Give Me 2021

Funk★U présente la collection “Give Me the Funk !” (vol 4, 5 & 6)

En partenariat avec Wagram Music, Funk★U présente les trois nouveaux volumes de la collection Give Me the Funk ! The Best Funky-Flavored Music.

Après le succès des trois premiers volumes parus l’an dernier, voici les volumes 4, 5 et 6 : Au programme de ces trois vinyles simples disponibles le 27 août : James Brown, Funkadelic, Gil Scott-Heron, Cymande, B.T. Express, Ohio Players, Patrice Rushen, The Jimmy Castor Bunch, Sir Joe Quarterman, Lonnie liston Smith, mais aussi des titres rares de Millie Jackson, The Blowflys, The Sylvers, Tommie Stewart, T Connection, Betty Wright et bien d’autres (tracklistings disponibles ci-dessous).

Give me the funk, nothing but the funk ! Informations.

Give Me The Funk 4

Give Me 4

New York – Memphis – Miami – La Nouvelle-Orléans : le quatrième volume de la collection Give Me The Funk vous propose un voyage immobile du nord au sud de la côte Atlantique. En 1974, la formation New-yorkaise Brooklyn Transit Express, alias B.T. Express, met sur les rails son implacable «Do It (’Til You’re Satisfied) ». Deux ans plus tard, le producteur Tommy Stewart grave aux mythiques Ardent Studios de Memphis « Bump and Hustle Music », le sommet disco-funk de son unique album. Cap sur la Floride avec le label TK Records basé à Miami et abritant les productions du fantasque Clarence Reid, qui co-signe pour les époux George et Gwen McRae l’hypnotique « The Rub ». Enfin, les sillons de la face-B de ce vinyle vous invitent à la rencontre de trois légendes du groove made in New Orleans : Robert Parker, Lee Dorsey et Aaron Neville, interprètes de pièces de choix du mirifique songbook d’Allen Toussaint. Prêts pour l’embarquement ?

Face A

  1. B.T. Express “Do It (’Til You’re Satisfied)“ (05’53)
  2. Uncle Louie feat. Walter Murphy “I Like Funky Music“ (04’00)
  3. Tommy Stewart “Bump and Hustle Music“ (05’03)
  4. Brenda George “What You See Is What You Gonna Get“ (02’29)
  5. All The People feat. Robert Moore “Cramp Your Style“ (02’12)

 

Face B

  1. The Soul Searchers “Think“ (04’44)
  2. Clarence Reid “It’s Good Enough for Daddy“ (02’55)
  3. George & Gwen McRae “The Rub“ (03’31)
  4. Lee Dorsey “Give it Up“ (03’00)
  5. Robert Parker “Get Ta’ Steppin’“ (02’45)
  6. Aaron Neville “Hercules“ (04’10)

Give Me The Funk 5

Give me 5

Que serait le funk sans ses grands personnages excentriques ? Le cinquième épisode de la série Give Me The Funk rassemble quelques-uns de ses plus remarquables spécimens, à commencer par Clarence Reid : “Je faisais déjà du rap en 1959 sur des 78 tours !“, scandait l’alter-ego de Blowfly, leader des iconoclastes The Blowflys. Apparaît ensuite George Clinton et les délires orchestraux d’« If You Don’t Like the effects, Don’t Produce the Cause », extrait de l’inclassable America Eats its Young de Funkadelic (1972). Dans ce même volume, les Ohio Players et The Jimmy Castor Bunch s’extirpent de leurs pochettes extravagantes pour délivrer leurs grooves insensés, tandis que James Brown dénonce les méfaits de l’alcool et du tabac dans le rare « Smokin’ and Drinkin’ ». Si vous n’aimez pas les effets, ne produisez pas la cause !

Face A

  1. The Blowflys “Funky in the Hole“ (02’36)
  2. Funkadelic “If You Don’t Like the Effects, Don’t Produce the Cause“ (03’35)
  3. Ohio Players “Hustler Bird“ (02’55)
  4. The Armada Orchestra “For the Love of Money“ (06’17)
  5. The Sylvers “Handle It“ (02’44)
  6. Malone & Barnes and the Spontaneous Simplicity “Road Man“ (03’23)

 

Face B

  1. James Brown “Smokin’ and Drinkin’“ (04’30)
  2. KC and the Sunshine Band “I Get Lifted“ (03’03)
  3. T-Connection “Lady of the Night“ (03’24)
  4.  Asha Puthli “Flying Fish“ (05’03)
  5.  The Jimmy Castor Bunch “The Mystery of Me“ (03’56)

 

Give Me The Funk 6

Give Me 6

 “Je venais de perdre mon job. J’étais marié avec un enfant et plein de factures à payer. Je pensais que j’allais tout perdre. Je tournais en rond chez moi avec une seule phrase dans ma tête : I’ve Got So Much Trouble in My Mind. C’était en 1972, en plein Watergate, et partout où on jouait ce titre, les gens s’y retrouvaient. » Les souvenirs de Sir Joe Quarterman introduisent avec noirceur — et un incroyable groove James Brownien — le sixième LP de la série Give Me The Funk. L’ombre laisse ensuite place à la lumière avec Gil Scott-Heron et “Lady Day and John Coltrane“, son éblouissante évocation du pouvoir de la musique, puis aux élévations jazz-funk de Patrice Rushen et Lonnie Liston Smith, avant d’offrir à Millie Jackson le chemin de l’émancipation. Free at last…

Face A

  1. Sir Joe Quarterman “(I Got) So Much Trouble in My Mind“ (06’19)
  2. Eugene Blacknell “Dance to the Rhythm“ (03’29)
  3. Mavis John “Use My Body“ (04’25)
  4. Betty Wright “All Your Kissin’ Sho’ Don’t Make True Lovin’“ (02’37)
  5. Gil Scott-Heron “Lady Day and John Coltrane“ (03’34)

 

Face B

  1. Oby Onyioha “Enjoy Your Life“ (06’18)
  2. Incredible Bongo Band “Apache“ (04’49)
  3. Patrice Rushen “Music of the Earth“ (03’55)
  4. Lonnie Liston Smith and the Cosmic Echoes “Expansions“ (03’06)
  5. Millie Jackson “I’m Free“ (03’01)

 


Lonnie Liston Smith NM

Gagnez vos places pour le concert de Lonnie Liston Smith à Paris le 23 juillet

En partenariat avec le New Morning, FunkU vous offre 3 places (3 x 1 invitations) pour le concert de Lonnie Liston Smith à Paris,  le mercredi 23 juillet. L’occasion de retrouver le vétéran de la fusion jazz/funk, un an et demi après son passage dans la même salle en compagnie de sa nouvelle formation, les New Cosmic Echoes.

Pour remporter votre sésame, il suffit de répondre à la question suivante en nous écrivant à concoursfunku@gmail.com avant le dimanche 20 juillet minuit. N’oubliez pas d’ajouter vos coordonnées complètes (nom, prénom, adresse postale) !

  • Quel titre de Lonnie Liston Smith porte le même nom  qu’une chanson solo de John Lennon ?

CONCOURS TERMINÉ ! La bonne réponse était “Give Peace a Chance”. Bravo à Yasmine, Dave et Emmanuel !


Lonnie Liston Smith NM

Lonnie Liston Smith, Brooklyn Funk Essentials et Roy Hargrove au Festival All-Stars du New Morning

Comme chaque année, le New Morning ouvrira ses quartiers d’été avec son Festival All-Stars. Pour cette édition 2014, de nombreux représentants du groove fouleront la scène parisienne de la rue des Petites écuries du 2 juillet au 4 août, dont Lonnie Liston Smith, Brooklyn Funk Essentials, Roy Hargrove et son Quintet, le Souljazz Orchestra, Christian Scott, Hypnotic Brass Ensemble, John Scofield et son “Uberjam” le Brecker Brothers Band Reunion et bien d’autres. Programmation ci-dessous, en attendant de nouveaux ajouts !

  • Mercredi 2 juillet    ISAAC DELGADO
  • Jeudi 3     NEW YORK SKA JAZZ ENSEMBLE
  • Lundi 7     TONY JOE WHITE
  • Vendredi 11    JON BAPTISTE & THE STAY HUMAN
  • Mardi 15    TAKE 6
  • Mercredi 16    AMBROSE AKINMUSIRE QUINTET
  • Jeudi 17    BROOKLYN FUNK ESSENTIALS
  • Vendredi 18    BRECKER BROTHERS BAND REUNION “THE HEAVY METAL BEBOP TOUR »
  • Samedi 19    SOULJAZZ ORCHESTRA
  • Lundi 21 HYPNOTIC BRASS ENSEMBLE
  • Mardi 22    DAVID KRAKAUER ANCESTRAL GROOVE
  • Mercredi 23    LONNIE LISTON SMITH & THE COSMIC ECHOES
  • Jeudi 24    MIKE STERN / BILL EVANS BAND Featuring DENNIS CHAMBERS / TOM KENNYDY
  • Vendredi 25    OTIS TAYLOR
  • Lundi 28 KEB’ MO’
  • Mardi 29 JOHN SCOFIELD “UBERJAM »
  • Mercredi 30 JUPITER & OKWESS INTERNATIONAL
  • Jeudi 31    CHRISTIAN SCOTT
  • Lundi 4 août ROY HARGROVE QUINTET


Lonnie Liston Smith NM

Live Report : Lonnie Liston Smith, Paris (New Morning) 30/01/2013

Un soir de mars 2002, FunkU, déçu d’un set plus riche en coupes-faim jazzy qu’en calories groovistiques, avait franchi le couloir rouge sang du New Morning en direction de la sortie. Onze ans plus tard, les rumeurs d’un concert détonnant de Lonnie Liston Smith poussent une partie de l’équipe à franchir le couloir dans l’autre sens. À 72 ans, le claviériste se produit avec ses New Cosmic Echoes, un groupe sans éclat qui donne beaucoup dans l’écho, à défaut d’être cosmique. La proposition de Lonnie Liston Smith se heurte surtout à une équation insoluble : comment jouer à cinq une musique qui nécessite le double de participants ?

Un peu avant 21 heures, Lonnie Liston Smith tricote joliment un “Voodoo Woman” inaugural, mais il laissera ensuite trop de place à un terne ensemble basse-batterie-guitare chant alourdi par une chanteuse au timbre frêle et aux aigus mal ajustés. Distribué entre Renaissance et Loveland, le répertoire du premier set valse timidement en alignant ballades molles et bossas léthargiques. Au terme de l’interlude réglementaire, LSM attaque un “Give Peace a Chance” qui, dénué de cuivres, perd tout son groove solaire. Quelques danseurs téméraires tentent leur chance, puis retournent sur les banquettes froides d’un New Morning moyennement rempli. On regarde sa montre en laissant passer de trop “Quiet Moments” en attente du final. Pas de bol : l’Expansions tant attendu sera presque aussi funky que le magazine du même nom.

Setlist

  • Voodoo Woman
  • Desert Nights
  • Journey Into Love
  • Love Land
  • London Interlude
  • Renaissance
  • We Can Dream
  • Give Peace a Chance
  • Quiet Moments
  • Divine Warrior
  • A Garden of Peace
  • Starlight and You
  • In Search of Truth
  • Expansions
  • Astral Traveling

 


114990270

Lonnie Liston Smith & The Cosmic Echoes en concert à Paris (New Morning) le 30 janvier

Lonnie Liston Smith et la nouvelle mouture des Cosmic Echoes se produiront à Paris sur la scène du New Morning le mercredi 30 janvier. On attend du compositeur d’Expansions (1974) un set orienté jazz/funk et fusion, dans la lignée du fracassant concert de La Bellevilloise en 2010.

Le line-up :

  • Lonnie Liston Smith (claviers, voix)
  • Tabitha Pearson (voix)
  • Samir Moulay (guitare, voix)
  • Scott Ambush (basse)
  • Lee Pearson (batterie)

 


Retour en haut ↑