Live Report George Clinton live @ Le Trianon - Paris - France

Publié le 30 juillet 2015 | Par Funk-u

0

Live report : George Clinton & Parliament-Funkadelic, Paris (Le Trianon) 29/07/2015

Déjà 25 ans -ouch!- depuis le retour historique de George Clinton et ses P-Funk All-Stars dans l’hexagone. En 1990, le gang donnait un show historique à Bobigny, suivi d’une longue série de performances franciliennes à intensité variable, des époustouflants marathons estivaux du Hot Brass en 1995 aux dernières sorties du Cabaret sauvage en passant par une longue série de Bataclans, un Zénith fou en 1994 avec un Prince, guitare en bandoulière, impatient de monter sur scène avant d’être zappé (!) par le MC en chef, sans oublier un concert de haute volée (et même gratuit !) dans un parc Ivryen en 1998, ou encore une apparition de prestige à l’Olympia, avec la Family Stone, en 2005. Bien sur, il y eut des ratés, à l’image d’un set cauchemardesque dans le gymnase du Stade Charlety en 2002, une double affiche léthargique avec Steel Pulse en 2006 et une soirée perturbée par de sérieux problèmes de son au Trianon voici deux ans. C’est justement dans la salle art-déco du boulevard de Rochechouart qu’avait lieu, mercredi soir, ce 25ème anniversaire officieux. Et si certains vétérans des campagnes P -nous y compris- portent les stigmates du temps, George Clinton, à l’inverse, affiche une énergie insolente à l’âge de 74 ans. Tel un Benjamin Button en costume Borsalino, le patriarche du groove se lance dans des chorégraphies absconces, dirige sa troupe (on a compté 18 musiciens aux heures de pointe) et chante (un peu) juste.

George Clinton live @ Le Trianon - Paris - France

Ce soir, le big band rajeuni dirigé par Danny Bedrosian aux claviers a aussi lâché quelques raretés, dont un “Stuff and Thangs” joyeusement bordélique en début de show, “Presence of a Brain”, extrait peu joué d’Up For The Down Stroke interprété par Garry Shider, Jr., et surtout un spectaculaire “A Joyful Process”, trésor barré façon Zappa d’America Eats Its Young complètement inattendu et très rarement interprété sur scène d’après nos registres – Danny Bedrosian nous confirme que Paris a eu droit à la première interprétation du titre sur scène !). Au rayon guitares, Blackbyrd McKnight a remplacé Michael Hampton et Ricky Rouse continue d’épater l’auditoire avec son numéro Hendrixien. En vedette sur un caniculaire “Red Hot Mama”, le gaucher à Stratocaster endosse désormais la lourde responsabilité du lead de “Maggot Brain”. Sa performance, fidèle à l’originale et crunchy, est superbement prolongée par le fuzz électronique de Blackbyrd. Deux écoles soniques, mais une paire qui récoltera les vivas sonores les plus vibrants de la soirée.George Clinton live @ Le Trianon - Paris - France

En revanche, on épiloguera sur l’interlude promotionnel de Shake the Gate et son tunnel electro/hip-hop de près de vingt minutes ponctuées de playbacks louches. Déjà entendue l’an passé au Cabaret sauvage, la version de “Vanish in Our Sleep” de Kandy Apple Red est toujours diminuée par ses voix limitées. De bien minces réserves au vu d’une deuxième partie de concert plus satisfaisante propulsée par un “Mothership Connection” bienvenu guidé par le toujours impeccable Steve Boyd et le rituel medley “Give Up The Funk (Tear the Roof Off the Sucker)/Night of the Thumpasorus People” en présence des cuivres de notre Malka Family tricolore. Woof ! Au bout de 135 minutes, “Atomic Dog” conclue ce premier quart de siècle franco-Clintonien sur un apocalyptique envahissement de scène. See you next year  ?

Setlist

  • Intro/Music for My Mother
  • Stuff and Thangs
  • Pole Power
  • Get Low
  • Baby Like Fonkin’ it Up
  • Mothership Connection
  • Vanish in Our Sleep
  • One Nation Under a Groove
  • Red Hot Mama
  • Flashlight
  • Maggot Brain
  • A Joyful Process
  • Set the TV On Fire
  • Presence of a Brain
  • Give Up The Funk (Tear the Roof Off the Sucker)/Night of the Thumpasorus People
  • Atomic Dog

George Clinton live @ Le Trianon - Paris - France

George Clinton live @ Le Trianon - Paris - France



Les commentaires sont fermés

Retour en haut ↑