Quincy Michael 2019

Quincy Jones et Michael Jackson réunis à Londres le 23 juin

L’espace d’une soirée unique organisée à la O2 Arena de Londres — où Michael Jackson devait effectuer sa dernière tournée — Quincy Jones prendra la tête d’un orchestre philharmonique, le 23 juin, pour un hommage à son protégé. Deux jours avant le dixième anniversaire de sa disparition, l’emblématique producteur du Roi de la Pop, ses musiciens et des invités suprise joueront dans la foulée Off The Wall, Thriller et Bad devant 20 000 personnes.

Quoiqu’il en advienne, cette soirée s’annonce comme l’un des événements musicaux de l’année par sa démesure et sa charge symbolique. En froid avec l’Estate de Michael Jackson, Q n’en demeure pas moins le seul à pouvoir honorer la mémoire d’un enfant star qu’il considère, sans doute encore aujourd’hui, comme le sien. This is it !

Les places seront mis en vente pour le grand public dès vendredi 15 février à 10h (heure française). Tarifs entre 80 et 600 euros - informations

Qunicy Jones - Michael Jackson - London O2 - 23 juin 2019


thriller_spread600

Six albums cultes de Michael Jackson en picture vinyl

Surfant sur le retour en force du format vinyle, Sony Music publiera le 24 aout six albums solo de Michael Jackson en picture disc.

Chaque disque sera disponible à l’unité et l’ensemble sera également présenté au sein d’un luxueux coffret numéroté vendu 215 euros (sans les frais de port) sur le site officiel de Michael Jackson, disparu voici neuf ans.

Sont inclus : Off The Wall (1979), Thriller (1982), Bad (1987), Dangerous (1992, 2-LPs), HiStory (1995, 2-LPs) et Invicible (2001, 2-LPs).

mj_lp_box_set_1000_1024x1024


Michael+Jackson+Bad25

Quand Michael Jackson chantait l’amour en français…

Le troisième CD de Bad 25 comporte une série d’inédits parmi lesquels figure une version française de “I Just Can’t Stop Loving You” rebaptisée “Je ne veux pas la fin de nous” par une Belge sans doute un peu bourrée lorsqu’elle a traduit la chanson.
Une interprétation finalement assez marrante pendant laquelle Michel Jackson et Siedah Garrett alternent des déclarations d’amour ridicules et limite incompréhensibles avec un refrain bientôt culte dans les cours de récréation : “Je ne veux pas la fin de nous, et si c’est stop… je crois que je deviendrai fou”. A écouter dès le 17 septembre en bonne compagnie. Hi Hi !


Bad 25 - affiche promo film_vignette

Spike Lee présente Bad 25 à Paris, un documentaire hommage à Michael Jackson

25 ans et un jour après la sortie de Bad, le réalisateur afro-américain était à Paris pour la projection en avant-première de son documentaire à la gloire de Michael Jackson et de son 7ème album solo. Un rendez vous orchestré au Max Linder, une célèbre salle de cinéma acquise au début du 20ème siècle par le comique burlesque qui inspira Charlie Chaplin. Tout un symbole.

Lorsque Michael Jackson achève sa première tournée solo en janvier 1989, un jeune cinéaste afro-américain termine le montage de Do The Right Thing, dans lequel il raconte le racisme ordinaire dans l’Amérique de Reagan pendant que Public Enemy scande «Fight The Power». Vingt cinq ans plus tard, Michael Jackson a déjà quitté notre bas monde sans prévenir ses admirateurs et Spike Lee joue au fan transi au point de consacrer un documentaire à sens unique sur Michael Jackson et son album Bad. Truffé d’images d’archives tournées en studio, de making-off de « short movies» et d’images inédites du concert de Wembley en 1988, cet hommage partisan retrace l’histoire d’un disque marketé pour dépasser le record de Thriller. Un pari fou lancé par Michael Jackson lui-même. Une obsession telle que le King Of Pop inscrit en rouge sur un miroir la barre des 100 millions de copies à atteindre. Malgré une promo hors-pair de CBS Records et la participation de cadors de la réalisation (Martin Scorcese en tête) pour mettre en image les 9 singles (!) de l’album, Bad stagnera longtemps à 25 millions. Le rêve pour n’importe quel artiste. Un échec pour Michael Jackson sur lequel Spike Lee ne lève jamais le voile.

Deux heures et 11 minutes plus tard, que retenir de cet hommage appuyé ? Des instantanés émouvants et rares dans lesquelles Michael Jackson chante encore pour de vrai et montre l’étendu de ses talents d’acteur et de danseur. Des interviews constructives de musiciens et de techniciens ainsi que des rappels historiques habiles nous éclairent sur les sources d’inspiration des équipes de Michael Jackson. Mais ce film verse aussi dans l’auto-promotion de certains chanteurs à la mode (Justin Bieber, Cee-Lo Green ou Kanye West) dont les témoignages se révèlent souvent superflus. Sans parler d’une interminable séquence sur la mort de Peter Pan dans laquelle chaque protagoniste de l’album verse sa larme. A la limite du voyeurisme.

Alors que le film se clôt sur un gros cliché de Michael Jackson debout sur scène, les bras en croix, on ne peux s’empêcher d’avoir une (immense) pensée pour Quincy Jones. Ironie du sort, le chef d’orchestre de Bad est aussi le grand absent du  film de Spike Lee. A l’exception d’une interview datée de 1989 et de bribes recueillies au téléphone, l’ancien mentor de Michael Jackson n’apparaît jamais dans ce documentaire. Comme s’il avait voulu signifier au monde entier que son aventure avec le roi de la pop n’était qu’un épisode parmi tant d’autres dans son immense carrière. What did you expect ?

Jay Bee

Annie, une parisienne noyée dans la Seine
Dans son documentaire Spike Lee révèle qui est l’énigmatique Annie dont parle Michael Jackson dans “Smooth Criminal”. Le réalisateur américain donne une explication très incomplète sur cette jeune femme. En réalité, Annie est une parisienne, repêchée dans la Seine en 1900. Selon la légende, un employé de la morgue, saisi par la beauté de la jeune femme, fait un moulage en plâtre de son visage. Au cours des années suivantes, des copies sont produites et elles deviennent un ornement macabre à la mode dans le Paris bohème du début du XXème siècle. Le visage de la jeune inconnue est reproduit aux États-Unis sur le mannequin d’apprentissage des premiers secours Rescue Annie (« sauvez Annie »). Créé en 1958 par Peter Safar et Asmund Laerdal, il est utilisé à partir de 1960 pour de nombreux cours et examens.


SpikeLee+Bad

Spike Lee réalise un documentaire sur Michael Jackson

Spike Lee vient de terminer le tournage d’un nouveau documentaire consacré à l’album Bad de Michael Jackson. “Je ne suis pas juste un grand fan de Michael” a déclaré le réalisateur du clip “They Don’t Care About Us”. “Ayant eu la chance de le côtoyer et de travailler avec lui, je me sens profondément concerné par son héritage”.

Intitulé Bad 25, ce documentaire coïncide avec la réédition le 17 septembre prochain du successeur de Thriller en édition deluxe, coffret et vinyle collector. “Vous n’avez pas besoin d’être fan de Michael Jackson pour l’apprécier” a commenté le cinéaste qui souhaite montrer une facette plus personnelle du chanteur. “Michael était marrant, il avait un grand sens de l’humour, vous  allez voir ça aussi”. Un doc agrémenté de nombreux témoignages de personnalités comme Kanye West, Mariah Carey ou Sheryl Crow (choriste du Bad Tour). “Nous avons divisé ça en deux parties. La première s’intéresse aux artistes d’aujourd’hui qui ont été influencé par Michael tandis que la deuxième partie s’intéresse aux gens qui ont travaillé avec lui: musiciens, compositeurs, techniciens, ingénieurs du son et les gens de maisons de disques.

“Dans ce documentaire, nous avons des images inédites, des vidéos tournées par Michael lui-même, des images des coulisses.Nous avons pu accéder à toutes les archives de Michael Jackson… Il a composé 60 démos pour l’album Bad. Seulement onze ont été retenu. Nous avons donc pu écouter beaucoup de choses, c’était une expérience fantastique”. La date de sortie de Bad 25 n’a pas encore été révélée.


Michael Jackson:Zapp

Une collaboration inédite Michael Jackson/Zapp ?

Le site d’enchères Julien vient de mettre à prix un document aussi inédit qu’étonnant. Dans un mémo signé de la main de Michael Jackson daté du 5 mars 1985 et adressé à son assistante personnelle Candy, on peut lire : ” Urgence, il faut retrouver le type qui joue de la guitare sur le disque “Dancefloor”. Roger Troutman, le type en question, a fini par rencontrer le Roi de la pop et on murmure qu’une version inédite de “Smooth Criminal” réunissant Michael Jackson et Zapp pourrait faire partie de la prochaine réédition de Bad, prévue pour septembre.


Michael Jackson Bad

Audio : Michael Jackson “Don’t Be Messin’ Round (Demo)”

En préambule de la réédition Deluxe de l’album Bad prévue en septembre, Sony Legacy ressortira le single “I Just can’t Stop Loving You” le 12 juin prochain. “Don’t Be Messin’ Round”, une démo enregistrée par Michael Jackson lors des sessions d’enregistrement de Bad, figurera en face B. À écouter ci-dessous :


Michael Jackson Bad

Bad de Michael Jackson en version Deluxe le 17 septembre

Sony Legacy vient d’annoncer la parution le 17 septembre d’un coffret Deluxe du Bad de Michael Jackson. Celui-ci sera décliné en plusieurs éditions, dont une de 3 CD/1 DVD comprenant l’album original remasterisé, un disque d’inédits et de remixes et la version audio du concert donné à Wembley le 16 juillet 1988. Ce dernier sera également disponible sur le DVD de cette édition, qui comprend également un livret illustré de textes et photos inédites et d’un poster. Une version 2CD (album + inédits), le DVD du concert de Wembley et un picture-disc vinyle seront aussi disponibles à la vente le 17 septembre. À noter que cette sortie sera précédée le 5 juin par celle du single (en CD et 45-tours) de « I Just Can’t Stop Loving You » et de l’inédit « Don’t Be Messin’ ‘Round (demo)” . Who’s bad ?

Plus d’infos sur http://www.MichaelJackson.com et http://www.facebook.com/michaeljackson

 


Retour en haut ↑