Photo: SLC

Video: Robin McKelle “Cold Sweat” Live @ La Cigale 17/03

Photo: SLC

Au terme de deux heures de concert ponctué par des relectures cuivrées de son dernier opus Soul Flower, un bel hommage à Etta James et une reprise enlevée du “Walk On By” de Burt Barcharach, la chanteuse de jazz Robin McKelle n’en avait pas encore fini avec le public parisien. “On a quelque chose de spécial pour vous, on ne l’a encore jamais joué… enfin si une fois la semaine dernière mais c’était avec les auteurs originaux de la chanson (Fred Wesley et Pee Wee Ellis), je suis sûre que vous allez adorer: un peu de James Brown !” a lancé Robin avant d’entamer “Cold Sweat”. Un live à revoir dans la vidéo ci-dessous.


Martha HIGH

Martha High en concert à Paris le 31 mars

Après avoir prodigué ses précieux conseils aux élèves de la Funk Academy française le week-end dernier, la légendaire choriste de James Brown sera sur la scène de la Bellevilloise à Paris le 31 mars prochain pour faire revivre l’âge d’or de la soul à travers les classiques de la Motown et de Stax. Avant cette étape parisienne, Martha High se produira également le 29 mars au Comptoir du Jazz à Bordeaux et au VIP de ST Nazaire le 30 mars.


JamesBrownChristmas

Un Noël 100% James Brown

Envie de passer un Noël super funky cette année ? Pas de problème, Radio Nova et la chaîne France O ont pensé à vous avec un week-end exceptionnel consacré à Mister James Broooown! Samedi 24, la radio la plus funky de la bande FM débutera les hostilités dès 20h avec pas moins de six heures de programmes truffés de raretés, classiques, remixes et la diffusion du monumental concert donné à l’Olympia en 1971 ponctué d’anecdotes d’un invité surprise qui reviendra sur ce live historique. Le lendemain, la chaîne d’Outre-mer prendra le relais avec une soirée intitulée I Feel Good . Au programme : concert, documentaires, magazines en compagnie d’Aline Afanoukoé, Marco Prince, Philippe Manœuvre, Babette de Rozières, Tiga et le journaliste Emmanuel Maubert.

- 20h 35 : Sur les traces de James Brown, le documentaire événement, spécialement conçu pour cette célébration. Marco Prince, l’ancien leader du mythique FFF conduit ce road trip de Paris à New York avec notamment Dee Nasty, Lenny Kravitz, Bootsy Colins, et d’autres stars en cadeau. Tout sur les influences du Parrain, tout sur sa carrière et sa vie. Archives, clips, concerts historiques : à revoir en boucle !

- 21h30 : I Feel Good, magazine spécial concocté par Aline Afanoukoé : les plus beaux samples tirés de la discographie de James Brown par les plus grands de la black music, les séquences live cultes (le trio avec Prince et Michael Jackson !) les anecdotes délirantes, et tout ce que les scènes rap et hip-hop doivent au parrain.

- 22h30 : Live at Montreux 1981, l’un des concerts les plus torrides de tous les temps, le groove à son firmament, le show à son extrême. Tous les standards y passent, de “Please, Please, Please !” à “It’s Too Funky In Here”, en passant par une version inoubliable de Sex Machine !

Et le  27 décembre à 20h35 , France O jouera les prolongation avec la diffusion de Mr Brown, le grand classique du doc musical signé Manoeuvre en personne : interview de légende et mise en scène orgiaque !

 


MickeyMurray

Secret Stash Records réédite l’album de Mickey Murray

En 1968, Mickey Murray sort “Shout Bamalama”, une reprise d’Otis Redding. Dispo sur le label SSS INternational, ce 45 tours se vend à plus 1 million d’exemplaires. Dès lors, ce chanteur, originaire d’Augusta, signe chez King Records (le label de James Brown, en partance), partage la scène avec Wilson Pickett et ouvre pour Aretha Franklin. En 1970, il enregistre People Are Together, un premier album politiquement incorrect. Rejeté par les DJs noirs, ce disque provocateur disparait rapidement de la circulation et devient collector. Le 17 janvier prochain, Secret Stash Records rééditera ce vinyle en version gatefold sleeve avec des photographies inédites.


FredWesleyCover

The Lost Album des J.B.’s & Fred Wesley enfin publié

Après avoir compilé tous les 45 tours du Godfather en onze volumes, l’excellent label américain Hip-O-Select s’attaque aux inédits du tromboniste Fred Wesley. Arrangeur et musicien hors pair, Wesley faisait merveille au sein des J.B.’s apposant sa griffe sur de nombreux hits comme “Soul Power” ; “Gimme Me Some More” ou “Pass The Peas”. Pour le remercier, le Godfather lui offrit la possibilité d’enregistrer un album de jazz sous son nom : The J.B.’s & Fred Wesley. L’album fut enregistré, un single publié (“Watermelon Man”) mais sa sortie fut finalement annulée.

40 ans plus tard, cet album inédit va enfin voir le jour le 6 décembre prochain. En dehors de “Watermelon Man” enregistré avec les J.B.’s et Mister Brown himself à la batterie, tous les autres titres de l’album ont été enregistré avec la crème des musiciens new-yorkais : Randy et Michael Brecker, Joe Farrell, Eddie Daniels, Steve Gadd et Ron Carter entre autres.

Sur les 13 titres de l’album, on trouve pas moins de six inédits dont une relecture du “Get On The Good Foot” de James, la reprise du “You’ve Got A Friend” de Carole King ainsi que “Secret Love”, un morceau que joue régulièrement Fred Wesley sur scène et les reprises “Use Me” de Bill Withers et “Back Stabbers” de The  O’Jays.

1. Watermelon Man
2. Sweet Loneliness
3. Secret Love
4. Seulb
5. You’ve Got A Friend
6. Transmograpification
7. Use Me
8. Get On The Good Foot
9. Everybody Plays The Fool
10. Alone Again (Naturally) (Bonus Track)
11. Back Stabbers (Bonus Track)
12. J.B. Shout (Bonus Track)
13. Funky & Some (Bonus Track)


ohioj

Les conférences de Belkacem : “To the Land of Funk !”, The Story of the Ohio Soul and Funk le 26 octobre

Ne manquez pas la nouvelle intervention du conférencier musical Belkacem Meziane le 26 octobre au Karambole Café (Paris). Au programme : gros plan sur l’Ohio, terre d’origine d’acteurs majeurs du funk comme les Ohio Players, Bootsy Collins, Roger Troutman et le label King.

Lorsqu’on dresse la liste des musiciens et des groupes venus de Dayton, Cincinnati ou Cleveland, on comprend pourquoi l’Ohio est surnommé « The land of Funk » ! James Brown et tous les artistes du label KING Records, Bootsy Collins, Roger Troutman & Zapp, Dayton, Lakeside, Slave, Sun, The Isley Brothers et bien-sûr les Rois du Funk de l’Ohio, The Ohio Players, ils ont tous contribué à faire de cette région l’épicentre du phénomène Funk. Venez découvrir cette région unique et ses artistes légendaires lors d’une conférence pleine de sons et d’images. Come along and ride on a fantastic voyage !!!

Karambole Café – M°: La Fourche ou Place de Clichy

10, Rue Hegesippe Moreau – 75018
À partir de 20h. Entrée libre.

JamesBrown

James Brown assassiné ?


Dans une interview donnée au Globe, un tabloid américain, Jacque Hollander, l’ex-attachée de presse de James Brown, réfute la thèse de la crise cardiaque fatale dont a été victime ce dernier le jour de Noël 2006 et affirme être persuadée de l’assassinat du Godfather of Soul. Hollander raconte également qu’elle est contrainte de vivre cachée après avoir reçu plusieurs menaces de mort depuis qu’elle soutient publiquement la thèse de l’assassinat.

Jacque Hollander va plus loin en expliquant que le décès en novembre 2008 de Darren Lumar, le gendre de James Brown, serait le résultat d’un autre assassinat après que Lumar ait déclaré lors d’une émission TV diffusée sur une chaîne locale de Georgie “qu’il était totalement persuadé que son beau-père n’était pas mort d’un arrêt du coeur.” “Il allait faire éclater la vérité et je vis maintenant dans la peur car je suis la dernière personne qui peut révéler cette vérité au grand jour”, commente Jacque Hollander qui vient d’engager un détective privé pour mener l’enquête.


JamesBrownVolume11

James Brown The Singles Volume 11 (1979-1981)

Ultime volet de la série, The Singles Volume 11 sortira le 11 octobre prochain chez Hip-O Select. Le premier CD renferme 19 titres réunissant tous les 45 tours du Godfather publiés entre 1979 et 1981 dont la superbe face B “Let The Boogie Do The Rest” ou la ballade country “Regrets” tandis que le second se concentre sur les versions maxis. Le tout accompagné des liner notes de son ancien manager Alan Leeds, de photos rares et d’une chronologie des sessions d’enregistrement.

Disc 1:
1. Star Generation
2. Women Are Something Else
3. The Original Disco Man – Short Version
4. The Original Disco Man
5. Let The Boogie Do The Rest
6. Regrets
7. Stone Cold Drag
8. Let The Funk Flow
9. Sometimes That’s All There Is
10. Get Up Offa That Thing (Live)
11. It’s Too Funky In Here (Live)
12. Rapp Payback (Where Iz Moses)
13. Rapp Payback (Where Iz Moses) (Pt. II)
14. Stay With Me
15. Smokin’ & Drinkin’
16. Give That Bass Player Some Part I
17. Give That Bass Player Some Part II
18. I Go Crazy
19. World Cycle Inc.

 
Disc 2: The 12-Inch Singles
1. Get Up Offa That Thing/Release The Pressure
2. If You Don’t Give A Doggone About It (12-Inch Version)
3. Eyesight (12-Inch Version)
4. The Spank (12-Inch Version)
5. For Goodness Sakes, Look At Those Cakes (12-Inch Version)
6. It’s Too Funky In Here (12-Inch Version)
7. Star Generation (12-Inch Version)
8. Rapp Payback (Where Iz Moses) (12-Inch Version)
9. Give That Bass Player Some (12-Inch Version)

 


Bootsy Collins @ Jazz A Vienne

Video : Bootsy Collins “JB – Still The Man”

Dans son dernier album Tha Funk Capital of The World, Bootsy Collins n’a pas oublié de rendre hommage à son premier employeur : le Godfather of Soul. Découvrez ci-dessous la vidéo tribute “James Brown – Still The Man” featuring le Rev. Al Sharpton et une vidéo d’archive du tout jeune Bootsy (18 ans à l’époque) au côté du Godfather pour un live de “Sunny”  capté à la télévision italienne en avril 1971.


JamesBrown

James Brown dans le nouveau numéro de Mojo

Le numéro de septembre de Mojo (le meilleur magazine musical du monde, faut-il le rappeler !) propose un excellent article de dix pages sur James Brown et les années 1970. Au menu d’un sujet intitulé Bad to the bone : une story émaillée de témoignages exclusifs de Fred Wesley, Alan Leeds, Richard “Kush” Griffith, John “Jabo” Starks et le promoteur Bob Both, des photos rares (dont un magnifique portrait Napoléonien du Godfather), une sélection des meilleurs titres enregistrés entre 1971 et 1976 et une foule d’anecdotes sur une des périodes phare de la carrière de James Brown.

Également au sommaire de ce numéro parrainé par Noel Gallagher, des chroniques enthousiastes des dernières rééditions des Neville Brothers (Authorized Bootleg Warfield Theatre San Francisco, CA, February 27, 1989), Slave (Just a Touch) et Willie Hutch (Mark of the Beast).

Sommaire et informations ici.



Jackson_Thriller_Jacket_Julien's

Le blouson de Thriller aux enchères !


Comme beaucoup d’adolescents, nous avons rêvé d’avoir ce blouson en cuir rouge et noir porté par Michael Jackson dans le clip de “Thriller”. L’original, estimé entre $200 000 et $400 0000 sera mis en vente ce weekend à Beverly Hills par la vénérable maison Julien’s Auctions, spécialisée dans les ventes d’objets de stars du cinéma et de la musique. L’occasion de vérifier si la côte du chanteur est toujours réelle, deux ans après sa disparition.
Comme chaque année avant les grandes vacances, Julien’s Auctions organise sa traditionnelle vente aux enchères d’été autour du “Rock”. La cuvée 2011 semble tout aussi excitante que les précédentes avec des pièces rarissimes, mises en vente le 25 et 26 juin. Outre les sempiternelles souvenirs des Beatles, des Rolling Stones, de Madonna, U2 et Elvis Presley, quelques pièces uniques ont retenu notre attention et ne manqueront pas vous faire saliver. Si vous souhaitez enchérir sur un lot, rien de plus simple. Il suffit de s’inscrire ICI, de consulter le catalogue de la vente dans son intégralité et en ligne ICI (vous pouvez aussi acheter une version papier pour $75+port ICI) et de miser en gardant à l’esprit qu’il faut rajouter environ un quart du prix final pour les frais plus le prix du port et la douane française. Bonne chance !

PRINCE - ELECTRIC INTERCOURSE !!!!
Paroles manuscrites originales de “Electric Intercourse”, écrites par Prince. Ce morceau culte est toujours inédit près de 30 ans après avoir été joué sur la scène du First Avenue de Minneapolis en août 1983.

Marvin GAYE
Disque d’or américain de Midnight Love, le dernier album studio du chanteur pour commémorer la vente de 500 000 exemplaires.

 

Jimi HENDRIX – TEST PRESS de RAINBOW BRIDGE offert à STEVIE WONDER
33 tours du guitariste, offert par le producteur Eddie Kramer à Stevie Wonder

Michael JACKSON – I’m A Boy !
Un dessin original symbolique, réalisé par le chanteur. Outre le blouson, de nombreux lots sont à vendre sur la famille Jackson.
(dessins originaux, costumes de scène, photos, disques d’or, tourbook, récompenses, gant, chapeaux en feutre Fedora….)

James BROWN – chèque
Le parrain de la Soul a apposé sa signature en bas de cet exemplaire, le 9 juillet 1976 pour un montant total de $67.50 !


Vibrations

En kiosques : Vibrations Magazine spécial Funk !

Le numéro de juin de Vibrations Magazine a réservé la part du lion de son 135ème numéro au funk. Au sommaire du mensuel, un dossier thématique conséquent comprenant des interviews de Bootsy Collins (aussi en couverture), Booker T. Jones, Aaron Neville, George Clinton, des sujets sur James Brown, Prince, une discothèque idéale P-Funk et un débat sur les mérites comparés de La Nouvelle-Orléans et Détroit. Disponible en kiosques dès maintenant et sur la toile ici !


Retour en haut ↑