pour les 30 ans de la marque Jordan.

Accompagné de son groupe 3rdEyeGirl, Cassandra O’Neal aux claviers et de sa choriste Liv Warfield,  le Purple Yoda a offert aux happy few un concert composé en grande partie de classiques (“1999″ , “Little Red Corvette”, ”Controversy”, “Kiss” ”Let’s Work”, “Let’s Go Crazy” , “Nothing Compares 2 U”, “Purple Rain”), reprises (“Play That Funky Music”,”"Don’t Stop ‘Til You Get Enough”) et quelques nouveautés (“FUNKNROLL”).

La légende du basket américain Michael Jordan, Chris Rock, l’actrice Rosario Dawson, QuestloveNas et Queen Latifah ont assisté à ce concert ultra privé organisé en marge du NBA All-Star Game qui se déroule ce week-end à New York.

Une vidéo publiée par Kaz (@reallifekaz) le


DAngelo+Afropunk

Vidéo : D’Angelo & The Roots en concert au festival Afropunk

Après le son, l’image ! Le mois dernier, le festival Afropunk nous offrait la bande son du concert de D’Angelo & The Roots en guise de cadeau de Noël, voici maintenant la vidéo !

Un concert électrique composé essentiellement de reprises de choix (Funkadelic, Bob Marley, Ohio Players, Sly & The Family Stone, Fishbone et Prince) tout juste entrecoupé d’une relecture soulful de son “Greatdayinamornin’” (Voodoo). Une petite mise en bouche avant son concert événement à Paris le 16 février prochain à revoir dans son intégralité et en HD (svp) dans la vidéo ci-dessus.

Set List :

Miss Lucifer’s Love (Funkadelic)
Burnin’ and Lootin’ (Bob Marley)
No Head No Backstage Pass (Funkadelic)
Greatdayinamornin’
Our Love Has Died (Ohio Players)
Thankful’n’Thoughtful (Sly & The Family Stone)
Black Flowers feat. Angelo Moore (Fishbone)
She’s Always in My Hair (Prince)


DAngelo+BlackMessiah

Écoutez le nouvel album de D’Angelo

Après des années d’attente et de suspense, D’Angelo a fini par publier le successeur de Voodoo dimanche soir à minuit. Une sortie surprise à la Beyoncé tout juste accompagnée d’un tweet de l’artiste : “#BlackMessiah est arrivé…” et d’un lien vers iTunes.

“Cet album, c’est l’Apocalypse Now de la musique noire : c’est beau, c’est moche, c’est la vérité, ce sont des mensonges…”  a commenté Questlove, batteur et proche collaborateur du chanteur. Découvrez le nouvel album de D’Angelo dans son intégralité dans le lecteur ci-dessus et faites-nous part de vos impressions ci-dessous.

Tracklisting :

Aint’t That Easy
1000 Deaths
The Charade
Sugah Daddy
Really Love
Back To The Future Part 1
Till It’s Done (Tutu)
Prayer
Betray My Heartless
The Door
Back To The Future Part 2
Another Life


Retour en haut ↑