Str4ta

STR4TA : Gilles Peterson et Jean-Paul “Bluey” Maunick réiventent le Brit-Funk

Au sein du duo STR4TA, Gilles Peterson s’associe à un partenaire de longue date, Jean-Paul “Bluey” Maunick, du groupe Incognito, pour revitaliser l’iconique scène Brit-funk du début des années 1980 avec Aspects, un album à paraître le 26 mars.

C’est à travers les incontournables Incognito, groupe britannique majeur de cette mouvance créée par Maunick en 1981 – l’un des groupes les plus importants d’un pan de l’histoire de la Musique Noire britannique souvent sous-estimé -, que Peterson et Maunick se rencontrent à l’époque. Sur Aspects, morceau qui ouvre l’album, le duo retrouve l’esprit qui animait cette époque essentielle à leur formations musicales respectives : un sens du DIY essentiel,  une vitalité puisée dans des performances lives débordant d’énergie.

Remettant au goût du jour un son à l’époque développé par des groupes comme Atmosfear, Hi-Tension, Light of the World et Freeez, Maunick étant, à noter, membre des deux derniers groupes, c’est la première sortie commune de ce dernier associé à Peterson en plus de dix ans. Au moment du premier single sorti en octobre 2020, Aspects, rien n’a filtré sur l’identité du duo derrière ce projet; le 12” ultra limité se retrouvant sold out très vite, le single se répandant comme une traînée de poudre (BBC Radio 6, KEXP, KCRW, François K et Colin Curtis sur Worldwide FM, Trevor Jackson NTS…)

Peterson et Maunick ont cherché à retrouver l’état d’esprit et la méthode de création des disques des débuts, une époque durant laquelle ils ont tous deux fait leurs armes qui a contribué à bâtir leurs carrières respectives. Pour Peterson, c’est en tant que patron de label, DJ, collectionneur et animateur de shows radios; pour Maunick, c’est en tant que musicien, leader de groupe, compositeur de tubes qui se hisseront tout en haut des charts américains. “Nous avons tenté de retrouver le feeling brut de cette musique que nous aimons”, commente Maunick; cherchant à apporter un peu de contraste au raffinement musical que lui et ses pairs ont acquis par la pratique durant les années 80. A ses débuts à la toute fin des années 70, le son Brit-funk – et tout le milieu jazz-funk londonien qui s’en est extrait par la suite – s’appuyait sur des concerts puissants, rivalisant avec ceux des groupes punk de l’époque. Parmi d’autres, Peterson faisait partie de ceux qui s’assuraient de ne jamais perdre cette rugosité derrière une couche de vernis trop présente: “J’étais là, dans le fond, en train de dire à tout le monde “laisse ça comme ça, coupe ça ici, n’utilise que cette première prise”, pour garder cet esprit”.

Cette collaboration était dans les tuyaux depuis un bon moment, mais elle a été remise au goût du jour par un catalyseur inattendu : le discours de remise de prix de Tyler, The Creator aux 2020 Brit Awards où il rend hommage au “British Funk from the 80s” qui l’a influencé. Une reconnaissance essentielle d’un son que Maunick et ses collègues musiciens ont balisé, où les influences américaines se sont retrouvées découpées puis mélangées au contexte musical de l’Angleterre de l’époque : “Comme tous ceux qui jouent de la musique, nous avions cherché à imiter nos héros. Mais nous n’avions pas les outils, nous n’avions pas appris la musique : nous jouions tout à l’oreille, on s’inspirait de morceaux tirés ici et là de disques que nous chérissions”. Cet album est guidé par la même ambition : créer un son direct, immédiat, sans détours; chaque élément de chaque morceau réduit à sa plus évidente expression. Dans le processus d’écriture et d’enregistrement de l’album, Gilles Peterson et Bluey ont cherché à retrouver cet état d’esprit musical initial – une légèreté essentielle, moins de réflexion en amont – qui a permis la naissance de véritables tubes Brit-funk.

Cet album distribué par les labels Brownswood et Bigwax est le dernier chapitre d’une histoire qui a débuté lors d’une interview par Peterson de Maunick, dans le jardin des parents de ce dernier; la toute première interview réalisée par Gilles d’ailleurs. Quelques années plus tard, le duo se retrouve pour sortir une succession d’albums d’Incognito, qui deviendront essentiels à la discographie du groupe, sur le mythique label de Peterson, Talkin’ Loud. Aujourd’hui de nouveau ensemble, c’est à un pan de l’histoire musicale britannique méconnue qu’il s’attaquent, un lignage musical important de la scène outre-Manche, dont ils ont été, tous deux, des acteurs et des pionniers essentiels.


skeg_tonymomrelle2016CoverKeepPushingDeluxeEdition1400x1400copie--1

Une version Deluxe pour “Keep Pushing” de Tony Momrelle (Incognito)

Paru en 2015, Keep Pushing, le dernier album en date de Tony Momrelle, la voix d’Incognito, sera réédité en version Deluxe le 14 octobre. Au programme, trois nouveaux titres d’inspirations soul et Motown (“All I Need”, “Shout it Out” et “Love Me Again”) qui viennent s’ajouter à un LP comprenant les participations de Talib Kweli, Chantae Cann et Tony Remy.

Tony Momrelle sera en concert à Paris (New Morning) le 15 décembre prochain.


Incognito_Amplified-Soul_press-pictures__credit-Marc-Albert-Photography_2

Incognito en tournée française en mai

Les amateurs d’acid-jazz (on a les noms !) ne manqueront pas de cocher ces dates dans leur agenda : Incognito, groupe phare de la scène acid-jazz britannique des années 1990, a fêté ses 35 ans de carrière en 2014.

La formation se produira le 6 mai au Théâtre Lino Ventura de Nice, à Paris, au New Morning, les jeudi 19 et vendredi 20 mai puis le samedi 21 mai à Lyon (Halle Tony Garnier) en compagnie de Jean-Paul “bluey” Maunick (guitare), Vanessa Haynes (voix), Tony Momrelle (voix), Francis Hylton (basse), Carl Hudson (claviers), Francesco Mendolia (batterie), Francisco Sales (guitare), Joao Caetano (percussions), Sidney Gauld (trompette), Jamie Anderson (flute, saxophone), Tarik Mecci (trombone). Billets en vente sur tous les réseaux.

Informations


Tony Momrelle

Gagnez vos places pour le concert de Tony Momrelle (Incognito) à Paris le 11 février

En partenariat avec le New Morning, Funk★U vous invite au concert de Tony Momrelle à Paris le jeudi 11 février. Chanteur d’Incognito depuis 10 ans, il sera entouré lors de cette soirée placée sous le signe de l’acid-jazz, de la soul et du funk par Julian Crampton (basse), Francesco Mendolia (batterie), Francisco Sales (guitare) et Emiliano Pari (claviers).

Pour remporter les 3 places (3×1 invitations nominatives) mises en jeu, il suffit de répondre à la question suivante en nous écrivant à concoursfunku@gmail.com avant le mardi 9 février 20 heures. N’oubliez pas d’ajouter vos coordonnées complètes (nom, prénom, adresse postale) !

  • Quel légendaire chanteur soul a été récemment accompagné par plusieurs membres d’Incognito sur scène ?

Informations


Leon Ware

Audio : Jazzinho feat. Leon Ware “A Seed in You” (2013)

Après avoir partagé les scènes européennes en compagnie de plusieurs membres d’Incognito, Leon Ware s’est associé au groupe Jazzinho en participant à leur nouvel album produit par Graham Harvey. Pour une tranche exquise de soul/bossa nova, cliquez ICI !

 

 


Leon Ware

Live Report : Leon Ware, Paris (New Morning) 14/02/2013

Y-avait-il hier soir sur Terre un meilleur plan de Saint-Valentin qu’un concert de Leon Ware, l’inventeur du Musical Massage ? “Et en plus, j’ai amené l’huile”, s’amuse le lover égrillard de presque 73 ans qui passe son temps à zyeuter les ladies du premier rang comme d’autres passeraient leur set à lire le prompteur. Accompagné des valeureux Incognito et bataillant contre un mauvais rhume, le génial pigiste de Marvin Gaye, Quincy Jones et Maxwell a commencé par distribuer des coeurs en papier dédicacés avant de s’attaquer aux Himalaya sensuels de son répertoire, dont “After the Dance”, “I Wanna Be Where You Are”, “Musical Massage” et un superbe “I Want You” peu avant l’extinction des feux. Un New Morning généreusement rempli a même eu droit à un cadeau du groupe pour son leader, une version imprévue du “Thank You Early Bird” légué à Jerry Butler en 1976, ainsi qu’une cover torride du “Inside My Love” de Minnie Ripperton et, surtout, le plaisir d’avoir partagé une soirée avec une légende à la hauteur de sa réputation.

Setlist

  • Hold Tight
  • Rockin You Eternally
  • Why I Came To California
  • Musical Massage
  • Miracles
  • Thank You Early Bird
  • After The Dance
  • If I Ever Lose This
  • Inside My Love
  • Sumthin’ Sumthin’
  • I Wanna Be Where You Are
  • I Want You
  • Way With Love
  • Leon Solo/Piano & Vocals
  • Come Live With Me Angel
Vanessa Haynes et Leon ware

 


INcognito - surreal - cover - vignette

Incognito : un nouvel album et un concert à Paris le 5 juin !

Le nouvel album du groupe d’acid jazz anglais sera disponible à la fin du mois au Royaume-Uni chez Dome Records. Mo Brandis et Natalie Williams rejoignent les rangs d’Incognito pour l’occasion. Vous pouvez écouter quelques extraits de Surreal ICI et le pré-commander dès aujourd’hui sur Amazon UK pour moins de 15 euros port compris.

UPDATE : Incognito sera en concert le 5 juin au Trianon de Paris. Réservations ICI.

 


Retour en haut ↑