Album Purple rain Deluxe une

Publié le 22 juin 2017 | Par SlyStoned

0

“Purple Rain Deluxe”, les inédits titre par titre

Le 23 juin, Warner Music rééditera Purple Rain, l’album phare de Prince and The Revolution paru en 1984 sous plusieurs formats. Outre un nouveau mix riche en détail (guitares plus tranchantes et parties vocales renforcées) de l’album original supervisé par Prince et réalisé par Joshua Welton en 2015, les versions Deluxe (2 CDs) et Expanded (3 CDs + 1 DVD) proposeront un disque supplémentaire et des versions digitales comprenant 11 titres inédits enregistrés entre 1983 et 1984.

Funk★U dévoile le contenu du CD bonus From The Vault & Previously Unreleased, une sélection comprenant quelques surprises.

★★★★★★★★

1/ The Dance Electric (11:29)

Composé avec André Cymone et disponible sur l’album A.C. du bassiste paru en 1985 et joué à de rares occasions sur scène entre 1986 et 2015, “The Dance Electric” est présenté dans une version longue de plus de onze minutes. Accompagné par Wendy & Lisa, Prince assure les lead vocals et étend les possibilités d’un groove mécanique au-delà du raisonnable. À noter que cette prise extended circule avec la même qualité optimale dans le circuit des bootleggers depuis 2015.

2/ Love & Sex (5:00)

Première véritable incursion dans l’inconnu avec “Love & Sex”, un titre uptempo datant de février 1984 où Prince empile frénétiquement les idées et les pistes en mêlant une partie vocale chantée dans le rouge, des guitares mixées à l’envers, des pêches de cuivres synthétiques et des sha-la-la poppy, sans pour autant trouver un gimmick satisfaisant. Énergique, mais confus.

3/ Computer Blue (Hallway Speech Version, 12:18)

Bien connue des fans, cette version longue s’apparente au maxi 45-tours fantasmé de la quatrième plage de Purple Rain. Passé la marque des quatre minutes, “Computer Blue” bifurque vers un déluge de chorus saturés et un break vocal au cours duquel Prince rejoue la scène finale de “The End” des Doors en déambulant dans un couloir “métaphysique” (le fameux hallway speech, récité par Wendy Melvoin sur les bootlegs), avant de trouver la porte de sortie sous une pluie de feedback.

4/ Electric Intercourse (Studio Version, 4:58)

Graal Princier depuis son apparition lors du mythique concert du First Avenue de Minneapolis en août 1983, “Electric Intercourse” se matérialise enfin sous sa version studio après avoir fait le tour des CDs pirates et des disques durs en option répétition depuis près de 25 ans. Écartée du tracklisting final de Purple Rain au profit du supérieur “The Beautiful Ones”, cette ballade cunnilingue - “I’ll shock U with my lips” – reprend plusieurs éléments de cette dernière, de la programmation ingénieuse de LinnDrum à une délicieuse mélodie de piano électrique. Disponible en streaming et téléchargement depuis le 28 avril.

5/ Our Destiny/Roadhouse Garden (6:25)

Interprété une seule fois sur scène le 7 juin 1984 au First Avenue de Minneapolis, le medley “Our Destiny/Roadhouse Garden” rassemble un premier morceau robotique interprété par Lisa Coleman et une deuxième partie basée sur une mélodie pop chantée par Prince. Un “chaud-froid” disponible en streaming et téléchargement depuis le 12 mai.

6/ Possessed (7:56)

On connaissait l’ébouriffante version live de 1985 présente dans le DVD du concert de Syracuse accompagnant l’édition Expanded de Purple Rain Deluxe, mais aussi la démo Princière synthétique et dépouillée disponible sous le manteau depuis plusieurs décennies. La version présente, basée sur les bribes entendues en musique de source lors d’une scène de dialogue de Purple Rain, s’écarte de ces prototypes d’une manière surprenante : porté par un motif de synthé-harpe aux confins de la dissonance et rythmé par le kick de la boîte à rythmes, “Possessed” dérape en fin de parcours pour plonger dans le grand bain psychédélique. “Have U ever had the feeling that someone was tearing U up in little pieces like a jigsaw puzzle ?”, “Someone’s in my body, Someone’s in my body !”, s’inquiète Prince. Quand James Brown rencontre Alice au pays des merveilles !

7/ Wonderful Ass (6:24)

Une autre pépite bien connue des collectionneurs et un des plus grands titres pop-funk de Prince, accompagné par Wendy & Lisa. Quand Prince marchait sur l’eau… Pop trivia : les allitérations en “ate” chantées par Prince en 1984 trouveront un écho étrange dans le “Mediate” d’INXS, paru trois ans plus tard. Michael Hutchence aurait-il eu accès entre-temps au Vault Princier ?

8/ Velvet Kitty Cat (02:42)

Apparue sous la forme d’un sample de 50 secondes au lendemain de la disparition de Prince en avril 2016, cette courte et inoffensive démo rockabilly à la prise de son étouffée s’apparente aux brouillons épars de l’insondable face cachée du coffre au trésors de Paisley Park. Un choix curieux…

9/ Katrina’s Paper Dolls (03:30)

Avec “Velvet Kitty Cat” et “Love & Sex”, cette bluette synth-pop inspirée par le deuxième prénom de la regrettée Denise “Vanity” Matthews, fait partie du bas de tableau de cette playlist de titres inédits. Selon le saxophoniste Eric Leeds, Prince savait faire le tri entre ses réussites personnelles et ses travaux destinés à ses side-projects. La preuve avec “Katrina’s Paper Dolls”.

10/ We Can Fuck (10:17)

Passé le décrochage d’attention provoqué par les deux précédentes plages, “We Can Fuck” propulse illico la sélection vers le sommet en constituant l’Anapurna groove de cette réédition. Les variantes lascives enregistrées avec The Revolution en 1985 et 86 enterraient jusqu’ici la proposition electro-funk interprétée par George Clinton dans la bande-son de Graffiti Bridge (1990). C’est pourtant cette trame qui sert de base à cette version minimaliste et dangereusement P-Funk pulsée par le drumming foudroyant de Prince. Après avoir installé pendant six minutes ses afterbeats implacables et ses échos vocaux inversés, “We Can Fuck” dérape dans une toute autre chanson en culminant en mode majeur et en fanfare de cuivres synthétiques, avant de retomber miraculeusement sur ses appuis Funkadéliques.

11/ Father’s Song (5:31)

Disponible en streaming et téléchargement depuis le 16 juin, cet instrumental pianoté inspiré de la section instrumentale de “Computer Blue”, elle-même inspirée d’une mélodie de John L. Nelson, le père de Prince, avait déjà été spoilée comme un autre temps fort de cette réédition. Proche dans l’esprit de “God (Instrumental Version)”, une face-B disponible sur le CD3 de l’édition Expanded de Purple Rain Deluxe, cette tranche de mélancolie conjugue une somptueuse mélodie organique et les ambiances froides et synthétiques des BO de John Carpenter. Osé et grandiose, kitsch et génial. C’était ça, Prince.

★★★★★★★★

PURPLE RAIN DELUXE

CD 1 :  Original Album (2015 Paisley Park Remaster)
1. Let’s Go CrazyPrince_PurpleRain_LP_SetUp.indd
2. Take Me With U
3. The Beautiful Ones
4. Computer Blue
5. Darling Nikki
6. When Doves Cry
7. I Would Die 4 U
8. Baby I’m A Star
9. Purple Rain

CD 2 :  From The Vault & Previously Unreleased
1. The Dance Electric
2.  Love And Sex
3.  Computer Blue (“Hallway Speech” version)
4.  Electric Intercourse (studio)
5.  Our Destiny / Roadhouse Garden
6.  Possessed (1983 version)
7.  Wonderful Ass
8.  Velvet Kitty Cat
9.  Katrina’s Paper Dolls
10. We Can Fuck
11. Father’s Song

PURPLE RAIN DELUXE – EXPANDED EDITION

Contient les CD1 et CD2 de l’édition Deluxe

CD 3 :  Single Edits & B-SidesPrince_PurpleRain_LP_SetUp.indd
1.  When Doves Cry (edit)
2.  17 Days
3.  Let’s Go Crazy (edit)
4.  Let’s Go Crazy (Special Dance Mix)
5.  Erotic City
6.   Erotic City (“Make Love Not War Erotic City Come Alive”)
7.   Purple Rain (edit)
8.   God
9.   God (Love Theme From Purple Rain)
10.  Another Lonely Christmas
11. Another Lonely Christmas (extended  version)
12.  I Would Die 4 U (edit)
13.  I Would Die 4 U (extended version)
14. Baby  I’m A Star (edit)
15.  Take Me With U (edit)

DVD:  Prince And The Revolution, Live at the Carrier Dome,  Syracuse, NY, March 30, 1985
1. Let’s Go Crazy
2. Delirious
3. 1999
4. Little Red Corvette
5. Take Me With U
6.  Do Me, Baby
7.  Irresistible BitchPR_LPMockUp
8.  Possessed
9.  How Come U Don’t Call Me Anymore?
10. Let’s Pretend We’re Married
11. International Lover
12. God
13. Computer Blue
14. Darling Nikki
15. The Beautiful Ones
16. When Doves Cry
17. I Would Die 4 U
18. Baby I’m A Star
19.  Purple Rain



Les commentaires sont fermés

Retour en haut ↑