michael-jacksons-journey-from-motown-to-off-the-wall.26559.16258_OffthewallThecreationofMichaelJacksonsAlbum_still2_SpikeLee__byKerwinDeVonish

Preview : “Michael Jackson’s Journey from Motown to Off the Wall”

 Michael Jackson’s Journey from Motown to Off the Wall, le nouveau documentaire de Spike Lee consacré au King of Pop, était projeté hier soir à Paris pour la presse, quelques jours avant la sortie de la réédition Deluxe d’Off the Wall contenant l’album original et le DVD du documentaire le 26 février.

Jackson Off wallÀ l’inverse de Bad 25, réalisé par le même Spike Lee en 2012, ce document élargit le cadre d’un simple album pour explorer une période cruciale de la carrière de Michael Jackson : celle de son émancipation artistique au cours des années 1970. Une progression narrative abondamment illustrée culminant dans la deuxième partie du documentaire sur une analyse titre par titre des plages d’Off the Wall. Séquence déjà culte à la rédaction : le regretté Louis Johnson rejouant la ligne de basse insensée de “Get on the Floor” dans une émission métal 80′s ! Des Jacksons 5 aux Jacksons, de “Ben” (“une chanson sur un rat mort” !) à “Shake Your Body (Down To the Ground)”, de The Wiz à Off the Wall,   Michael Jackson’s Journey… bénéficie également de témoignages qualitatifs signés Gamble & Huff, Questlove, Berry Gordy, Stevie Wonder, Greg Phillinganes, Verdine White, David Byrne et, surtout, d’une foule d’archives rares et inédites, dont des extraits stratosphériques des tournées Destiny (1979) et Triumph (1981).

Souvent drôle, à l’image du sketch d’Eddie Murphy inspiré par “She’s Out of My Life”, et même parfois de manière involontaire (essaierait-on de nous faire croire que la nanar The Wiz serait le Citizen Kane du genre ?), le documentaire de Spike Lee n’échappe pas aux écueils du genre, avec ses débordements hagiographiques lors d’un final ampoulé et la présence d’un casting d’intervenants trop marketing-friendly pour être honnête (The Weeknd ? Pharrell Williams ? John Legend ?). Et ou est passé Quincy Jones, uniquement présent via des interviews d’époque ? Quelques maigres réserves face à un document qui, une fois n’est pas coutume, s’attarde sur la facette artistique et créative de Michael Jackson. À voir absolument !

 


Wonder-Withers_MikeCoppola-630x420

Vidéo : Stevie Wonder & Bill Withers “Ain’t No Sunshine” (Rock’n'Roll Hall of Fame 2015)

Double événement samedi soir à la cérémonie annuelle du Rock’n'Roll Hall of Fame à Cleveland (Ohio). Bill Withers, l’une des figures à l’honneur lors de cette soirée, est sorti de sa retraite pour délivrer un hilarant discours d’introduction (extrait : “C’est la plus grande réunion d’alcooliques anonymes à laquelle j’ai jamais assisté !”) suivi par une performance aux côtés de Stevie Wonder, qui se trompe de tonalité en interprétant “Ain’t No Sunshine” ! John Legend a ensuite rejoint le duo pour des reprises de “Leon on Me” et “Use Me” (vidéos à suivre).

Découvrez un extrait de cette rencontre au sommet en cliquant ci-dessus.


D'Angelo Bruxelles 3

D’Angelo, John Legend, Fred Wesley et Al Jarreau au Montreux Jazz Festival 2015

Poids lourd des festivals d’été, le Montreux Jazz Festival 2015 alignera D’Angelo, John Legend, Fred Wesley, Lionel Richie, Al Jarreau mais aussi Aloe Blacc, Liv Warfield & the NPG Horns et Chick Corea & Herbie Hancock dans une programmation où la pop et le rock occupent une place de plus en plus prépondérante.

Une pause en attendant une édition 50ème anniversaire particulièrement attendue en 2016 ?

Programmation complète et billetterie.

Montreux 2015


dangelo-apollo-theater-650

D’Angelo, Chaka Khan et Stanley Clarke au North Sea Jazz Festival 2015

La quarantième édition du North Sea Jazz Festival aura lieu du 10 au 12 juillet prochain à Rotterdam. Pour fêter cet anniversaire, les organisateurs ont promis dès l’an dernier une affiche d’exception. D’Angelo, Chaka Khan et John Legend, mais aussi Wayne Shorter, Herbie Hancock, Stanley Clarke, Mary J. Blige et Cassandra Wilson seront présents en attendant la révélation complète du line-up au début du printemps.

Programme :

Vendredi 10 juillet : Mary J. Blige, D’Angelo, Tony Bennett & Lady Gaga, Cassandra Wilson, Chick Corea & Herbie Hancock*, Alabama Shakes, The Stanley Clarke Band, Benjamin Clementine, Anouar Brahem Quartet, Jef Neve

Samedi 11 juillet : John Legend, Paolo Nutini, Chaka Khan, Lee Konitz Quartet, Randy Weston & Billy Harper, Wayne Shorter Quartet, Ron Carter “Foursight”, Han Bennink Trio, Beth Hart, Joshua Redman & The Bad Plus

Dimanche 12 juillet: Lionel Richie, Hozier, Kurt Elling, Melody Gardot*, Hans Dulfer The 75/60 Road Tour, Laura Mvula & Metropole Orkest

Billetterie

PS : Une date française annoncée prochainement.

 

 


StevieWonder+JayZ+JamieFoxx

La scène R&B/pop rend hommage à Stevie Wonder

Deux jours après la cérémonie des Grammy Awards, de nombreux artistes s’étaient donné rendez-vous au Nokia Theater de Los Angeles mardi soir pour un concert tribute à Stevie Wonder.

Invitée surprise de la soirée, Beyoncé a ouvert le bal avec un medley de hits wonderiens incluant “Fingertips Pt. 2″ “Master Blaster” et “Higher Ground” en compagnie d’Ed Sheeran et du guitariste Gary Clark Jr. Sheeran a ensuite repris “I was Made to Love Her”  accompagné d’une pédale d’effet.

Pharrell a interprété “Don’t You Worry ‘Bout a Thing” avec le chanteur de OneRepublic et le ténor italien Andrea Bocelli a revisité “I Just Called to Say I Love You”.

“Stevie, tu fais partie de ma vie depuis mon plus jeune âge” a déclaré Lady Gaga avant d’interpréter une version énergique d’”I Wish” au piano. “Ton album était mon premier cd dans lequel je me suis plongée à l’âge de 6 ans. Ce disque m’a époustouflé. Cette chanson me rappelle mon enfance et à cet instant, j’aimerais pouvoir y retourner une dernière fois. Tu es vraiment la raison pour laquelle je suis là aujourd’hui”.

“Personne n’écrit et chante comme Stevie Wonder. Personne.” a déclaré à son tour le crooner John Legend avant de reprendre “I Believe (When I Fall In Love”), suivi de ‘Signed, Sealed, Delivered, I’m Yours” repris par la star de la pop Ariana Grande et Babyface.

Parmi les temps forts de la soirée, un trio de choc composé d’India Arie, Janelle Monae et Jill Scott a repris “As” en mode jazzy, Annie Lennox a interprété “My Cherie Amour” et la fille de Stevie Aisha a repris “Isn’t She Lovely” en duo avec Ne-Yo.

Même Sir Paul McCartney était présent via un message vidéo diffusé pendant le concert. Le chanteur des Beatles a décrit Stevie comme étant “un incroyable musicien”, “un génie” et une “totale inspiration”.

“Je vois qu’il y a beaucoup de monde ici” s’est amusé Stevie en entrant sur scène. La légende de la soul a ensuite éclipsé toutes les stars de la soirée avec un méga medley de ses classiques comprenant “Contusion”, Sir Duke”, “You Are the Sunshine of My Life”, “Ribbon in the Sky”, “Overjoyed”  et “Superstition”. Le concert tribute s’est refermé sur “Happy Birthday” (sa chanson hommage à Martin Luther King) avec tous les participants sur scène.

Une partie de ce concert sera diffusé le 16 février sur la chaîne américaine CBS.

Setlist 

  • “Fingertips/Master Blaster/Higher Ground” (Beyoncé, Ed Sheeran, Gary Clark, Jr.)
  • “For Once in My Life” (Tony Bennett)
  • “I Believe (When I Feel in Love It Will Be Forever)” (John Legend)
  • “My Cherie Amour” (Annie Lennox)
  • “I Wish” (Lady Gaga)
  • “I Just Called to Say I Love You” (Andréa Boccelli)
  • “Signed, Sealed, Delivered” (Ariana Grande et Babyface)
  • “You Haven’t Done Nothin’” (The Band Perry)
  • “I Was Made to Love Her” (Ed Sheeran)
  • “As” (India Arie, Janelle Monae, Jill Scott)
  • “Don’t You Worry’Bout a Thing”(Pharrell Williams et Ryan Tedder)
  • “All In Love Is Fair” (Jennifer Hudson)
  • “Isn’t She Lovely” (Aisha Morris et Ne-Yo)
  • “Contusion/You Are the Sunshine of My Life/Sir Duke/Ribbon in the Sky/Overjoyed/Superstition” (Stevie Wonder)
  • “Happy Birthday/Another Star” (Stevie Wonder et collectif).

 


Stevie+Wonder+Live

John Legend et Lady Gaga rejoignent le tribute à Stevie Wonder

John Legend, Lady Gaga et Ariana Grande ont été ajoutés à la liste des artistes qui rendront hommage à Stevie Wonder le mois prochain à Los Angeles.

Organisé en marge des Grammy Awards le 10 février prochain au Nokia Theater, Stevie Wonder: Songs in the Key of Life – An All-Star Grammy Salute verra une dizaine d’artistes dont Janelle Monae, Usher, Ed Sheeran et Chris Martin reprendre les classiques du double album culte de la légende de la soul. Willie Nelson devait aussi participer à cette soirée mais le chanteur de country a finalement déclaré forfait.

Présenté par LL Cool J, le concert de deux heures sera diffusé le 16 février sur la chaîne américaine CBS. ”Stevie Wonder est une icone qui a changé à jamais le monde de la musique avec ses dons extraordinaires, son talent pure, son esprit bienveillant et son incroyable sens de l’humour” a commenté le rappeur du Queens qui présentera aussi la cérémonie des Grammys le 8 février.


Prince+Golden+Globes+2015

Prince fait une apparition surprise aux Golden Globes

Dimanche soir, Prince a fait une apparition surprise lors de la 72ème cérémonie des Golden Globe Awards organisée au Berverly Hilton Hotel à Los Angeles. Le Purple Yoda a remis le prix de la meilleure chanson originale à Common et John Legend pour leur chanson “Glory” tirée du film Selma de la réalisatrice Ava DuVerney.

Selma retrace la lutte historique du Dr Martin Luther King pour garantir le droit de vote à tous les citoyens. Une dangereuse et terrifiante campagne qui s’est achevée par une longue marche, depuis la ville de Selma jusqu’à celle de Montgomery, en Alabama, et qui a conduit le président Jonhson à signer la loi sur le droit de vote en 1965. Sortie en salles le 11 mars.


062914-Shows-BET-Awards-Show-Highlights-John-Legend-Cody-ChesnuTT

Vidéo : John Legend et Ledisi rendent hommage à Lionel Richie aux BET Awards

Dimanche 29 juin, les BET Awards annuels ont rendu hommage à la carrière de Lionel Richie, récipiendaire d’un Lifetime achievement award. Dans un medley de plus de 10 minutes reprenant les plus grands hits de sa carrière solo et des Commodores, John Legend interprète “Hello”, suivi de “Lady” et d’un ultra-funky “Brick House” avec Ledisi. Yolanda Adams reprend ensuite “Jesus Is Love” lors d’un grand final gospel.  Un hommage à visionner ci-dessus.

Lors de la même soirée, on a également vu Cody ChesnuTT rejoindre John Legend sur une version de “You and I (Nobody in the World)”, visible ci-dessous.


John Legend live - Olympia - Paris

John Legend en concert à Paris le 3 novembre

Le crooner R&B chic et suave John Legend passera par la case Zénith de Paris le lundi 3 novembre. Billets en vente prochainement sur tous les réseaux. En attendant, admirez sa reprise intimiste de “Dancing in the Dark”, le méga-tube de Bruce Springsteen paru il y a 30 ans.

Cliquez ici pour réserver vos billets.


Audio : John Legend “Love In The Future” album streaming

Quelques jours avant sa sortie, John Legend vous propose de découvrir son nouvel opus Love In The Future à paraitre le 2 septembre. Produit par Kanye West, Q-Tip ou No. I.D., ce quatrième album studio du crooner aligne 16 nouvelles chansons de soul moderne dont une jolie reprise du “Open Your Eyes” de Bobby Caldwell (pépite eighties samplée par Common sur son fameux “The Light”) et des collaborations avec Rick Ross, Stacy Barthe et Seal . Écoutez Love In The Future et ses nombreuses bonus tracks (dont “Aim High” une chute jazzy d’Evolver produite par Pharrell) dans le player Deezer (inscription gratuite) ci-dessous.


John+Legend_DavidLettermanShow+2013

Vidéo : John Legend concert on David Letterman Show 2013

Hier soir, John Legend était sur le plateau du David Letterman Show à New York pour un concert exclusif. L’occasion pour le chanteur pianiste de dévoiler sur scène les nouvelles chansons issues de son nouvel album Love in the Future (“Made To Love”, “The Beginning”, “All of Me”), de reprendre “Who Did That To You”, une chanson composée pour la BO du Django de Tarantino et d’interpréter ses classiques : “Ordinary People” ; “Save Room” ou “Green Light” écrit avec André 3000. Un concert d’une quarantaine de minutes à revoir dans la vidéo ci-dessous.


Vidéo : John Legend “Made To Love”

Un mois avant la sortie de son nouvel album Love In The Future, John Legend nous dévoile le clip sexy et arty de son deuxième single “Made To Love” imaginé par le français Yoann Lemoine aka Woodkid.


Retour en haut ↑