Leon Ware

Un album posthume pour Leon Ware

Disparu en février 2017 à l’âge de 77 ans, Leon Ware avait eu le temps d’enregistrer un ultime album quelques mois avant son décès.

Attendu à la rentrée, Rainbow Deux a été achevé en août 2016 à Londres et comprend les participations de Kamasi Washington, Thundercat, Ronald Bruner Jr, Rob Bacon, Theo Crocker et Wayne Linsey. Cet album posthume co-produit en compagnie de Taylor Graves contient douze titres dans la veine soul du chanteur et partenaire d’écriture de (entre autres), Marvin Gaye, Michael Jackson et Minnie Ripperton. Six de ses compositions récentes remontent à 2013 et ont été publiées en 2014 dans le CD japonais Sigh, le reste ayant été enregistré lors des dernières séances d’enregistrement de Leon Ware.

sera disponible le 13 septembre exclusivement en double-vinyle via le label Be With Records (informations).

 


Miles Mosley - Uprising

Miles Mosley “Uprising”

Contrebassiste issu du collectif jazz West Coast Get Down, Miles Mosley propose un premier effort solo enregistré lors des mêmes sessions que le triple The Epic de Kamasi Washington. Si les deux albums partagent un certain sens de l’emphase, à grand renforts de chœurs et de cordes, Uprising se démarque de son prédécesseur par sa grande concision.

En onze titres et à peine plus d’une quarantaine de minutes, Miles Mosley couvre un large pan de l’héritage musical afro-américain. Le galvanisant single « Young Lion » ouvre ainsi un chapelet de titres efficaces mêlant habilement jazz, soul et funk rock. Chaque morceau bénéficie d’arrangements très riches faisant se croiser cordes orchestrales (superbes sur « Shadow Of Doubt ») et cuivres façon big band (le tubesque « L.A Won’t Bring You Down »).

Miles Mosley - UprisingAccompagné par un casting de musiciens stellaires, parmi lesquels Kamasi Washington, mais également l’excellent pianiste Cameron Graves, Miles Mosley n’est lui-même pas en reste. Le virtuose use de sa contrebasse de toutes les manières possibles, qu’il s’agisse d’illustrer de licks hendrixiens l’entêtant « Abraham » ou d’user de l’archet sur l’intro plaintive de « Tuning Out ». Souvent filtré à travers divers effets, son instrument se fait caméléon pour se fondre dans l’atmosphère de chaque morceau. Mosley assure également le chant, parfois aidé de chœurs gospel, parvenant à tirer le meilleur parti d’un registre vocal limité.

Ceux qui ont assisté aux performances live du contrebassiste aux côtés de Kamasi Washington regretteront peut-être l’absence du grain de folie dont celui-ci sait faire preuve à l’occasion de soli incendiaires, exécutés sur le fil du rasoir. Nul doute, cependant, que cette musique devrait prendre toute son ampleur sur scène. Rendez-vous est donc pris sur les planches, en espérant que la tournée mondiale annoncée passe par nos contrées…

Adrien Kras

Miles Mosley Uprising *** (World Galaxy Records/Alpha Pup Records). Disponible.


Thundercat+Them+Changes+Pickathon

Audio : Thundercat “Show You The Way (feat. Michael McDonald & Kenny Loggins)”

Attendu pour le 24 février, Drunk, le nouvel album du bassiste éclectique Thundercat, est anticipé par un premier extrait délicieusement calif’ featuring les chaleureuses harmonies blue-eyed soul de Michael McDonald et Kenny Loggins.

“Show You The Way” anticipe un album de 23 titres distribué par le label Brainfeeder et comprenant également les participations de Kendrick Lamar, Pharrell Williams, Wiz Khalifa, Kamasi Washington et Flying Lotus. La suite bientôt dans ces pages…

Thundercat donnera un concert unique à Paris (Trabendo) le jeudi 30 mars. Retrouvez tous les concerts soul/funk dans notre agenda.


The getdwon une

Janelle Monáe, Leon Bridges et Michael Kiwanuka sur la BO de “The Get Down”

The Get Down, la nouvelle série Netflix retraçant les débuts du hip-hop à New York, a été diffusée pour la première fois hier soir pour ses abonnés. Réalisé par Baz Luhrmann (Romeo & Juliet, Moulin rouge) et co-produit par le rappeur Nas, ce projet est illustré par une bande-son hip-hop/funk comprenant des classiques (“Think (About It)” de Lyn Collins, “(Are You Ready) Do the Bus Stop” de Fatback, “Bad Girls” de Donna Summer...) et de nouveaux titres signés Janelle Monáe, Kamasi Washington, Michael Kiwanuka et Leon Bridges, qui s’approprie le “Ball of Confusion” des Temptations.

La bande originale de The Get Down est disponible sur toutes les plateformes de streaming et en version 2-CDs Deluxe le 30 septembre.

Tracklisting (édition Deluxe)The-Get-Down-From-the-Netflix-Original-Series-Original-Sountrack-2016

  1. “Welcome To the Get Down” by Jaden Smith
  2. “Rule the World (I Came From the City)” by Michael Kiwanuka
  3. “Cadillac” by Miguel
  4. “Losing Your Mind” by Raury and Jaden Smith
  5. “You Can’t Hide/You Can’t Hide From Yourself (Touch of Class GMF Remix)” by Zayn, Teddy Pendergrass, and Grandmaster Flash
  6. “Black Man in a White World (Ghetto Gettysburg Address)” by Michael Kiwanuka
  7. “Shaolin’s Theme/Pray” by Malay and 6Lack
  8. “Ball of Confusion” by Leon Bridges
  9. “Think (About It)” by Lyn Collins
  10. “(Are You Ready) Do the Bus Stop/Suga” by The Fatback Band and With You
  11. “Telepathy” by Christina Aguilera
  12. “Bad Girls” by Donna Summer
  13. “Hum Along and Dance (Gotta Get Down)” by Janelle Monáe
  14. “Devil’s Gun” by C.J. & Co.
  15. “Wild In the Streets” by Garland Jeffreys
  16. “Que Lio” by Héctor Lavoe
  17. “Just You, Not Now (Love Theme)” by Grace
  18. “This Ain’t No Fairy Tale” by Justice Smith as Ezekiel Figuero
  19. “Be That As It May” by Herizen Guardiola as Mylene Cruz
  20. “Get Down Brothers vs Notorious 3” by The Get Down Brothers (Skylan Brooks, TJ Brown, Jr., Jaden Smith, Justice Smith & Shameik Moore)
  21. “Kipling Theme” by Kamasi Washington
  22. “Set Me Free” by Herizen Guardiola as Mylene Cruz
  23. “Up the Ladder” by Herizen Guardiola as Mylene Cruz and Justice Smith as Ezekiel Figuero
  24. “Zeke’s Poem (I Am the One)” by Justice Smith as Ezekiel Figuero

 


Retour en haut ↑