Live Report snarky_puppy_metropole_orkest_2015_06_foto_c_joke_schot

Publié le 8 mai 2015 | Par Funk-u

3

Live Report : Snarky Puppy & Metropole Orkest, Paris (L’Olympia) 07/05/2015

 Très attendus dans la capitale, les Snarky Puppy étaient de passage hier soir à l’Olympia, l’occasion de présenter Sylva, leur dernier album paru sur Impulse en compagnie des cinquante musiciens hollandais du Metropole Orkest. Complet depuis plusieurs semaines, ce concert a tenu toutes ses promesses. Et bien plus encore :  tout de blancs vêtus, le Snarky Puppy taille XXL (63 personnes) était légèrement à l’étroit sur scène, ce qui ne les a pourtant pas gêné dans leur interprétation live de Sylva. « Gretel » et « The Clearing » prennent tout leur sens sur scène grâce à la puissance des arrangements, ajoutés à une très bonne acoustique et de spectaculaires jeux de lumières. Mêlant modernité et virtuosité, le groupe emmené par Michael League a également bénéficié d’une balance idéale de la part de l’ingénieur son : bravo à lui !

Pendant deux heures, le public a été en parfaite “fusion” avec l’orchestre, Snarky Puppy s’octroyant le luxe d’une standing ovation à chaque fin de morceau et de trois rappels, dont un dernier particulièrement magique avec un public entonnant de lui-même – avec justesse, harmonie et rythme, fait très rare en France – le thème de « Shofukan ». Décidément, l’Olympia était hier soir the place to be.

                                                                                                                                                                                                                                                                                               Jim Zelechowski (Photo : Joke Schot)

Setlist :

  • Sintra
  • The Curtain
  • Gretel
  • The Clearing
  • Swift (Bill Laurence piano solo)
  • Thing of gold
  • Shofukan





3 Responses to Live Report : Snarky Puppy & Metropole Orkest, Paris (L’Olympia) 07/05/2015

  1. Sara says:

    Difficile de rendre compte de ce à quoi on a assisté hier soir à l’Olympia ! Les superlatifs me manquent pour l’exprimer. Déjà, l’alliance de Snarky Puppy et du Metropole Orkest est un mariage très heureux dans la mesure où ces deux formations cultivent l’excellence et partagent l’ambition d’abolir les frontières entre les genres musicaux, leurs conventions et leurs publics. Sur scène, comme on l’a vu hier soir, ça donne une richesse mélodique, une puissance et une énergie extraordinaires. Quel pied d’entendre les morceaux de Snarky Puppy avec ces arrangements pour le Metropole Orkest ! En tant qu’amatrice de “gros son”, du big band de jazz à l’orchestre symphonique, j’ai été plus que comblée.

    Le public chauffé à blanc laissait à peine à Michael League le temps de s’exprimer avant de déverser des tonnerres d’applaudissements. Lol pour le fait qu’il chantait en harmonie et rythme parfaits sur Shofukan. Jusque dans les transports sur le chemin du retour, on pouvait entendre le thème chanté ou sifflé. Ceci dit, à un moment sur je ne sais plus sur quel morceau, il m’a semblé que la clappe n’était pas bien dans le rythme.

    Il manque Lingus dans la setlist et dans les vidéos, celle intitulée The Curtain est en fait celle de Lingus ;)

  2. Dvoidofunk says:

    Parfait article transmettant la furie ambiante et l’apothéose finale, véritablement “inouïe” pour ma part où les Snarky Puppy quittent ja scène, puis reviennent pour reprendre le chorus au rythme du chant du public. Une bonne grosse claque de maîtrise. Dans l’article, il manque juste la mention du morceau de Bill Laurance “Ready Wednesday” dans les “encores”, repris avec fougue comme tout le reste. À bientôt en novembre pour la suite

  3. Silvergroover says:

    Super revue!! J’aurais aimé être à ce concert… Je les ai vu au New Morning et je suis un grand fan! La musique du futur pour moi.

    Que se passe-t’il en Novembre???

    SG

Retour en haut ↑