Fela 2021

Deux albums mythiques de Fela Kuti réédités en vinyle

L’année 2021 marque le cinquantième anniversaire de deux des enregistrements les plus appréciés de Fela Kuti : London Scene et l’album légendaire enregistré avec Ginger Baker, le batteur de Cream. Cet automne, les deux disques seront réédités en vinyles collectors colorés et splatter par Partisan Records (distribution française : PIAS). London Scene paraîtra le 5 novembre et Live! With Ginger Baker sera disponible le 19 novembre. Ce dernier bénéficiera d’un son remasterisé à Abbey Road, à partir des bandes masters originales.

De plus, un solo de batterie récemment découvert de Tony Allen et Ginger Baker provenant d’une performance d’Africa 70 au Festival de Jazz de Berlin en 1978, est d’ores et déjà disponible en streaming. Un solo de batterie d’Allen et Baker est apparu sur les versions précédentes de ‘Live! With Ginger Baker’, mais cette seconde partie était restée inédite. On peut l’écouter ici.
 

 


FELA_Box-Cover_1500x1500_300dpi

Erykah Badu compile Fela en vinyle

Après Questlove, Ginger Baker et Brian Eno, Erykah Badu a compilé un nouveau coffret vinyle de Fela.

Distribuée le 15 décembre par Knitting Factory Records, la sélection d’Erykah Badu comprend les albums Coffin For Head of State (1980), Yellow Fever (1976), No Agreement (1977), J.J.D. (Johnny Just Drop) (1977), V.I.P. (1979), Army Arrangement (1984) et Underground System (1992). “Fela Kuti est un putain de génie”, explique Erykah Badu. “Écoutez ces titres, de préférence avec un bon joint… à combustion lente.”

Limité à 3000 exemplaires, ce coffret collector de 7 vinyles remasterisés à partir des bandes analogues d’origine contient également un poster 16”x24” par l’illustrateur de pochettes Lemi Ghariokwu et un livret de 20 pages comportant un essai signé Erykah Badu.

Tracklisting :

Yellow Fever
A. Yellow Fever
B. Na Poi ’75

No AgreementFELA_Box-Cover_1500x1500_300dpi
A. No Agreement
B. Dog Eat Dog (Instrumental)

J.J.D.
A. Part 1
B. Part 2

V.I.P.
A. Part 1
B. Part 2

Coffin For Head of State
A. Part 1
B. Part 2

Army Arrangement
A. Part 1
B. Part 2

Underground System
A. Underground System
B. Pansa Pansa


Finding Fela dvd

Vidéo : “Fela, une voix pour l’Afrique”

Inédit dans les salles françaises, le documentaire Finding Fela réalisé en 2014 par Alex Gibney (auteur de l’excellent Mr. Dynamite: The Rise of James Brown) et disponible en DVD depuis le mois juillet a été diffusé sur Arte ce week-end sous le titre Fela, une voix pour l’Afrique.

Finding Fela dvdPour raconter l’histoire de Fela Anikulapo Kuti, Alex Gibney a choisi pour point de départ la comédie musicale Fela !, présentée à Broadway par le célèbre chorégraphe Bill T. Jones. Les séquences de répétitions, les commentaires des participants et de nombreux extraits du spectacle en compagnie d’Antibalas (“le seul groupe américain qui me fout la trouille”, avoue Questlove) croisent des interviews avec Femi et Sean Kuti et d’autres membres de sa famille, ses amis, ses musiciens  et, surtout, une importante somme d’archives tirées de 1200 heures de rushes.

“La musique est une arme !”. Le leitmotiv de Finding Fela puise sa source dans une discographie étendue et militante et décrit par le biais de Tony Allen et divers membres d’Africa 70 et Egypt 80 l’union du jazz, du highlife et de l’influence cruciale de James Brown sur la musique de Fela. Les nombreuses archives live (dont celles du concert du festival jazz de Berlin en 1978) du documentaire témoignent de la force d’un discours aussi implacable que les grooves du parrain de l’afrobeat.

Pour visionner Fela, une voix pour l’Afrique, cliquez sur le lien en une de cette page.


Le documentaire “Finding Fela” en DVD le 6 juillet

Inédit dans les salles françaises, le documentaire Finding Fela sera disponible en DVD et VOD le 6 juillet prochain.

Fela DVDPour raconter l’histoire de Fela Anikulapo Kuti, le réalisateur Alex Gibney a entrecoupé des interviews avec les membres de sa famille, ses amis et les autres membres du groupe avec des images incroyables tirées de 1200 heures de rushes, des scènes de la comédie musicale de Broadway lors de sa venue à Lagos.

Le résultat est un documentaire à couper le souffle sur un musicien de génie, un activiste politique mais aussi une personne imprévisible, explosive et surtout énigmatique. Quand la musique est une arme !

Le DVD contiendra les bonus suivants :

  • Interviews en versions longues
  • Rencontre avec la famille et les amis de Fela Kuti
  • Bande annonce

 

Finding Fela d’Alex Gibney. DVD et VOD disponible le 6 juillet (Distribution Luminor/Films Distribution).


SNARKY-NOLAs

Snarky Puppy, Nas et un hommage à Fela Kuti au Festival Jazz à la Villette

Du 30 août au 11 septembre, la nouvelle édition du Festival Jazz à La Villette accueillera Snarky Puppy, le rappeur Nas, un hommage à Fela Kuti en compagnie de Sean Kuti & Egypt 80 et Talib Kweli, Laura Mvula, mais aussi le quartet d’Erik Truffaz  feat. Rokia Traoré, David Murray feat. Saul Williams, Nils Petter Molvaer, The Herbaliser et bien d’autres encore !

(Photo Snarky Puppy : Stella K.)

Ouverture de la billetterie vendredi 29 avril à 11h00.

www.jazzalavillette.com

 


Six albums de Fela réédités en vinyle

Entamée en 2013 par le label Knitting Factory, la série des réédition vinyles de Fela se poursuit avec les ressorties de Fear Not For Man (1977), Beasts Of No Nation (1989), Everything Scatter (1975), Roforofo Fight (1972), Alagbon Close (1974) et Na Poi, un des essais les plus funky du Roi de l’afrobeat sorti en 1976.  Ces nouvelles versions remasterisées et disponibles en LP 180-grammes seront disponibles le 16 octobre.

j_VLfk2zMItPe1zYcleZsZUhwpu2NzZLn7wko7ISAmu7GRJEjuYPeQSNmoqGy8A8EF2THmFUY3Pf08hhI5mIoOTWNtkwdO_peBBoslT6AjBj2koaK6sQ-NZe-CdUU0ef9bQgoA_9eh4bfXENB5gw0vAYhlWDWmlqTZ30_xQ=s0-d-e1-ft

Plus d’informations sur fela.net, le nouveau site officiel de Fela.


Marvin Gaye

Soirée Great Black Music sur France Ô

Deux jours avant la clôture de l’exposition Great Black Music à la Cité de la musique de Paris, France Ô propose une soirée spéciale dès 20h45 ce vendredi 22 août. Au programme : un double documentaire (2 x 52 minutes) de François Mauger et Jérémie Cuvillier intitulé Les légendes des musiques noires où figureront, entre autres, James Brown, Marvin Gaye, Michael Jackson, Miles Davis, Fela Kuti, Aretha Franklin et bien d’autres. Ce documentaire sera suivi par Marvin Gaye, 30 ans déjà, un hommage live en compagnie de Keziah Jones, Sandra Nkaké, Seun Kuti et Ben L’oncle soul. L’archange de la Motown sera encore à l’honneur à 00h20 avec le documentaire de Jeremy Marre What’s Goin’ On, vie et mort de Marvin Gaye. À 1h30, James Brown Live at Montreux précédera Bob Marley Live at the Rainbow, puis la nuit s’achèvera avec un concert de Gloria Gaynor au Festival de Mawazine.

Programme complet

  • 20h45 – Les légendes des musiques noires
  • 22h30 – Marvin Gaye, 30 ans déjà
  • 00h20 – What’s Goin’ On, vie et mort de Marvin Gaye
  • 01h30 – James Brown Live at Montreux
  • 02h30 – Bob Marley Live at the Rainbow
  • 03h40 – Gloria Gaynor, Festival de Mawazine

 


Finding_Fela_Dogwoof_Documentary_6_800_600_85

Sortie en septembre du documentaire “Finding Fela”

En plus de voir six albums cultes réédités en vinyle à la rentrée, les fans de Fela se réjouiront de la sortie le 5 septembre du documentaire Finding Fela et de sa bande-originale en double-CD. Par ailleurs, un nouveau coffret vinyle compilé par Brian Eno verra également le jour le 30 septembre. À suivre…

Le communiqué officiel

Le réalisateur Alex Gibney ​revient sur les écrans  cet automne avec Finding Fela, un fascinant et hypnotique portrait du musicien nigérian visionnaire Fela Kuti. Finding Fela est l’histoire de l’homme qui créa le mouvement Afrobeat et qui l’utilisa ensuite comme une forme de protestation politique contre la dictature nigériane​. Il est devenu un révolutionnaire, un héros et une légende.

​La bande originale de Finding Fela capture l’essence musicale de ce documentaire. Le double album inclut 15 des plus grands classiques de Fela, ainsi qu’une interprétation de “Zombie”​ ​par​ la troupe de Fela! Broadway musical, ​et d’un titre jamais édité, une version live magique ​de “Colonial Mentality”, ​enregistrée au New Afrika Shrine ​à​ Lagos ​ par la troupe de la comédie musicale, en featuring avec son fils, Femi Kuti, au saxophone​.

Pour raconter l’histoire de Fela Anikulapo Kuti, Alex Gibney entrecoupé des interviews avec les membres de sa famille, ses amis et les autres membres du groupe avec des images incroyables tirées de 1200 heures de rushes, des scènes de la comédie musicale de Broadway lors de sa venue à Lagos. Le résultat est un documentaire à couper le souffles ur un musicien de génie, un activiste politique mais aussi une personne imprévisible, explosive et surtout énigmatique.

Finding Fela sortira d’abord dans les salles de cinéma du Royaume-Uni à partir du 5 septembre. La bande originale officielle du film sera disponible le 1er septembre.

‘Finding Fela’ Tracklisting:

CD 1
1: Fela Kuti & Nigeria 70 – Jeun Ko Ku (Chop ‘n Quench)
2: Fela Kuti & Africa 70 – Opposite People (edit)
3: Koola Lobitos – Highlife Time
4: Fela Kuti & Africa 70 – Lover
5: Fela Kuti & Nigeria 70 – Viva Nigeria
6: Fela Kuti & Africa 70 – Upside Down (edit)
7: Fela Kuti & Africa 70 – Egbe Mi O (Carry Me)
8: Fela Kuti & Africa 70 – Johnny Just Drop (edit)
9: Fela Kuti & Africa 70 – Vip Pt 2 (Live In Berlin)

CD 2
10: Fela Kuti & Egypt 80 – Teacher Don’t Teach Me Nonsense (edit)
11: Fela Kuti & Africa 70 – Go Slow (edit)
12: The Fela! Band – Zombie
13: Fela Kuti & Egypt 80 – Power Show (edit)
14: Fela Kuti & Egypt 80 – Beasts Of No Nation (Edit)
15: Fela Kuti & Africa 70 – Shuffering And Shmiling (edit)
16: The Fela! Band With Femi Kuti – Colonial Mentality (Live At The New Afrika Shrine)


Six albums cultes de Fela réédités en vinyle

Le 1er septembre, le label Knitting Factory, déjà responsable de la réédition de 50 albums de Fela et des compilations The Best Of The Black President (part 1 + 2) ​et le coffret deluxe​ The Complete Works, proposera 6 albums culte du roi de l’afrobeat en vinyle 180 g. Fela With Ginger Baker Live (1971), Confusion (1974), Expensive Shit (1975), He Miss Road (1975), Sorrow Tears & Blood (1977) et Teacher Don’t Teach Me Nonsense (1986) seront disponibles pour les audiophiles et les admirateurs de son illustrateur emblématique, Lemi Gharioskwu et ses fameuses pochettes au format 12 x 12 inches. Tracklistings et détails ci-dessous.

fela-kuti-vinyl-banner

 

  • Fela With Ginger Baker Live – Original year of release: 1971

Origi​nellement enregistré en 1971 et 1978 par​ Fela Kuti’s band Africa 70, ​avec l’ajout de l’ancien batteur​ Ginger Baker, ​cet album contient 4 chansons plus un bonus de 16 minutes​, duo de batteur entre Baker ​et​ le batteur d’​ Africa 70′s ​, Tony Allen​, enregistré au Berlin Jazz Festival​ en 1978​

Side A:
Track 1 – Let’s Start
Track 2 – Black Man’s Cry
Side B:
Track 3 – Ye Ye De Smell
Track 4 – Egbe Mi O (Carry Me I Want To Die)

  • Confusion – Original year of release: 1974

​Cet album épique d’Afrobeat contient juste un titre éponyme pointant à plus de 25 minutes, avec à son début un mystérieux et psychédélique​  ​jeu musical entre Fela à l’orgue et Tony Allen à la batterie. Alors que les chansons prennent un virage funky groove, Fela évoque le Chaos de Lagos – la multitude de dialectes régionaux, les sinueux embouteillages et l’absence de prise en charge par la police – comme une métaphore des grands problèmes post – coloniaux du Nigéria ​

Side A:

Track 1 – Confusion (Part 1)

Side B:
Track 2 – Confusion (Part 2)

 

  • Expensive Shit – Original year of release: 1975


La police nigériane cherchant à rabaisser cet esprit frondeur, tente de mettre un joint sur Kuti lors d’un rassemblement à son domicile. Présageant de leur plan​, il avala rapidement le joint mais la police le jeta en prison, afin de chercher les preuves dans ses matières fécales. Il échappe à l’amende grâce à quelques ruses et produit alors cette chanson, se moquant de la police qui dépense beaucoup d’énergie à le harceler au lieu de promouvoir la justice au Nigéria. L’ouverture par une salve de cuivres révèle un effet réciproque entre l’histoire de l’incident et les réponses données par son groupe de chanteuses

Side A:
Track 1 – Expensive Shit
Side B:
Track 2 – Water No Get Enemy

  • He Miss Road – Original year of release: 1975

​”He miss road” mélange le son funk d’un James Brown des années 70​ avec une performance afrobeat dépouillée. Ginger Baker produit cet éthéré et presque psychédélique album avec Tony Allen à la batterie accompagné du Fela’s Africa 70 band. Le titre de l’album se réfère à la façon dont les gens ont perdu leur chemin et le chaos que cela peut provoquer ensuite

Side A:
Track 1 – He Miss Road
Track 2 – Monday Morning In Lagos
Side B:
Track 3 – It’s No Possible

  • Sorrow Tears & Blood – Original year of release: 1977


Fela a écrit le titre de cet album en réponse au soulèvement de Soweto, au cours duquel des milliers d’étudiants sud africains protestèrent​ contre l’enseignement forcé de l’afrikaans, le langue coloniale de l’apartheid.
Durant le soulèvement et les émeutes qui s’ensuivirent, des centaines d’étudiants furent tués. La chanson rappelle les exécutions qui ont eu lieu au nom de l’autorité et des lois totalitaires, aussi bien que l’instrument de répression de l’Afrique coloniale – La police et l’armée -
La musique est parallèle à la tonalité sombre des paroles, ciblée et directe, et le morceau évite l’habituel funk grandiloquent des compositions de Fela

Side A:
Track 1 – Sorrow Tears & Blood
Side B:
Track 2 – Colonial Mentality

  • Teacher Don’t Teach Me Nonsense – Original year of release: 1986

​La chanson titre voit Fela expliquer le rôle des professeurs dans toutes les sociétés avec l’idée que tout ce que nous considérons comme des problèmes, et tout ce que nous acceptons dans la vie, commence par ce qu’on nous enseigne. Avec l’aide de la production venant du très talentueux et prolifique Wally Baradou, ces chansons ont le son le plus corsé de Fela à ce jour et une section cuivre​ plus chaude et plus colorée que jamais. “Look and laugh” est parmi les chansons les plus impérieuses de Fela et détaille les attaquent des soldats nigérians à son domicile, de façon quasi journalistique

Side A:
Track 1 – Teacher Don’t Teach Me Nonsense (Part  2)
Side B:
Track 2 – Look And Laugh (Part 2)


“Red Hot + Fela” feat. Questlove, Angelique Kidjo, Kronos Quartet & more (sortie le 15 octobre)

À l’occasion du 75ème anniversaire de la naissance de Fela Kuti, Red Hot + Fela réunit des artistes américains (dont Questlove, M1 (Dead Prez), King, le Kronos Quartet….) et africains (Angélique Kidjo, Nneka, Baloji…) autour de la lutte contre le SIDA. Entre afrobeat, rock, hip-hop, musique classique et soul, les 13 titres de Red Hot + Fela revisitent les titres de l’icône nigériane (“Zombie”, “Lady”, “Yellow Fever”) et en extrapolent de nouveaux en proposant des collaborations inédites quand, par exemple, Nneka s’empare de “No Buredi” et l’entraine en terres electronica. À noter que tous les bénéfices de ce 18ème volet de la collection caritative Red Hot seront reversés au profit de la lutte contre la maladie.

Parallèlement à cette sortie, Knitting Factory Records rééditera le 15 octobre les 6 derniers albums de Fela Kuti : Teacher Don’t Teach Me Nonsense, Original Suffer Head / ITT, Live in Amsterdam, Army Arrangement, Beast of No Nation et Underground System. La ressortie de ces albums achèvera la réédition de l’oeuvre complète de Fela, qui ne compte pas moins de 50 albums.

Red Hot + Feal (Knitting Factory/PIAS). Disponible le 15 octobre en CD, double LP et digital.



Un biopic sur Fela Kuti en préparation

La légende de l’Afrobeat Fela Kuti fera bientôt l’objet d’un biopic réalisé par Andrew Dosunmu pour Focus Features. Remarqué au festival de Sundance avec son film Mother of George starring Isaach de Bankolé, Danai Gurira et Angélique Kidjo, le réalisateur nigérian remplace Steve McQueen (Shame, 12 Years a Slave) qui a finalement jeté l’éponge pour se consacrer à d’autres projets.

Basé sur le livre de Michael Veal Fela : The Life and Times of An African Musical Icon, le film retracera le parcours hors du commun du chanteur, musicien et activiste nigérian mort du sida en 1997.  Le boss de Focus James Schamus et le poète nigérian Chris Abani signent le scénario. Le comédien Chiwetel Ejiofor (American Gangster, 2012) pourrait incarner le père de l’Afrobeat. Affaire à suivre…


Retour en haut ↑