Prince Jazz Mag une

Prince en couverture de Jazz Magazine n°736

Cinq ans après sa disparition en avril 2016, Prince est à l’honneur dans Jazz Magazine n°736 à l’occasion d’un “dossier royal”.

Au programme, un nouvel entretien avec le batteur Michael Bland, un sujet sur le side-project Madhouse, une sélection des meilleurs hommages jazz, un focus sur les concerts du New Morning et une “histoire orale” incluant des propos exclusifs (entre autres) de Bobby Z., Wendy Melvoin, Lisa Coleman, Dr. Fink, André Cymone,  Eric Leeds, Sheila E., Dez Dickerson, Pepé Willie, Mayte, Larry Graham et Nile Rodgers.

Jazz Magazine n°736 (avril 2021) disponible en kiosques à partir du 31 mars.

001_082 JazzMag736 Complet.indd


Bootsy Want Me

Vidéo : Bootsy Collins “Want Me 2 Stay” feat. Larry Graham

Paru le mois dernier, le très recommandable The Power of One, le dernier album en date de Bootsy Collins, contient une reprise de “If You Want Me To Stay”, le classique de Sly Stone gravé en 1973 pour l’album Fresh.

47 ans plus tard, le bassiste étoilé du P-Funk rejoint Larry Graham, le légendaire bassiste de Sly and the Family Stone pour une relecture 2020 agrémentée de la présence de Branford Marsalis.

Découvrez ci-dessous la vidéo de Bootsy Collins “Want Me 2 Stay” feat. Larry Graham”.


Prince+Coachella+2008

“Mon Prince est parti” diffusé sur France Ô

Réalisé par Thierry Guedj, déjà auteur du remarquable Al Jarreau : l’enchanteur, le documentaire inédit Mon Prince est parti sera diffusé le samedi 15 avril à 23h45 sur France Ô.

La disparition de Prince, le 21 avril 2016, a laissé son public français en état de choc. Entrelacé d’hommages musicaux exclusifs et de documents inédits, ce portrait en creux du Kid de Minneapolis donne la parole à ceux qui ont été profondément marqués par son œuvre: des artistes reconnus, des musiciens parmi les plus passionnants de la scène française, des journalistes ou producteurs qui l’ont approché, mais aussi des inconnus, des fans sur qui il exerçait une fascination sans limite, chacun nous raconte “son” Prince.

Avec Larry Graham, Raphaël Melki, Antoine de Caunes, Jackie Lombard, Jean-Paul Gaultier, Mathieu & Hubert Blanc-Francard, Sandra Nkaké, Emma de Caunes, Matthieu Chedid, Juan Rozoff, Médéric Collignon, Guillaume Perret, Mathilda May, David Lanzmann, Alfred Bernardin, Madje Malki, Hakim Hachouche, Carla Estarque, Gérad Bar-David, Frédéric Goaty, Jeanne Added, Thomas de Pourquery, Georges Montredon, Bertrand Chamayou, Frédéric Yonnet

Teaser disponible sur notre page Facebook.

VISUEL PRINCE


Prince+Essence+Festival+NPG

The NPG, Larry Graham & Doug E. Fresh rendent hommage à Prince au Essence Festival

Dimanche prochain, l’Essence Festival organisé à la Nouvelle-Orléans clôturera sa 22ème édition avec une soirée spéciale en hommage à PrinceThe New Power Generation, Larry Graham, Doug E. Fresh, Marsha Ambrosius, Kelly Price et D-Nice se relayeront sur la grande scène du Superdome pour honorer la mémoire du génie minnéapolitain.

Prince s’est produit à deux reprises au Essence Festival. Une première fois en 2004 pour les 10 ans du festival et une seconde fois en 2014 pour les 20 ans du festival. Le musicien était également venu en spectateur en 2003 assister au concert de Stevie Wonder et s’était rendu à une afterparty de Magic Johnson au House of Blues en compagnie d’Erykah Badu.

Essence Festival avait une relation spéciale avec Prince qui était la vedette de notre vingtième édition anniversaire en 2014 avec une performance vraiment légendaire.” ont déclaré les organisateurs du festival. “Comme le reste du monde, on a pleuré des larmes pourpres après sa disparition en avril.”

Compte tenu de la relation spéciale de Prince avec la Nouvelle-Orléans, des artistes et groupes locaux comme Luke James, Stooges Brass Band et The Roots of Music se produiront également sur scène.

Du 1er au 3 juillet, le festival accueillera également des performances de Judith Hill, Leon Bridges, Cyril Neville, Charlie Wilson, Maxwell, Lalah Hathaway, Kendrick Lamar ou encore Andra Day. Selon Vanessa De Luca, la rédactrice en chef du magazine Essence, tous les artistes présents au Superdome ce week-end devraient rendre hommage à Prince à un moment donné pendant leurs concerts.


LarryGraham+M

Vidéo : Larry Graham & Graham Central Station feat. -M- au Défense Jazz Festival

Samedi 18 juin, Larry Graham & Graham Central Station clôturaient en beauté le Défense Jazz Festival avec un hommage à Prince en compagnie d’un invité de marque : -M-. L’occasion pour le légendaire bassiste de Sly & The Family Stone et le guitariste de revisiter  ”Alphabet Street”, “Baby I’M A Star”, “Release Yourself”, “Machistador” et “1999″ couplé à “I Want To Take You Higher” pour un final explosif avec le public sur scène. Des performances à revivre en HD dès maintenant.


Prince+Piano+And+A+Microphone_2016

Prince incinéré lors d’une cérémonie privée

Le corps de Prince a été incinéré samedi lors d’une cérémonie privée organisée dans ses studios de Paisley Park situés près de Minneapolis.

Il y a quelques heures, Prince a été célébré par un petit groupe de personnes qu’il aimait le plus: sa famille, ses amis et ses musiciens, au cours d’une belle cérémonie privée destinée à lui dire au revoir avec amour” a indiqué sa représentante.

A cette heure, nous demandons vos bénédictions et prières de confort pour sa famille et ses amis proches“.

La liste des personnes qui ont assisté à cette cérémonie n’a pas été communiquée mais sa sœur Tyka Nelson, son beau-frère Maurice Philipps et ses amis Sheila E. et Larry Graham ont été aperçus dans l’enceinte de Paisley Park. L’endroit où ses cendres reposeront restera privée.

Le public pourra lui rendre hommage lors d’une cérémonie dont la date sera révélée prochainement a précisé sa porte-parole Yvette Noel-Schure.

Certains fans qui s’étaient rassemblés à Paisley Park samedi sont repartis avec un souvenir de Prince. Des gens du staff princier dont sa danseuse Damaris Lewis ont émergés du complexe pour distribuer aux fans des boîtes violettes rondes renfermant photos, albums, programmes de tournée et albums du chanteur.

Tout comme les autorités, la porte-parole a indiqué que les causes de sa mort n’ont pas encore été déterminées et que les résultats de l’autopsie réalisée vendredi ne seront pas connus avant au moins quatre semaines.

Agé de 57 ans, Prince est mort soudainement jeudi dans ses studios de Paisley Park.

Prince Death

Sheila E. réconforte un fan à la sortie de Paisley Park samedi 23 avril. Photo :  Jeff Baenen


Crusaders+Larry Graham Montreux

Vidéo : The Crusaders feat. Larry Graham “Montreux Jamming” (12/07/1982)

Disponibles sur la toile depuis le début du mois, les mirifiques archives vidéo du Montreux Jazz Festival dévoilent leurs surprises chaque semaine.

Le 12 juillet 1982, lors des rappels, Larry Graham et sa basse sans tête rejoignaient sur scène les Crusaders lors d’une jam-session insensée intitulée “Montreux Jamming” dans laquelle s’invitent également Jimmy Cliff, Gilberto Gil, et, à l’harmonica, Claude Nobs, le regretté fondateur du festival.

Une séquence d’anthologie à visionner ici.

 


Gary Mudbone 2011

Un appel au crowdfunding pour le documentaire “Mudbone : From the Street 2 the Stage”

Membre historique de Parliament-Funkadelic, du Bootsy’s Rubber Band et d’une multitude de projets soul, funk, rock et électroniques, Gary “Mudbone” Cooper fera l’objet du documentaire Mudbone : From the Street 2 the Stage.

Réalisé par David Lanzmann, ce film retracera la carrière d’un soldat méconnu du funk, de son enfance à Baltimore jusqu’au au présent, en passant par les épiques années 1970 de l’empire P-Funk. George Clinton, Bootsy Collins, Larry Graham, Dave Stewart et Bill Laswell seront également présents dans une production financée par un système de crowdfunding via Indiegogo.

En cliquant sur ce lien, les internautes auront la possibilité de contribuer à la production du documentaire via des participations allant de 10$ (un crédit au générique) jusqu’à 200$ (un package Deluxe avec, entre autres, le DVD, un T-shirt signé et une clé USB contenant des images inédites du tournage).

Photo ouverture © Sabrina Mariez


Sly Stone DVD

Sly Stone “Coming Back for More” (documentaire 2015)

Réalisé par le vidéaste hollandais Willem Alkema avec l’assistance des indispensables Edwin et Arno Konings, fans et archivistes patentés de la saga Sly Stonienne, ce documentaire consacré à Sly Stone est enfin disponible en version DVD import après plusieurs années de gestation. Mi-biographie de Sly and the Family Stone, mi-enquête sur les traces du reclus Sylvester Stewart, Sly Stone : Coming Back For More dresse en 75 minutes le portrait d’un créateur tourmenté, de l’enfance texane au comeback mitigé des années 2000. Fil rouge de l’arc narratif, la traque d’une ancienne superstar disparue des radars occasionne des séquences dignes d’un thriller musico-policier, avec ses filatures, ses coups de fils nocturnes et ses rebondissements inattendus. L’issue finale n’en sera que plus heureuse.

Sly Stone DVDAchevé en 2015, le montage propose également une mise à jour des derniers développements du combat juridique mené par Sly pour l’obtention de ses droits d’auteur. Un épilogue illustré en compagnie d’un Sly Stone à des années-lumières de la figure pathétique aperçue sur les scènes européennes au cours de l’été 2007. Vif, alerte et drôle (“Comment je me sens sur scène ? Environ un mètre 50 au-dessus du niveau de la terre”), Sly Stone, malgré un handicap dorsal occasionné par une chute de quad en 2007, revient avec humour et lucidité sur ses années d’errance et réagit à chaud à une playlist composée de titres de son impressionnant catalogue.

Émaillé de témoignages de première main, dont les membres originaux de la Family Stone Larry Graham, Jerry Martini, Greg Errico et la regrettée Cynthia Robinson, mais aussi George Clinton, Nile Rodgers, le saxophoniste Pat Rizzo et Clive Davis, le documentaire de Willem Alkema révèle également une foule d’archives vidéo à faire pâlir les collectionneurs, dont de stupéfiantes images amateurs tournées en club en 1967, des extraits inédits de Woodstock et des versions exubérantes de “Sing a Simple Song” et “Dance to the Music” tournées au Lyceum de Londres en septembre 1970 et disponibles en intégralité dans les bonus.

Sly Stone de Willem Alkema (DVD Curiouscope, disponible en import japonais. Version européenne disponible prochainement).

Page Facebook

Site Internet

 


Sly Fillmore 2

Audio : Sly & the Family Stone “Dance To The Music Live at The Fillmore East ’68″

Disponible en vinyle limité à l’occasion de la dernière édition du Disquaire Day, Live at The Fillmore East October 4th & 5th 1968, éblouissant témoignage de la puissance scénique de Sly & the Family Stone, paraîtra en version intégrale 4-CDs le 17 juillet via Sony Legacy.

Découvrez ci-dessus une version hyperdynamique de “Dance to the Music” où Sly Stone, Larry Graham, Freddie Stone, Cynthia Robinson, Gregg Errico, Jerry Martini et Rose Stone déboulonnent sur scène le premier hit de leur carrière.


LarryGraham+Marcus+Millers

Marcus Miller : “Larry Graham m’a beaucoup influencé”

Été 2013 à Juan-Les-Pins, les légendes de la basse Marcus Miller et Larry Graham se retrouvaient sur la scène du festival Jazz A Juan. Une rencontre immortalisée par les caméras de Patrick Savey, auteur d’un nouveau documentaire sur Marcus qui vient de sortir sur Google Play et iTunes. “Quand j’ai commencé la basse dans les années 70 à New York, tout le monde imitait le style de James Jamerson, le grand bassiste de la Motown” se souvient l’ancien bassiste de Miles Davis.

“Puis un jour, on a entendu Larry Graham, c’était vers 1973, 1974. Il ne jouait pas comme les autres, il frappait et pinçait ses cordes. On s’est tous dit : “C’est quoi ça ? Tous les bassistes que je connaissais voulaient apprendre à faire ça. C’était un son super cool, surtout pour les jeunes parce que c’était très dynamique et très accrocheur. Larry Graham m’a beaucoup influencé, comme beaucoup d’autres bassistes à mon avis. je pense que Stanley Clarke a été influencé par Larry Graham ainsi que Bootsy. Il avait une personnalité si forte qu’il nous a tous entraînés dans son monde.  J’ai fini par faire plus de jazz mais en utilisant ce style et en l’incluant dans mon jeu. La première fois que j’ai joué avec Miles, il m’a dit : “Ok, Larry Graham !”". Regardez Marcus évoquer Larry Graham dans la vidéo ci-dessus.


BBC Story of Funk Funkadelic

Vidéo : “The Story of Funk – One Nation Under a Groove” (BBC Documentary, 2014)

Produit par la BBC et diffusé en décembre dernier, le documentaire The Story of Funk – One Nation Under a Groove revisite l’âge d’or du funk grâce à une foule d’images d’archives et les témoignages éclairés d’acteurs majeurs du genre, dont George Clinton, Fred Wesley, Larry Graham, Steve Arrington, Sheila E., Larry Dunn (Earth Wind & Fire), Robert “Kool” Bell et Ronald “Khalis” Bell (Kool and the Gang) et Onny McIntire et Alan Gorrie (Average White Band).

Des grooves pionniers du Godfather of Soul en passant par l’émergence de Sly and the Family Stone, de l’empire P-Funk et l’héritage du hip-hop, un excellent exercice de vulgarisation dont les documentaristes britanniques ont le secret à revoir dès maintenant ci-dessus !


Retour en haut ↑