Raw Soul

“Fate of the World”, le retour de Raw Soul Express

Fondé en 1969, Raw Soul Express publie en 1976 un premier album très recherché des diggers et suivi immédiatement l’année suivante par le single culte “The Way We Live.

Après près de 45 ans de silence, le groupe emmené par ses membres originaux Rick Washington (lead vocals/saxophone/flute); Chris Perkins (claviers), Tommy Johnson (guitare), John McMinn (saxophone, claviers), le bassiste Albie Manno, Paul Mullen (claviers) et le batteur Harold Seay, Raw Soul Express est de retour avec un nouveau single aux questionnements très actuels, “Fate of the World”, à découvrir ci-dessous. 

 


Dawn Silva

Réédition vinyle de “All My Funky Friends” de Dawn Silva

Le label Boogie Foxx Records annonce la réédition vinyle 20ème anniversaire de l’album All My Funky Friends de Dawn Silva.

Paru uniquement en CD en 2000, l’album de la chanteuse P-Funk et collaboratrice de Parliament-Funkadelic, Brides Of Funkenstein, Gap Band, Sly Stone et General Caine est proposé dans un packaging incluant également un magazine papier gratuit sur la culture funk intitulé The Sounds Of Music. Plus d’informations dans la vidéo ci-dessous.

Pré-commandes


Cotter

“Missing You“ de Robert Cotter : le premier enregistrement de Chic enfin disponible

Le label Wewantsounds vient d’annoncer la réédition de l’album introuvable de Robert Cotter Missing You , sorti en 1976. Initialement sorti sur le label Tiger Lily, Missing You a aussitôt disparu et les quelques exemplaires ayant survécu sont maintenant hors de prix. L’album, enregistré à New York entre 1975 et 1976, est également le premier enregistrement connu de Chic – ou Big Apple Band comme le groupe s’appelait alors – dont Cotter était le chanteur aux côtés de Nile Rodgers, Bernard Edwards, Tony Thompson et Robert Sabino. L’album a été remasterisé et la réédition comprend la pochette original, plus un livret avec des notes de pochette de Barbie Bertisch et Paul Raffaele du magazine new yorkais Love Injection.

Missing You a connu un destin singulier en étant privé de toute sortie en 1976. Tiger Lily, un sous-label de Roulette Records le label du sulfureux Morris Levy, était en fait une arnaque fiscale dont le but était essentiellement de perdre de l’argent. Après avoir été officiellement actif pendant quelques années, l’enseigne a disparu sans laisser de traces. L’album est depuis devenu un classique underground s’échangeant à prix d’or parmi les DJs et collectionneurs.

Au-delà de sa rareté, l’album est d’une excellente facture en proposant un large éventail de styles, du heavy-funk de la chanson-titre et de “Disco Blues” à la soul acoustique de “Three Wise Men” en passant par le groove mi-tempo mené par le conga de “God Bless The Soulfire People.” Les deux titres du Big Apple Band, “Love Rite” et “Saturday” donnent également un aperçu de l’origine du son Chic. Un remake de “Saturday“ deviendra un succès pour l’une des chanteuses de Chic Organization, Norma Jean Wright deux ans plus tard. L’album se termine par l’incroyable “Come On With It”, une diatribe politiquement chargée contre Nixon aux sombres arrangements psychédéliques.

Robert Cotter Missing You (Wewantsounds). Disponible en CD, vinyle et version digitale le 9 avril.

Tracklisting

1. Missing You 2.52
2. Mary’s House 2.24
3. Disco Blues 5.31
4. Teddy Bear 2.37
5. Love Rite 3.51
6. Three Wise Men 3.03
7. Uncle Sam 2.12
8. Saturday 4.20
9. God Bless The Soulfire People 3.08
10. Come On With It 3.42


Str4ta

STR4TA : Gilles Peterson et Jean-Paul “Bluey” Maunick réiventent le Brit-Funk

Au sein du duo STR4TA, Gilles Peterson s’associe à un partenaire de longue date, Jean-Paul “Bluey” Maunick, du groupe Incognito, pour revitaliser l’iconique scène Brit-funk du début des années 1980 avec Aspects, un album à paraître le 26 mars.

C’est à travers les incontournables Incognito, groupe britannique majeur de cette mouvance créée par Maunick en 1981 – l’un des groupes les plus importants d’un pan de l’histoire de la Musique Noire britannique souvent sous-estimé -, que Peterson et Maunick se rencontrent à l’époque. Sur Aspects, morceau qui ouvre l’album, le duo retrouve l’esprit qui animait cette époque essentielle à leur formations musicales respectives : un sens du DIY essentiel,  une vitalité puisée dans des performances lives débordant d’énergie.

Remettant au goût du jour un son à l’époque développé par des groupes comme Atmosfear, Hi-Tension, Light of the World et Freeez, Maunick étant, à noter, membre des deux derniers groupes, c’est la première sortie commune de ce dernier associé à Peterson en plus de dix ans. Au moment du premier single sorti en octobre 2020, Aspects, rien n’a filtré sur l’identité du duo derrière ce projet; le 12” ultra limité se retrouvant sold out très vite, le single se répandant comme une traînée de poudre (BBC Radio 6, KEXP, KCRW, François K et Colin Curtis sur Worldwide FM, Trevor Jackson NTS…)

Peterson et Maunick ont cherché à retrouver l’état d’esprit et la méthode de création des disques des débuts, une époque durant laquelle ils ont tous deux fait leurs armes qui a contribué à bâtir leurs carrières respectives. Pour Peterson, c’est en tant que patron de label, DJ, collectionneur et animateur de shows radios; pour Maunick, c’est en tant que musicien, leader de groupe, compositeur de tubes qui se hisseront tout en haut des charts américains. “Nous avons tenté de retrouver le feeling brut de cette musique que nous aimons”, commente Maunick; cherchant à apporter un peu de contraste au raffinement musical que lui et ses pairs ont acquis par la pratique durant les années 80. A ses débuts à la toute fin des années 70, le son Brit-funk – et tout le milieu jazz-funk londonien qui s’en est extrait par la suite – s’appuyait sur des concerts puissants, rivalisant avec ceux des groupes punk de l’époque. Parmi d’autres, Peterson faisait partie de ceux qui s’assuraient de ne jamais perdre cette rugosité derrière une couche de vernis trop présente: “J’étais là, dans le fond, en train de dire à tout le monde “laisse ça comme ça, coupe ça ici, n’utilise que cette première prise”, pour garder cet esprit”.

Cette collaboration était dans les tuyaux depuis un bon moment, mais elle a été remise au goût du jour par un catalyseur inattendu : le discours de remise de prix de Tyler, The Creator aux 2020 Brit Awards où il rend hommage au “British Funk from the 80s” qui l’a influencé. Une reconnaissance essentielle d’un son que Maunick et ses collègues musiciens ont balisé, où les influences américaines se sont retrouvées découpées puis mélangées au contexte musical de l’Angleterre de l’époque : “Comme tous ceux qui jouent de la musique, nous avions cherché à imiter nos héros. Mais nous n’avions pas les outils, nous n’avions pas appris la musique : nous jouions tout à l’oreille, on s’inspirait de morceaux tirés ici et là de disques que nous chérissions”. Cet album est guidé par la même ambition : créer un son direct, immédiat, sans détours; chaque élément de chaque morceau réduit à sa plus évidente expression. Dans le processus d’écriture et d’enregistrement de l’album, Gilles Peterson et Bluey ont cherché à retrouver cet état d’esprit musical initial – une légèreté essentielle, moins de réflexion en amont – qui a permis la naissance de véritables tubes Brit-funk.

Cet album distribué par les labels Brownswood et Bigwax est le dernier chapitre d’une histoire qui a débuté lors d’une interview par Peterson de Maunick, dans le jardin des parents de ce dernier; la toute première interview réalisée par Gilles d’ailleurs. Quelques années plus tard, le duo se retrouve pour sortir une succession d’albums d’Incognito, qui deviendront essentiels à la discographie du groupe, sur le mythique label de Peterson, Talkin’ Loud. Aujourd’hui de nouveau ensemble, c’est à un pan de l’histoire musicale britannique méconnue qu’il s’attaquent, un lignage musical important de la scène outre-Manche, dont ils ont été, tous deux, des acteurs et des pionniers essentiels.


Bootsy Power

Vidéo : Bootsy Collins “Creepin’“

Dans le nouvel extrait de The Power of the One, le dernier album de Bootsy Collins paru cet automne, le bassiste étoilé s’associe au guitariste Christone “Kingfish” Ingram pour un “Creepin’“ entre Funkadelic et Jimi Hendrix.

“Je me suis souvenu de mes hallucinations lorsque j’étais défoncé jusqu’aux yeux dans une chambre de 12 mètres carrés, juste assez grande pour me coucher sur un lit et tripper sur Hendrix et Howlin’ Wolf“∞, confie Bootsy au magazine Rolling Stone. “Je voyais des choses et des couleurs flotter dans la pièce et c’était flippant.”

Découvrez ci-dessous la vidéo de “Creepin’“ de Bootsy Collins featuring Christone “Kingfish” Ingram.


ac07-feb-al-green

Audio : Al Green “Before The Next Teardrop Falls”

Deux ans après la sortie confidentielle de “Before The Next Teardrop Falls” après une décennie d’absence discographique, Al Green vient de partager son dernier enregistrement en date, réservé jusqu’ici à la plateforme Amazon.

Composée en 1967 par Vivian Keith et Ben Peters et interprétée par Duane Dee, Jerry Lee Lewis et popularisée par le country-rocker Freddy Fender en 1974, cette ballade renaît sur des arrangements estampillés Hi ! Records et portée par la voix dorée du Révérend soul.

Découvrez ci-dessous la reprise de “Before The Next Teardrop Falls” par Al Green :


Sharon_Jones_Paris_Olympia_7mai2014_2

Sharon Jones à L’Olympia sur Qwest TV

Disponible en ligne depuis l’été 2020, la chaîne musicale câblée parrainée par Quincy Jones, propose chaque mois un nombre impressionnant de concerts jazz, soul et funk.

Parmi une liste incluant des performances de Marcus Miller, du Herbie Hancock Trio, d’Incognito, d’Ambrose Akinmusire, Cody ChesnuTT et de l’excellent programme Soul de Fred Pallem, Qwest TV offre actuellement aux utilisateurs de smartphones Huawei et du bouquet Samsung TV Plus la grille Jazz & Beyond la performance inoubliable de Sharon Jones & The Dap-Kings à L’Olympia de Paris en mai 2014.

Au menu, l’éblouissante revue soul de la hardest-working woman in show business et ses valeureux accompagnateurs lors d’un show unique incluant une éclatante version de “I Heard It Through The Grapevine”, le classique de Marvin Gaye repris avec l’arrangement de Gladys Knight & The Pips. À voir (ou revoir pendant les fêtes !).

Informations


menahan-street-band

Le retour du Menahan Street Band

Après avoir accompagné le regretté Charles Bradley pendant presque 10 ans, The Menahan Street Band revient avec un nouvel album.

Fondé en 2007, le groupe comprenant Thomas Brenneck (Budos Band, The Expressions, Los Yesterdays), Dave Guy (The Roots, The Dap-KingsLate Night House Band), Nick Movshon (Lee Fields and the Expressions, The Black Keys, The Avalanches), Leon Michels (Big Crown Records, El Michels Affair, The Black Keys) et Homer Steinweiss (The Dap-Kings, Holy Hive, Lee Fields and the Expressions) revient avec The Exciting Sounds of… Menahan Street Band. Un nouvel album qui révèle de nouvelles dimensions, dans le ton et le timbre, ainsi que dans l’ambiance et le design, avec une pochette signée Ariana Papademetropoulis.

The Exciting Sounds of… Menahan Street Band sera disponible le 26 février via Daptone Records. Découvrez ci-dessous son premier extrait “Midnight Morning”.


Level 42

Level 42 « The Complete Polydor Years 1980-1984 » en coffret 10-CDs

Le 23 mars prochain, Robinsongs et Cherry Red Records publieront le premier volume de l’intégrale de Level 42, les hérauts de la fusion jazz-funk britannique.

Compilé par les spécialistes Paul Wallace, Paul Waller et Simon Carson, The Complete Polydor Years Volume One 1980-1984 propose 10 CDs renfermant les albums originaux du groupe enregistrés entre 1981 et 1984, sans oublier les singles, faces-B, versions maxi et raretés diverses, le tout accompagné par un livret rédigé par le journaliste Daryl Easlea (du magazine Record Collector).

Le groupe du bassiste-chanteur Mark King repartira sur les routes en 2021, une année qui marquera également la parution du deuxième volume de cette anthologie.

Level 42 The Complete Polydor Years Volume One 1980-1984, coffret 10-CDs disponible le 23 mars (informations).

Tracklisting

CD1:
Level 42
1. Turn It On
2. “43”
3. Why Are You Leaving?
4. Almost There
5. Heathrow
6. Love Games
7. Dune Tune
8. StarchildLevel 42

CD2:
The Early Tapes
1. Sandstorm
2. Love Meeting Love
3. Theme To Margaret
4. Autumn (Paradise Is Free)
5. Wings Of Love
6. Woman
7. Mr. Pink
8. 88

CD3:
The Pursuit Of Accidents
1. Weave Your Spell
2. The Pursuit Of Accidents
3. Last Chance
4. Are You Hearing (What I Hear)?
5. You Can’t Blame Louis
6. Eyes Waterfalling (The Prodigy)
7. Shapeshifter
8. The Chinese Way

CD4:
Standing In The Light
1. Micro Kid
2. The Sun Goes Down (Living It Up)
3. Out Of Sight Out Of Mind
4. Dance On Heavy Weather
5. A Pharaoh’s Dream (Of Endless Time)
6. Standing In The Light
7. I Want Eyes
8. People
9. The Machine Stops

CD5:
True Colours
1. The Chant Has Begun
2. Kansas City Milkman
3. Seven Days
4. Hot Water
5. A Floating Life
6. True Believers
7. My Hero
8. Kouyate
9. Hours By The Window

CD6:
7” Singles
1. Love Meeting Love 
(7″ Version) (First Time On Cd)
2. (Flying On The) Wings Of Love (U.S. Mix – 7″ Edit)
3. Love Games (7″ Version)
4. Turn It On (7″ Version)
5. Starchild (7″ Remix)
6. Are You Hearing
(What I Hear)? (7″ Version)
7. Weave Your Spell (7″ Remix)
8. The Chinese Way (7″ Version)
9. Out Of Sight Out Of Mind
(7″ Version)
10. The Sun Goes Down (Living It Up) (7″ Version)
11. Micro Kid (7″ Version)
12. Hot Water (7″ Version)
13. The Chant Has Begun
 (7″ Edit)
14. Micro Kid (Extended Version)
15. Love Meeting Love
(7″ Version)
16. You Can’t Blame Louis
(7″ Remix)
17. The Chinese Way (Dub Edit)

CD7:
B Sides
1. Instrumental Love
2. Forty-Two
3. Beezer One
4. Foundation And Empire
 (Parts 1 & 2)
5. The Return Of The Handsome Rugged Man
6. Dune Tune (Live)
7. Love Games (Live)
8. 88 (Live)
9. You Can’t Blame Louis (Remix – 7″ Version) (First Time On Cd)
10. Can’t Walk You Home
(7″ Version)
11. Can’t Walk You Home
12. Turn It On (Live)
13. Almost There (Edited Version)

CD8:
12” Singles & Rarities
1. (Flying On The) Wings Of Love (U.S. Mix)
2. (Flying On The) Wings Of Love (Remix ’81)
3. Love Games
(Full Length Version)
4. Turn It On (Full Length Version)
5. Starchild (Remix – Long Version)
6. Are You Hearing (What I Hear)? – (Extended Version)
7. Weave Your Spell
(Extended Version)
8. The Chinese Way
(Extended Version)
9. Out Of Sight Out Of Mind – (Extended Version)
10. You Can’t Blame Louis
(Extended Remix)
11. The Sun Goes Down (Living It Up) (Extended Version)

CD9:
12” Singles
1. Micro Kid (Extended Version) (First Time On Cd)
2. Micro Kid (I-Level Remix)
3. The Chinese Way 
(New York Remix)
4. The Chinese Way (Dub)
5. Hot Water (Mastermix)
6. Standing In The Light
(Extended Version)
7. Micro Kid
 (Specially Remixed Version)
8. Micro Kid (Dub Version)
9. The Chant Has Begun
 (Power Mix)
10. The Sun Goes Down
 (Living It Up) (Upfront Mix)

CD10:
Bonus Tracks
1. Love Games (U.S. Remix)
2. Sandstorm (Live May 1982)
3. Mr. Pink (Live May 1982)
4. It’s A Happening
5. The Chinese Way (Dub – Edit)
(First Time On Cd)
6. Last Chance (Extended Version)
7. Heathrow
(Live At Regal Theatre, Hitchin)
8. Turn It On
(Live At Regal Theatre, Hitchin)
9. Eyes Waterfalling (The Prodigy) (Live At Regal Theatre, Hitchin)
10. The Pursuit Of Accidents
(Live At Regal Theatre, Hitchin)
11. Are You Hearing (What I Hear)? (Live At Regal Theatre, Hitchin)
12. Standing In The Light
(7″ Version)
13. Goodbye Ray Schmidt-Volk


Bootsy Want Me

Vidéo : Bootsy Collins “Want Me 2 Stay” feat. Larry Graham

Paru le mois dernier, le très recommandable The Power of One, le dernier album en date de Bootsy Collins, contient une reprise de “If You Want Me To Stay”, le classique de Sly Stone gravé en 1973 pour l’album Fresh.

47 ans plus tard, le bassiste étoilé du P-Funk rejoint Larry Graham, le légendaire bassiste de Sly and the Family Stone pour une relecture 2020 agrémentée de la présence de Branford Marsalis.

Découvrez ci-dessous la vidéo de Bootsy Collins “Want Me 2 Stay” feat. Larry Graham”.


Mutiny une

“A Night Out With The Boys” de Mutiny réédité

Excroissance funk-rock de l’Empire P-Funk dirigée par le batteur Jerome “Bigfoot” Brailey, Mutiny a publié trois albums cultes lors de sa première incarnation, Mutiny On The Mammaship (CBS, 1979), Funk Plus The One (Columbia, 1980) et A Night Out With the Boys (sur J. Romeo, le label de Jerome Braley en 1983).

Épuisé de longue date, ce dernier sera réédité en vinyle (noir ou translucide) en janvier 2021 par le label spécialisé Tidal Waves Music. Limitée à 500 exemplaires monde, cette réédition comprend, outre la présence de Jerome “Bigfoot” Brailey à la batterie, les participations du bassiste Rodney “Skeet’ Curtis (P-Funk All-Stars, Maceo Parker), du guitariste Michael Hampton (Funkadelic-Parliament) et des claviéristes Kenni Hairston (Cameo) et Maceo Bond (Osiris).

Informations


Bootsy Power

Audio : Bootsy Collins feat. Snoop Dogg “Jam On”

Bootsy Collins publiera son nouvel album studio intitulé The Power of the One le 23 octobre prochain.

Le successeur de World Wide Funk comprendra, outre une reprise de “If You Want Me To Stay” de Sly Stone, la présence de George Benson, Larry Graham, Branford Marsalis, Christian McBride, Victor Wooten, Dr. Cornel West, Brian Culbertson,  des batteurs Steve Jordan, Dennis Chambers et des nouvelles jeunes recrues, dont les guitaristes Brandon “Taz” Niederauer (17 ans !), et Christone “Kingfish” Ingram.

Le 24 octobre, le lendemain de la sortie de The Power of the One en CD et version digitale – l’édition vinyle est prévue pour décembre -, Bootsy Collins donnera également une performance en livestream sur son site officiel.

Découvrez ci-dessous “Jam On” featuring Snoop Dogg et Brandon “Taz” Niederauer à la guitare.


Retour en haut ↑